Le grimoire de l'Alchimiste

Vivre les jeux !

Dés Bourses – Prototypes Cannes 2014

Le OFF de Cannes, c’est aussi et surtout le prototype…

Deuxième soirée du OFF du Festival de Cannes. Mais si ! le OFF ! Ce sont les nuits blanches où tous les passionnés se retrouvent pour tester des jeux après une grosse journée de salon. Des dingues quoi… Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, on se retrouve alors dans une salle immense remplie de tables sur lesquelles s’étalent de multiples jeux. Des jeux plus ou moins récents, souvent récents… Tellement récents, parfois, qu’ils ne sont pas encore sortis. Ce sont les prototypes.

Il se peut même que beaucoup d’entre eux ne sortent jamais. Et il faut rivaliser… Rivaliser déjà avec des prototypes de créateurs déjà connus. On y croisera par exemple Bruno CATHALA et ses dernières idées… Mais j’y reviendrais….

Bref, l’atmosphère était déjà bien peuplée de joueurs concentrés et attentifs. Et alors que je déambulais entre les tables pour jeter un œil sur les jeux qui jonchaient les nappes noires, ma curiosité fut attirée pour la deuxième soirée par un groupe de joueurs en pleine effervescence ludique. Ou, en français commun, « ça se marrait drôlement  là bas, à cette table  ! ».

Avec mes yeux de lynx (je n’avais pas encore consommé  de ce liquide dorée appelé « bière »), c’était la même que celle du OFF de la veille. Bref une ambiance électrique, des gens qui s’amusent, un peu de temps devant moi… Hop ! J’y vais !

Oui moi… moi qui aime les gros jeux bien complexes, je suis parti vers un jeu d’ambiance. Il va falloir me convaincre… Je découvre alors ça :

DSC05153

Bon d’accord, on est vraiment dans le prototype pur et dur, sans illustrations.Tout cela, expliqué par un petit jeune frôlant les 25 ans. Mais surtout une ambiance du tonnerre durant deux soirées de suite. Trop curieux, je reste pour tester.

On me donne alors le thème … C’est un jeu sur la bourse… Mouais… Vous avez vu quelqu’un rire sur une place boursière, vous ? Bon allez, je me lance quand même dans une partie…

Je m’installe et trois autres joueurs nous rejoignent rapidement. Le créateur m’annonce qu’il ajoute encore un joueur qu’il connait personnellement puisqu’il l’a aidé à tester son jeu de nombreuses fois. Nous voilà cinq et les explications sont données.

Comment ça marche ?

Disons le tout de suite, le jeu est très simple mais très subtil ! Nous voilà traders sur une bourse et armé de 7 dés dans une couleur. La bourse est divisée en 7 emplacements où nous allons miser nos dés.

DSC05153

ci dessus les 7 valeurs boursières…

Chaque valeur boursière peut ramener de l’argent par rapport à l’emplacement du curseur. Par exemple, ci dessous, si on remporte cette valeur, on aura 3000 euros !

DSC05154

Et pour remporter une valeur, il faut être majoritaire en points de dés investis sur la valeur.

Pour cela, on lance une bande sonore (où l’on entends l’ambiance d’une bourse) qui dure une cinquantaine de secondes, et tous les joueurs lancent en même temps leurs dés. On choisit un dé et on le place sur une bourse puis on rejette les dés et ainsi de suite.

Là je me dis… Trop facile ! Tout le monde va se précipiter sur les meilleures valeurs et y mettre des 6… Mais que nenni ! En effet, il est impossible d’y avoir deux fois le même résultat de dés à soi, sur une bourse. Qu’à cela ne tienne, j’y mettrais un 6 et 5, me dis je…

Mais ce n’est pas tout ! si quelqu’un place un 1 ou un 2, il peut retirer le dé de la plus grande valeur de la bourse et le placer dans une corbeille !

DSC05158

Par exemple, ci dessus, la valeur à 3000 euros est pour les noirs… mais si le joueur vert y met un « 1 » et peut enlever le « 6 »

DSC05160

Mieux encore, un 3 ou un 4 permet de changer le curseur pour changer la valeur. Ci dessous, si je place un 4, je passe donc majoritaire de nouveau (4+1), et je change le curseur pour le placer sur 12000 euros (grâce à mon 4)

DSC05161

Bien entendu, tout cela parait simple à comprendre, mais y jouer est une autre affaire ! Il faut imaginer le stress du temps des cinquante secondes, le jeu en simultané par tous les joueurs et l’obligation de surveiller sept valeurs en même temps !

Enfin, encore une chose à savoir : Le joueur qui a placé tous ses dés en premier s’empare d’un pion central qui lui donnera une carte « pouvoir » qu’il peut utiliser à tout moment, même parfois lorsque tous les dés sont joués

DSC05163

On aura donc envie de ces cartes, mais finir en premier est aussi un gros risque car des joueurs peuvent encore vous faire perdre une majorité.

Une fois que le temps est écoulé, on procède alors au décompte. Le majoritaire sur une valeur gagne alors la somme d’argent indiquée. Mais attention certaines bourses ont des systèmes différents

DSC05156

Par exemple, celle ci-dessus vous oblige à recevoir 1000 ou 2000 euros de tout le monde ou donner 1000 euros à tout le monde. Ce n’est pas vicieux ça ?

DSC05155

Celle ci-dessus vous permet de gagner la même somme que votre voisin de gauche ou de droite.

Et il existe encore quelques surprises.

On joue comme cela cinq tours et à l’issu du jeu, le plus riche… gagne.

Ce que j’en pense ?

Je suis très difficile en jeu d’ambiance et je cède volontiers ma place à d’autres pour me lancer sur un bon gros jeu avec des calculs et des cubes en bois. Pourtant, j’ai trouvé Dés Bourses très électrisant et entraînant. A l’issu de ma première partie, j’en aurais bien enchaîné une seconde, mais le public attendait déjà autour et je ne pouvais pas m’incruster.

C’est d’autant plus crédible que le joueur qui connaissait bien le jeu a mis une belle défaite aux autres. Cela a prouvé que, malgré la présence des dés, il n’y avait pas vraiment de hasard. En effet, on a le droit de relancer autant de fois que l’on veut ses dés avant de décider d’en placer un.

Par contre, le temps de cinquante secondes donne une énorme dimension d’excitation. On se trompe sous l’effet de la vitesse. Par exemple, j’ai vu des joueurs poser deux fois la même valeur de dés sur une bourse et du coup, être éliminés. Ou encore, sur une bourse à 12 000 euros, tout le monde se précipitait à y placer des gros chiffres, alors que j’avais poussé le curseur sur – 3000 euros !  Les joueurs n’y prêtait plus attention, croyant investir sur le 12000, je les voyais y mettre des 6 et les éjecter par des 1, puis remettre des 6, alors que la valeur était négative… J’ai bien cru mourir de rire !

Vraiment, j’avais entendu de l’excitation cette table et moi même, j’ai vraiment trouvé cette mécanique excellente et ce jeu à la fois dynamique et subtil. Un bon prototype qui ne demande qu’à être édité. Alors messieurs les éditeurs, si vous croisez Mr ANTONIN BOCCARA (antonin.boccara@laposte.net), n’hésitez pas à  tester son prototype : « Dés bourses ».

Enfin si vous voulez voir une petite vidéo ..

2 commentaires sur “Dés Bourses – Prototypes Cannes 2014

  1. Pingback: Comment sont créés les jeux de société?Le Public, journal politique, littéraire et quotidien | Le Public, journal politique, littéraire et quotidien

  2. Gagnerdelargent.tv
    11 janvier 2015

    Merci bien pour cette veritable source d information.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 mars 2014 par dans Prototypes.

Le Grimoire a eu

  • 251,059 visites
Follow Le grimoire de l'Alchimiste on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :