FREAK SHOP – Un petit tour chez horrikea

 

freak-shop-couv-jeu-de-societe-ludovox

 

  • Georges ! Cela suffit !
  • Qu’y a t’il ma chère ? Nous sommes à court de sang ?
  • Nous sommes une nouvelle fois envahis par les touristes qui prennent notre manoir pour un lieu de passage !
  • …. Ne criez donc pas ! Demain, je passerais au magasin faire quelques emplettes pour le rendre encore plus horrible. 

Le FREAK SHOP est une boutique un peu spéciale…. Située au fond d’une ruelle brumeuse du quartier le plus louche, on y vend toutes sortes d’objets horribles pour décorer les lieux les plus…. étranges. Ouvert uniquement la nuit, pour des raisons pratiques pour les vampires, on y trouve des lits cercueils, des plantes carnivores, des bocaux contenants des …. des quoi d’ailleurs ?. Bref, ses clients est un public averti ! … D’ailleurs, le commun des mortels n’en ressort pas toujours et vient parfois s’ajouter, en morceaux, sur les étagères…

  • Sympa les crânes humains défoncés là, vous m’en mettrez deux pour tenir les livres.

dsc04336

Et vous avez décidé de refaire votre décoration intérieure… Après avoir vérifier que ce n’est pas la pleine lune, vous vous rendez au FREAK SHOP pour y dégoter ce dont vous avez besoin (En effet, le magasin n’ouvre plus lors des pleines lunes depuis que les loups garous avaient fâcheuse tendance à venir et se transformer au rayon des bocaux)

dsc04340

Seulement, l’endroit est très prisé et il va falloir faire preuve d’imagination pour se distinguer des autres clients. Et oui, il n’est pas rare qu’on s’invite les uns, les autres lors de grandes soirées, même si nous sommes des monstres étranges et que, parfois, le nombre d’invités n’est plus le même entre le début et la fin de la dite soirée.

  • Quelqu’un a vu mon mari ?
  • La dernière fois que je l’ai aperçu, il était près de cette grosse plante carnivore.
  • ….

dsc04337

Voilà l’ambiance dans laquelle vous allez jouer à Freak Shop…  Désormais, il faudra tenter de réaliser au mieux ses emplettes, de les diversifier et d’accumuler le plus de points.

Freak shop est très simple. Il se compose d’un jeu de cartes qui représenteront les objets à acheter, on va dire par famille. On aura en tout une dizaine de famille chacune affectée d’une valeur allant de 1 à 10 et dont la rareté va augmenter. Ainsi on aura seulement deux cartes de valeur 10, famille pour une poussette au look très Adam’s family, puis 3 cartes de valeur 9, 4 de valeur 8, etc… Inutile de dire que les grosses valeurs seront plutôt convoitées !

dsc04338

On distribue quelques cartes à chaque joueurs, un 1, un 2, un 3 puis un 4,5,6 ou 7 suivant l’ordre du tour. Puis on mélange le reste pour former une pioche. Ensuite, on inclut une carte fermeture de boutique parmi les 7 dernières. On étale alors les 5 premières cartes au centre de la table comme étant les premiers articles mis en vente par la boutique.

  •  Oh regarde chéri ! Il n’est pas mignon ce coffre, je me demande ce qu’il y a dedans ?
  • Grooooar !!!
  • Excusez moi, monsieur, mais je crois que votre épouse a fait une bêtise.
  • Non, non, ne vous excusez pas, je vous le prends ! Combien ?

dsc04339

Les joueurs vont alors jouer tour à tour pour réaliser trois objectifs, sources de points. Le premier sera de diversifier au plus ses articles, c’est à dire d’avoir le plus possible de cartes de valeur différentes, le second sera d’être majoritaire dans chaque famille, c’est à dire avoir le plus de « 1 », de « 2 » ..etc…, enfin le troisième consiste à avoir le plus de produits soldés, cartes avec une petite étiquette de solde.

dsc04343

Comme vous pouvez remarquez, les objectifs se contredisent un peu, dans le sens où si vous vous focalisez sur une majorité, vous passerez moins de temps à vous diversifier. A vous de trouver le bon équilibre !

A votre tour, le principe est simple… Vous avez deux possibilités :

Soit vous échangez une carte ou plusieurs en additionnant leur valeur, contre une ou plusieurs en additionnant leur valeur avec celles disponibles au centre de la table. Ainsi, vous pouvez échanger un 7 et 4 contre un 6 et un 5, ou encore échanger le 7 et le 4 contre cinq cartes de valeur 2 et un 1 … Et voilà comment devenir majoritaire par exemple dans les 2. Seulement voilà, vous vous êtes séparé de votre 7 et il n y’en a que cinq cartes de cette valeur dans le jeu… Vous suivez ?

dsc04346

Soit vous échangez autant de cartes d’une valeur contre autant de cartes d’une autre valeur. Par exemple, quatre cartes « 1 » contre quatre cartes « 7 »…. Ouais ! vous voilà refait !

dsc04347

Une fois joué, vous ajoutez aussitôt des cartes depuis la pioche au centre de la table (de une à deux selon le nombre de joueurs), puis c’est au joueur suivant.

Voilà, c’est tout bête, mais on va y aller de bon train, et croyez moi, les autres joueurs ne vous feront pas de cadeau !

Si vous tirez la carte de fermeture de boutique, alors le jeu prend fin aussitôt et on procède au décompte des points ! Et, devinez, celui qui en a le plus remporte la partie…

dsc04349

 

dsc04348

Ce que j’en pense ?

FREAK SHOP est un jeu aux règles simples qui s’adresse à tout public de joueur, c’est ce que l’ont appelle un jeu « familial ». Expliqué en quelques minutes, sa prise en main sera quand même perturbante à la première partie, le temps que tout le monde comprennent les astuces du jeu. Aux premières parties, on va d’ailleurs se concentrer sur son propre jeu, mais petit à petit, avec l’expérience, on observera ses adversaires afin de ne pas leur laisser trop d’opportunités. Bien sûr, l’arrivée des cartes aléatoirement, peut parfois donner un petit avantage, comme la pioche d’un « 10 » dont il n’existe que deux exemplaires. Malgré ce côté hasard , FREAK SHOP est fluide et plaisant à jouer. Il prendra toute sa dimension à partir de 3 joueurs et il est jouable jusqu’à 5.

Le matériel est classique mais les illustrations de Miguel Coimbra donnent le thème de « petite boutique des horreurs ». On aura d’autres objectifs possibles dans le jeu afin de faire varier les parties (une douzaine en tout), mais personnellement, je trouve les objectifs recommandés déjà bien suffisant.

dsc04350

Note pour les puristes : Les cartes protégées par des pochettes tiennent dans la boite… 

Freak Shop – pour 2 à 5 joueurs (mieux à partir de 3) à partir de 8 ans – Disponible chez L’Alchimiste

 

 

DRAGON KEEPER – Le dragon a jeté l’antre…

1424583_1014515308614330_5332772902078811564_n

Les aventuriers sont entrés dans le donjon du dragon, avec la ferme intention de le délester de son trésor et de remplir leurs poches. Les pièces d’or étaient entassées au plus profond de son antre. Dans les auberges, les rumeurs laissaient dire que le donjon s’enfonçait sur trois niveaux de plus en plus sombres et humides.

 

dsc03617

La boite permet de créer les trois niveaux du donjon : Une idée en or !

Durant des années, nombre de chevaliers, magiciens et autres héros avaient tenté leur chance, mais aucun d’entre eux n’en était revenu. Cette fois, il n’était plus question d’y aller seul ! Le dragon aurait du fil à retordre. 

Il ne pouvait pas faire face, seul, devant cette horde d’assiégeants. Il fît appel à quelques héros qui se sont ralliés à lui, pour défendre le trésor. 

dsc03615

Ces fameux héros alliés, ce seront les joueurs. Chaque héros faisait partie d’une guilde.

Note : Le plateau ci-dessus était fourni avec la version du Kickstarter, mais sa présence n’est pas indispensable

Les alliés attendaient de pied ferme l’invasion. Fidèles au dragon, ils le guideraient afin de capturer les aventuriers. 

dsc03618

A votre tour, vous allez déplacer le dragon dans le donjon, dans un sens donné (ici verticalement), et capturer une tuile, puis dans l’autre sens (horizontalement) et donner la tuile à votre voisin de droite. Chaque tuile sera posée en pile de la même couleur devant vous. Elles donneront des points en fin de partie. Bien entendu, vous tâcherez de prendre les tuiles comportant le plus de points (de 1 à 6).   Quoique….

Bien qu’ils fussent à la solde du dragon, les alliés avaient gardés la nostalgie de leur guilde d’origine. C’est pourquoi, ils s’attaquaient moins aux aventuriers qui représentaient la même idéologie.

 

dsc03619

Chaque joueur va recevoir, en début partie et secrètement, une tuile indiquant à quelle guilde, il appartient. Les tuiles récupérées, de cette couleur, seront décomptées en points négatifs. Il faudra donc les donner, de préférence, à votre voisin de droite. Bien entendu, il va falloir être discret, puisque votre voisin de gauche pourra vous en donner aussi.

La bataille débuta. Le dragon prônait au centre du donjon en attendant vos instructions.

 

dsc03613

 

Les combats furent acharnés. Les aventuriers tombaient comme des mouches. Grâce à vous, le dragon capturait les pilleurs en masse.

dsc03618

Comme expliqué plus haut, on capture des tuiles, une pour vous et une pour votre voisin. On tente, bien entendu, de garder celles avec beaucoup de points et on refile celles ayant peu de points, ou encore celles qu’on pense être de la guilde de votre adversaire pour lui donner des points négatifs. Vous pouvez aussi vous débarrasser des tuiles de votre propre guilde.

Pour moi, les captures s’accumulaient, en particulier les aventuriers de la guilde verte des elfes… Le Dragon nous récompenserait. Enfin, après que celui-ci nous ait demandé son tribut.

dsc03621

Les tuiles sont placées en pile face visible. Elles donneront des points en fin de partie, si elles ne sont pas de notre guilde d’origine. Mais attention, en fin de partie, nous devons offrir au Dragon, un tribut. En effet, il faudra nous défaire de la plus haute pile de tuiles. Les points de celles-ci ne seront donc pas décomptés.

Les aventuriers s’enfonçaient dans le donjon… Quelques uns avaient réussi à s’en tirer et avaient pris une partie du trésor.

dsc03615

A la fin d’un niveau, s’il reste des tuiles, les joueurs doivent payer des trésors (jetons jaunes) selon le nombre de tuiles encore en jeu. Le joueur ayant mis fin au niveau devra même payer un de plus. Attention ! Il faut pouvoir payer sous peine d’être éliminé du jeu !! Pour gagner des trésors, il faut donner une tuiles de valeur 3 ou plus à son voisin lorsque vous jouez. A vous de bien faire attention de ne pas lui accorder trop de points. Bien sûr, on peut lui donner des tuiles qu’il ne désire pas, comme celle de sa guilde supposée.

Les combats furent acharnés.. Heureusement le donjon était truffé de pièges et autres subtilités.

 

dsc03621

Sur quelques tuiles, il y a des pouvoirs. On peut ainsi prendre la tuile pour l’ajouter à son capital de prisonniers (points), ou bien s’en défausser pour appliquer le pouvoir. On a ainsi divers avantages, comme rejouer un troisième coup, changer une tuile avec l’une d’un adversaire, en prendre une dans le donjon quelque soit son emplacement, ou encore pour défausser des tuiles négatives de sa guilde en fin de partie.

 Les aventuriers avaient atteint le dernier niveau. On sentait bien que le dragon, avec l’aide de ses alliés allait réussir à protéger son trésor.

 

dsc03623

Exemple d’un tour de jeu. On doit bouger verticalement…

dsc03624

Le dragon capture la tuile mauve. Le joueur la garde… (ou joue le pouvoir)

dsc03625

Puis il se déplace horizontalement pour donner la tuile verte à son voisin de droite.

Les aventuriers furent éliminés. Seule une poignée réussit à piller quelques pièces d’or.

 

dsc03622

Exemple de niveau sur le point de se terminer….

Chaque allié donna alors sa plus grande pile au dragon en guise de tribut. Les autres prisonniers rapportèrent la gloire, sauf bien sûr celles de notre propre guilde.

 

Ce que j’en pense ?

Repéré au festival de « Paris est Ludique » en 2015, Dragon keeper m’avait fait de l’œil pour son originalité à utiliser la boite pour créer un véritable donjon de trois étages. Mais, ce n’est que très récemment que j’ai pu enfin le tester. Ce n’est pas plus mal, puisque la campagne Kickstarter est déjà passée et qu’il ne vous reste plus qu’à le découvrir bientôt en boutique. Ne cherchez pas ! Il n’est pas encore au catalogue au moment où j’écris ces lignes, mais sera bel et bien présent à ESSEN 2016 en quelques centaines d’exemplaires. Pour sa sortie en boutique, il faudra être un peu plus patient puisque celle-ci est programmée pour Janvier.

Ceci dit, je n’ai pas pu m’empêcher de vous le présenter, à partir de quelques photos prises au festival d’Orléans lors de ma partie. En effet, si je le trouve très malin et original dans sa conception, Dragon Keeper c’est aussi un subtil mélange entre le jeu abstrait, le bluff et la stratégie. Malgré tout, les règles sont simples et courtes à expliquer. Notez bien, cependant, que, même si les illustrations sont quasi définitives, j’ai joué sur un prototype.

L’interaction est également bien présente par le passage des tuiles et en essayant de deviner, tout au long de la partie, la guilde de nos adversaires. Bien entendu, il faudra bluffer pour éviter de se faire reconnaître.

Enfin, les pouvoirs  ajoutent un petit chaos savamment dosé pour donner encore plus de « fun » au jeu. Il faudra essayer de gagner des points tout en tentant de « pourrir » nos adversaires. Mais attention, vous serez aussi une cible….

C’est beau et original, c’est simple et malin, c’est amusant et interactif… Dragon Keeper est un jeu à posséder.

 

Ci-dessous la figurine du dragon de la version définitive

12743751_993140310751830_7907797003050192279_n

 

Broom Service – Retour sur le Spiel 2015

 

 BroomService1

 

Au royaume de Broom Service ….

« Oups ! Pardon … Désolé ! … »

Encore une fois, une de ces sorcières qui passe en trombe sur son balai sans crier gare, manquant de renverser ce vieil homme qui rentrait tranquillement chez lui …

Non vraiment, plus de surprise dans le royaume depuis que le « Broom Service » a fait son apparition. Un seigneur n’a plus qu’à claquer des doigts, depuis la tour de son donjon, pour se faire livrer quelques potions magiques, que ce soient des remèdes ou des filtres d’amour. Là bas, la magie n’est plus un secret, mais un véritable commerce !

Photo1

Bien plus efficace qu’un messager ou une amazon, les sorcières virevoltent dans le ciel en tout sens. Il y a tellement de circulation, qu’un véritable code de la route… pardon…code du ciel a été mis en place pour éviter de graves accidents. Désormais, il est interdit de voler au travers des nuages, ceci afin d’éviter toutes collisions.

Mais si le ciel fait l’objet d’un trafic intense, sur le plancher des vaches, ce n’est guère mieux ! Ainsi, que vous soyez en balade en forêt, en prairie ou dans les collines et jusqu’aux montagnes, il n’est pas rare de tomber sur un cueilleur, à la recherche d’ingrédients nécessaires à la fabrication des potions.

La demande est si importante que, même les druides vont entrer dans la partie pour aider les sorcières à livrer les potions.

photo2

Partout la magie est présente, et il n’existe pas un seul endroit sans y croiser une sorcière, un cueilleur, un druide ou encore une fée des nuages. Seules quelques contrées au-delà du fleuve sont encore épargnées, mais pour combien de temps encore ? Oui ! Le « Broom service » est devenu le nouveau business du Royaume !

photo3

Et vous là dedans ?

Vous-même, vous serez à la tête d’une équipe de sorcières, de fées, de druides et cueilleurs de tout genre.Et, la concurrence étant rude,vous allez devoir jouer des coudes (et des cartes) afin de livrer un maximum de clients pour devenir le roi de la magie et vous forger la meilleure réputation.

Durant les sept saisons de l’année… Oui, oui, dans ce royaume, il y a bien sept saisons… ce sera à vous de faire les bons choix, de deviner les intentions de vos adversaires pour profiter au maximum des opportunités. Jouer au brave peut s’avérer payant, mais rester sage est bien plus sûr, quitte à passer pour un lâche aux yeux des autres.

Vous voilà donc prêt à démarrer chacun l’année et votre personnel a rendez vous au bord du royaume, au pied des châteaux du roi.

photo4

La première saison débute et tout le monde le sait, un événement l’accompagne. Pour cette fois, l’année commence bien puisqu’il sera possible de recevoir une potion ou une baguette magique au lieu de faire une action. Parfois la situation est agréable, mais il arrive aussi que tout ne se passe pas comme on le souhaiterait… Ainsi, par exemple, il n’est pas rare que des lieux soient déclarés dangereux… Bref ! Il faut toujours s’adapter pour en obtenir des avantages et éviter les situations critiques.

photo5

Première manche…

Voyons voir… Il est temps maintenant de décider ce que notre équipe magique va faire durant cette première saison. Au début, tout cela est évident puisqu’il faudra envoyer nos sorcières au dehors des châteaux pour s’éparpiller à travers le royaume… Quoique… Peut être devrais je laisser tout le monde partir et, moi même, rester sur place pour commencer la cueillette…. Hummm, mais si jamais les autres font de même ? Bon sang, je dois choisir…

J’ai seulement quatre choix… Voyons, voyons, comme ce n’est pas moi qui commence, je vais peut être mixer un peu des deux solutions… Allez ! je me lance, je prends ces quatre personnages là (Quatre cartes parmi les dix)

photo6

Le magicien jaune ne voulant pas prendre de risque pose sa première carte et annonce : « Je suis une lâche sorcière de la forêt » et se déplace alors aussitôt vers une forêt adjacente à l’un des châteaux.

La magicien rouge, ayant la même carte annonce aussi : « Moi aussi, je suis une lâche sorcière de la forêt » et effectue la même action mais vers une autre forêt.

Le magicien bleu prend alors le risque puisqu’après lui, il ne reste plus qu’un seul magicien et se dit qu’il a toutes ses chances. Il étale alors sa carte sorcière de la forêt et annonce, sans conviction : « Alors moi, je suis une brave sorcière de la forêt, je vole ET… je livre une potion ». Mais, ayant annoncé qu’il était brave, il doit attendre la fin du tour en espérant que le dernier magicien ne lui vole pas ce rôle…

photo7

Le magicien vert le regarde alors avec un sourire malfaisant. Bleu transpire… Mais le magicien vert annonce : « Au suivant ! » … Ouf ! Heureusement il est le dernier à jouer, mais ne possède pas la sorcière de la forêt… Ce sera donc bleu qui restera brave.

Le magicien bleu peut alors bouger son pion et livrer une tour de la forêt avec une potion et emporter ses premiers points de réputation. Bien entendu, il livre la tour ronde car, désormais, il ne sera plus possible de le faire pour les autres joueurs pour cette tour. Seules les tours carrées peuvent être livrées plusieurs fois. Puis, comme il était le dernier brave, à lui de rejouer maintenant … Plus sage, il décide de cueillir : « Je suis un lâche herboriste et je produis une potion verte »… Lâche, il prend alors sa potion, tout de suite.

photo8

Le magicien vert annonce alors : « Au suivant ! » Il n’a toujours pas les cartes demandées par les autres…

Jaune alors se lance et annonce fièrement: « Et bien moi, je suis un brave herboriste ! et je fais DEUX potions vertes et une baguette magique ! »

Rouge se manifeste alors « Oh là ! Pas si vite ! C’est moi qui suit brave herboriste ! » Il étale alors sa carte et prend ses potions et sa baguette, laissant le magicien jaune sans pouvoir faire son action.

A rouge maintenant …

Et ensuite ?

Ainsi les joueurs vont jouer leurs cartes tour à tour. Ils devront suivre avec la même carte que la première qui sera jouée, à condition bien sûr de la posséder, sinon il faudra passer. Mais qu’à cela ne tienne, vous serez seul à en jouer en fin de manche, lorsqu’il ne restera plus que vous. Et ce sera aussi à votre avantage.

photo9

Vous avez, alors, deux façons de jouer une carte. Soit en réalisant l’action lâche de la carte et d’effectuer immédiatement l’action indiquée. Soit en jouant l’action brave, mais vous devrez attendre que le tour de table soit terminé et que personne ne puisse également jouer la même carte avec une action brave. Si tel est le cas, alors vous ne ferez rien !…

Mais pourquoi prendre le risque de jouer brave ? Tout simplement parce que l’action « brave » est bien plus alléchante ! Ainsi un cueilleur lâche ne fabrique qu’une potion ou une baguette alors qu’un brave fabrique jusque trois objets (potions et baguettes). De même, une lâche sorcière ne fera que se déplacer, alors qu’une brave sorcière pourra livrer et gagner des points en même temps. Un druide brave apportera, en plus, d’une livraison, des points supplémentaires…

Oui, tout cela est bien tentant, n’est ce pas ?… Mais attention ! Il faudra être le dernier à annoncer le rôle de brave autour de la table pour pouvoir réaliser l’action. Ainsi, il faut soit être le dernier du tour et avoir la même carte rôle que le premier à avoir joué, ou il faut espérer que les joueurs après vous, n’ont pas eu l’idée de choisir la même carte avec le risque de vous voler votre bravoure…

Toute la subtilité du jeu sera alors d’essayer de deviner quelles sont les cartes choisies par vos adversaires, de savoir quand vous serez le dernier à jouer ou encore de ne pas prendre les mêmes cartes ! En effet, s’il ne reste plus qu’à vous seul, de poser des cartes, n’hésitez plus ! Jouez que des rôles braves et gavez vous ! Personne ne pourra vous en empêcher !

Dans ce jeu, il faudra deviner, certes, mais aussi prévoir ! …Oui, observez bien les autres joueurs, regardez où ils se trouvent et les régions qui les entourent…D’ailleurs, on n’a plus le droit de livrer une tour ronde déjà livrée. Il faut, donc, regarder vers quelle nouvelle tour, chaque adversaire va se diriger … Et oui, Broom Service est aussi un jeu où il faut savoir observer les autres pour anticiper ses choix.

A chaque manche, tous les joueurs auront ainsi quatre cartes à jouer parmi un choix d’une dizaine. Une fois celles-ci posées, une nouvelle manche débute avec une nouvelle carte événement et les joueurs choisissent de nouveau quatre cartes parmi les dix possibles…

Mais qui commence un tour ?

Durant le tour, il est avantageux d’avoir été le seul joueur « brave », car vous avez pu jouer la meilleure action du personnage. En revanche, ce sera à vous de commencer le tour suivant avec une nouvelle carte depuis votre main et donc prendre un risque énorme de jouer de nouveau une action brave, surtout  si les autres joueurs ont encore des cartes en main…

Mais il est interdit de passer sur les nuages, non ?

Oui…. Rappelez-vous, le code du ciel interdit de se rendre dans une région où se trouve un nuage ! C’est là qu’entre en jeu la fée des nuages. Ce personnage vous permettra de « chasser » un nuage adjacent à l’un de vos pions, vous donnant ainsi accès à de nouvelles régions à livrer.

photo10

Mais ce n’est pas tout, les tuiles nuages ainsi chassées vous apporteront des éclairs, sources de points de victoire supplémentaires en fin de partie.

photo11

Malheureusement, chasser des nuages n’est pas gratuit et il faudra dépenser des baguettes magiques…  Vous comprenez maintenant pourquoi il est nécessaire d’en avoir. On pourra ainsi en avoir en livrant certaines tours, mais aussi grâce au cueilleur de racine et particulièrement son action brave qui en apporte deux d’un coup.

Et c’est tout !

Et voilà, vous savez tout de Broom Service, il ne vous reste plus qu’à chevaucher vos balais, lancer vos cueilleurs de part le royaume, faire livrer vos druides et chasser les nuages avec votre fée… Au bout de sept manches, la partie prendra fin et vous aurez accumulé des points en livrant les potions mais aussi grâce aux éclairs des nuages que vous aurez chassé et les potions qu’il vous reste en stock.

Et, bien entendu, le sorcier avec la meilleure réputation l’emporte !

C’est tout… C’est tout …. Enfin presque !

En effet, vous savez tout de la version de base, mais Broom Service propose aussi un mode avancé… ou devrais je dire « des » modes supplémentaires.

Broom Service propose, en effet, quelques options supplémentaires qui rajouteront du piment à vos parties

Pour commencer, sachez que le plateau est réversible et permet justement l’utilisation de toutes les options du jeu.

Vous pouvez y placer de nouveaux nuages que vous mélangez à votre gré aux nuages standards. Ces nuages apportent divers bonus tels que des points supplémentaires, si vous possédez un lot de plusieurs potions d’une couleur… Mon préféré est celui qui apporte deux points de victoire, si on livre une région adjacente à ce nuage. Croyez-moi, tout le monde va se précipiter dans le coin, durant la partie.

photo12

Vous pouvez ajouter aussi des tuiles montagnes, forêts et collines. Chacune d’elles apporte divers bonus. Pour les obtenir, il suffira d’envoyer, avec vos sorcières, l’un de vos pions dans la région où se trouve la tuile.

Les tuiles forêts sont des bonus qui vous pouvez utiliser à tout moment. Là aussi, on y trouve des trucs amusants, comme par exemple, annoncer une action lâche mais faire l’action brave…

photo13

Les tuiles montagnes vous donnent aussi des bonus, comme, par exemple, des déplacements supplémentaires, mais permettent surtout de prendre des amulettes. Elles sont éparpillées à trois endroits du royaume. Il faudra donc se rendre un peu partout pour les récupérer, mais quand même… 3 amulettes vous donnent 15 points de plus, en fin de partie.

photo14

Enfin les tuiles collines donnent aussi des bonus, mais permettent surtout de vous téléporter vers des régions inaccessibles en passant par des cercles de pierres. C’est le seul moyen d’atteindre une petite île sur le plateau, où les points, pour les livraisons, sont très alléchants !

photo15

Un Spiel  pour Broom service !

Oui, je sais, je sais… ça râle dans les chaumières… « Comment peut-on accorder un « Kenner Spiel » à un tel jeu ? C’est un jeu familial ! »

En effet, « Gare à la toile » a reçu le Spiel pour enfants et « Colt Express » celui du jeu pour tout public. Le premier étant bien destiné aux enfants et le second pour tous, donc tout va bien. Il ne restait plus qu’à récompenser la catégorie des joueurs connaisseurs. Et c’est finalement Broom Service qui emporte le prix face à Elysium et Orléans. Encore une fois, c’est l’effet de surprise !

L’année dernière, on avait eu les mêmes remarques, cette fois, pour Camel Up.

Pourtant, tout semble aussi évident que le nez au milieu de la figure ! Les joueurs Allemands ont envie de… se marrer ! De toutes évidences, ils veulent de l’interaction ! Tout au moins, c’est ce que semble rechercher le jury …  De là, à conclure que Broom Service est un jeu de « connaisseurs », tout cela reste discutable…En effet, on est plutôt éloigné des jeux de Rosenberg, comme Agricola.

Mais, Broom service est néanmoins un bon jeu doté d’une mécanique basée sur le bluff et l’opportunisme. Son côté de prise de risques est un système bien éloigné de ce que pourrait attendre un joueur expert, mais il sera l’essence même du plaisir du jeu et d’interactions donnant vie au jeu.

Un jeu expert, non, Broom Service ne l’ai pas comme on l’entend, mais en tous cas, c’est un jeu amusant  qu’il est bon de ressortir de temps en temps… A halloween, par exemple, vu qu’il y a des sorcières !

Broom Service

Un jeu d’Alexander pfister et Andreas Pelikan

Illustré par Vincent Dutrait

Pour 2 à 5 joueurs

A Partir de 10 ans

Durée : 60 minutes

Disponible à l’Alchimiste ICI

 

 

HARALD – Découverte de l’Alchimiste au BGF 2/3

Runes édition nous avait déjà fait la surprise d’un excellent petit jeu pour deux joueurs, effleurant, par son thème, le célèbre jeu vidéo Assassin Creed. il s’agissait de « King et Assassins » que je vous conseille de tester, si vous ne connaissez pas. Une mécanique simple, un jeu rapide, et aussi un petit défi, en particulier pour le joueur incarnant le roi. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le test sur le Grimoire de l’Alchimiste en cliquant sur ce lien. Premier jeu de cet éditeur, on attendait pas moins qu’il nous remette le couvert avec un second jeu, que j’ai pu découvrir au Brussels Games Festival :

HARALD
boite harald

Harald est un jeu de Remi Gruber et, une nouvelle fois, Runes édition continue avec un jeu aux règles simplissimes. il n’en demeure pas moins captivant et stratégique.

Oh oui, je vois votre regard de travers, me suspectant lorsque je parle de simplicité… Mais puisque je vous le dit ! Vous ne me croyez pas ?

Et bien, si je devais vous expliquer les règles, je pourrais presque le faire en une ou deux phrases.

« Vous posez une carte devant vous, dans votre village, puis une au centre de la table pour le conseil du Roi, et cela pendant quelques tours. Ensuite vous complétez votre main »

Voilà ! Ce n’est pas plus compliqué… Ensuite, il ne vous reste plus qu’à compter les points…. Bon d’accord, je vais un peu vite là. Mais je vous assure que les règles se résument à cela. Bien sûr, on ne posera pas ses cartes n’importe comment. Entrons dans le détail…

Toute la population du village s’était réuni au centre. Le chef, perché en hauteur, nous adressa alors la parole… Harald le grand roi avait enfin réussi à unifier son royaume, la guerre avec les autres villages prenait fin… Mais, si tout le monde avait posé les armes, c’est une nouvelle lutte qui se dessinait. Le Roi Harald allait constituer, maintenant, son conseil… Les élus tiendrait alors les rennes du royaume tout entier, au côté du Roi. L’avenir passerait par leurs décisions… C’est pourquoi il était temps de montrer toute l’influence de notre village… 

 

DSC00556

Dans notre village, nous avions des archers, des navigateurs, des musiciens, des forgerons, des combattants, des marchands… Et tous avaient leur qualité propre, leur atout. Voilà de quoi convaincre notre Roi ! A condition, bien sûr d’avoir la meilleure influence… Le tout serait de bien préparer notre visite et nos atouts.

DSC00557

 

98bc72_5f422e572f564659a18321d192e5948b

 

Voilà, le décor est planté… Un Roi, un village pour chaque joueur, et six types de personnages… Chacun avec un pouvoir. Les joueurs débuteront la partie avec quatre cartes en main. La lutte pour obtenir le plus d’influence peut désormais débuter…

DSC00562

A votre tour, vous allez alors poser une carte dans votre village (Devant vous) et une autre au conseil du Roi (Le centre de la table). Ensuite, vous complétez de nouveau votre main en prenant deux nouvelles cartes dans la pioche ou parmi trois cartes posées faces visibles, les autres étant en tas, faces cachées.

DSC00563

Vous voyez ! C’est simple.

C’est ainsi que vous allez pouvoir poser plusieurs marchands, musiciens, forgerons, etc… Et le nombre fera la force ! En effet, en fin de partie, vous allez multiplier, pour chaque métier, le nombre de cartes, dans votre village, par le nombre cartes, du même métier, au conseil. Ainsi, si vous possédez 5 guerriers et que 4 sont présents au conseil, vous amasserez 20 points !

DSC00570

Vous vous doutez, alors, qu’il faudra bien faire attention à ce que vous envoyez au conseil. Vous risqueriez d’avantager vos adversaires, surtout s’il possède le même type de personnages, en grand nombre, dans son propre village.

Tout cela aurait pu s’arrêter là, mais chaque personnage aura un pouvoir, indiqué au bas, à gauche, de la carte. Ainsi, les forgerons pourront faire retourner deux cartes à deux endroits différents.« Et oh ! Mais laisse mes musiciens tranquilles ! ». Et oui, vous allez pouvoir gâcher quelques plaisirs aux autres joueurs. Mais attention, eux aussi pourront retourner des cartes, ou encore en remettre face visible….Enfin, à condition que les forgerons vous intéressent aussi, sinon vous allez perdre du temps.

DSC00568

On pourra ainsi, selon les personnages, effectuer des nombreuses actions et interactions. Comme par exemple, inverser des cartes de lieux, y compris depuis votre village,  votre main ou la pioche…« Et oh ! Mais arrête de me prendre mes marchands ! » Ou encore, activer des pouvoirs de cartes déjà placées au conseil…Bref, de quoi faire de beaux retournements de situations pour peu que l’on surveille ses adversaires !

La partie se terminera au bout de 6 à 10 tours selon le nombre de joueurs. On marque ensuite les points par multiplication, pour chaque type de personnages, entre ceux de son village et ceux au conseil, comme on l’a vu précédemment. Il ne faut pas compter, bien sûr, ceux qui auront été retournés… Enfin presque… En effet, chaque personnage apporte également, en plus de son pouvoir, des points supplémentaires selon les conditions qu’il remplit. Et oui…C’est le pouvoir indiqué en bas à droite de chaque carte.

Ainsi, les musiciens apportent deux points pour tous les personnages qui auront été retournés … « Hmmmm, finalement je n’aurais pas dû te retourner autant de monde »   Et ces points sont valables pour chacun d’eux !  D’autres personnages amèneront des points, par exemple, s’ils sont plus nombreux qu’un autre type dans votre village, ou encore des points supplémentaires par personnages d’un autre type …

Ainsi, un guerrier gagne un point pour chaque musicien présent dans votre village… Rappelez vous la guerre est finie, il faut bien adoucir les envies meurtrières…

DSC00567

Au village, on s’était tous dévoués pour montrer notre présence au conseil du Roi. Celui-ci nous a alors remarqué, c’est ainsi que bon nombre d’entre nous ont pu prendre place aux côté du Roi. Désormais, notre village aurait son mot à dire dans toutes les décisions à venir…

Ce que j’en pense ?

Il y a parfois cette envie de faire un bon gros jeu, de se creuser les méninges, de lutter contre ses adversaires pendant 90 minutes ou plus même, et sortir vainqueur de cette lutte acharnée, à la fois fier et épuisé de réflexions intenses, où la moindre relâche creusera un écart irrémédiablement irrattrapable. Et parfois, il y a cette envie de faire un petit jeu, pas trop long , pas trop compliqué, mais avec la bonne dose de stratégie et toujours la possibilité de renverser la situation, même si vous êtes mal parti. Il ne faut, bien sûr, pas confondre le hasard totale avec l’occasion de profiter de son jeu pour faire un changement de situation à son avantage…

Et c’est exactement ce que nous offre HARALD : Un jeu simple où il faudra profiter, avec malice, de ses cartes pour essayer d’engranger un maximum de points, et contrer les attaques de ses adversaires. Son système de majorité combine trois axes :

La  multiplication avec le conseil où il faut toujours avoir à l’oeil, les cartes que poseront vos adversaires chez eux et au conseil,

Les pouvoirs des personnages qui pourront renverser des situations…

Et enfin, les pouvoirs de scores des personnages qui pourront, là aussi, vous apporter la victoire, même si vous n’êtes pas majoritaire au conseil, à condition de les combiner correctement.

HARALD est rapide à comprendre et à jouer, il est assez interactif et fort joliment illustré. Un jeu à posséder….

Pour 2 à 4 joueurs, à partir de 10 ans – Disponible Fin Octobre 2015

98bc72_bd86b7e0c03a4eda8d128b03c29acf57

98bc72_08e299bbefe74aecbe9e7f80d444d1b1

 

 

AGE OF TOWERS – Découverte prototype de l’Alchimiste

Ludinord 2014… Encore un bouillon ludique où quelques créateurs célèbres et des éditeurs viennent faire découvrir leurs dernières créations, leurs dernières nouveautés… Mais c’est aussi l’occasion pour de nouveaux auteurs de présenter, souvent seul, leur propre jeu… Comme ça, l’air de rien… Et ma foi, ils ont bien raison car ce sont aussi ces gens là, à ces endroits là, qui peuvent nous apporter un petit souffle novateur au monde ludique…

Et parmi ces découvertes, l’une d’entre elles a attiré mon attention : AGE OF TOWERS

iamge jeu

Attention ! ce jeu est un prototype ! Le matériel n’est pas définitif, ni les règles d’ailleurs quoique bien avancées. il est donc normal que vous y voyez du collage, du carton, des images non définitives… Comme tout prototype, il sera bien plus beau s’il est édité.

Age of Towers est un jeu de « tower défense » …

10376847_1775832082641238_8394290207027756429_n

Mais encore ?

Ah oui… et bien, un tower défense, c’est un jeu où, en, général, on doit défendre un lieu contre des hordes d’ennemis divers généralement composées de monstres plein d’ingratitude prêts à détruire tout ce qui se trouve sur leur chemin. Bien entendu, tout dialogue étant devenu impossible, vous allez alors tout faire pour les en empêcher, les repousser, ou tout au moins survivre…

—————————————————————————————————-

Dans Age of Towers, cela se passe à Ilyria… une contrée fantastique où sont installés plusieurs villages paisibles, mais néanmoins gardés

DSC07175

Chaque village possède des gardes. Chacun d’eux apporteront un point de victoire en fin de partie, s’ils survivent

tout cela aurait pu être paradisiaque, seulement voilà, chacun des villages ne peut résister à la cupidité et l’envie d’accumuler ainsi un maximum de cristaux, le bien le plus précieux de ce pays. Le cristal, c’est la richesse, c’est le développement, c’est le respect… Oui, je sais, ce n’est pas beau, mais c’est comme çà à Ilyria

DSC07176

Le cristal vous permettra d’acheter des moyens de protéger votre village

Alors, on creuse… tous les villages creusent les montagnes pour trouver le plus gros filon, toujours plus profond…

DSC07177

A force de creuser, ils ont finis par en trouver un. Tous les villages se sont alors précipités pour en extraire le cristal. Malheureusement cette fois, il a y eu un coup de pioche en trop.

Des entrailles d’Ilyria, des hordes de monstres endormis se sont réveillées et, après avoir becqueté les mineurs en guise de mise en bouche, ils se sont déversés à la surface prêt à envahir les villages avoisinants.

DSC07178

A chaque tour des monstres vont sortir de la mine et se précipiter sur le chemin. Si le village est atteint, celui-ci perdra un garde pour chaque monstre.

DSC07179

« J… K … L…. M ….Mo… Monstres d’Ilyria ! Ah …Voyons la définition… Alors de gauche à droite, les monstres de niveau 1 (Dit : plus on est de monstres, plus on rit), ces monstres se déplacent d’une seule case, mais leur grand nombre les motive…Aussi, plus ils seront nombreux, plus ils avanceront vite. Ensuite le niveau 2 (Dit : le rancunier), s’il se fait attaquer, il enverra un bon coup de pied à votre ‘tower’ pour la mettre en panne durant un tour. En plus, ils se déplacent de deux cases. Vient ensuite le monstre de niveau 3 (Dit : le rapide), celui là se déplace comme une fusée à la vitesse de 3 cases… Et enfin la star, le BOSS ! Bourré de points de vies, il ne se laissera pas facilement capturer. Alors que les autres monstres ont besoin d’être touchés que deux fois, celui-ci devra, selon le mode de jeu choisi, subir 10 ou 15 points … une vraie calamité. il attaquera votre village jusqu’à se faire capturer. Si un BOSS succombe, il mettra fin à la partie… »

Alors que les chefs des villages s’accusaient les uns, les autres de cette bévue (le fameux coup de pioche en trop) , il était temps de se protéger et de construire des tours de défense (les towers) pour assommer et capturer les monstres sur le chemins avant que ceux ci n’atteignent le village…

DSC07180

Les towers de défense permettront de capturer les monstres. Les towers de niveau 1 pour les monstres de niveau 1, les towers de niveau 2 pour le 2 …etc

Le village bleu avait décidé de construire immédiatement une tower de niveau 1 pour repousser les petits monstres en payant un cristal…

DSC07181

A chaque manche de jeu, les joueurs effectuent deux actions en deux tours de tables. L’une d’elle sera de construire une tower pour se défendre. Chaque tower peut attaquer un seul type de monstre et leur coût dépendent aussi de leur niveau (1 cristal pour une tower niveau 1, etc..). Les towers peuvent atteindre les cases chemins qui touchent le coin où se trouve la tower (Cf ci-dessous)

zonetour

Alors que les rouges avaient décidés de détourner leur chemin…

DSC07182     DSC07183

Une autre action possible, Agrandir son chemin pour se donner un peu de temps et d’espace pour construire de nouvelles towers. Bien sûr cela aussi aura un coût de plus en plus élevé.

Les autres villages ont également commencé à se protéger, notre village bleu a ensuite fait appel à un héros pour éliminer le monstres de niveau 3…  Bien entendu, il a fallu le payer.

DSC07184

Une autre action possible consiste à utiliser une des cartes mises à la disposition des joueurs (set de 4 cartes). On remplacera chaque carte utilisée depuis la pioche

DSC07185     DSC07186

Un héros est gratuit ou payant selon s’il correspond à votre village. On versera alors son salaire au village concerné, mais ses pouvoirs sont puissants.

Hélas, l’appel au héros allait enclencher un événement…

DSC07189

Lorsqu’une carte événement (bords dorés) est piochée, elle sera appliquée au début de la prochaine manche…

Les mauves, plus intrépides, misaient sur la chance….

DSC07190

Enfin, les joueurs peuvent aussi, comme action, piocher deux cartes au hasard. Ceci peut paraître une perte de temps, mais il sera possible entre deux actions de jouer une carte en plus (sauf après avoir piocher)

….

Alors que les villages préparaient leur défense, les monstres ont continué à envahir les chemins

DSC07191

Les towers du village bleu ont alors attaqué immédiatement les premiers monstres.

DSC07192    DSC07193

A chaque fois qu’un monstre se fait toucher la première fois, le pion est retournée sur sa face grisée pour montrer qu’il a subi une attaque.

Le monstre de deuxième niveau du village blanc avait été aussi attaqué, mais rancunier, ce monstre avait mis la tour hors service en lui balançant un sérieux coup de pied dedans…

DSC07195

A chaque fois qu’un monstre niveau 2 est touché, on place un jeton « out of order » sur la tower, elle ne sera pas opérationnelle pour la prochaine manche.

Les villages ne faiblissaient pas. Certains construisaient de nouvelles towers, d’autres avaient décidé de les améliorer pour les rendre encore plus efficaces…

DSC07196

Comme action, les towers peuvent être améliorées en payant le coût en cristal. On retourne alors le jeton pour indiqué son amélioration. Une tower niveau 1 pourra alors tirer deux fois au lieu d’une seule fois par tour. Quoi ? je ne vous l’avais pas dit qu’une tower ne tirait qu’une seule fois par manche ?…

DSC07197

Une tower de niveau 2 protège les tours qui lui sont adjacentes contre les « out of order » mais aussi les destructions envoyées par les autres joueurs. Quoi ? je ne vous avais pas dit que l’on pouvait détruire des towers adverses avec des cartes ? …

DSC07198

Enfin, les towers de niveau 3 améliorées vont ralentir les monstres grâce à des brouillards figeant

Le joueur mauve avait eu la chance de voir se lever un brouillard…

DSC07199

Grâce aux cartes, qu’on a en main, on peut en jouer en plus de ses actions. Ici, le brouillard est placé devant le joueur et il prendra effet au bon moment. il empêchera aux monstres de son chemin de bouger et de sortir de la mine.

Certains villages avaient réussi à capturer des monstres…

DSC07200

Les monstres sont capturés, s’ils sont attaqués une seconde fois, ils apportent des cristaux en récompense et des points en fin de partie…

On avait même réussi à les apprivoiser pour les faire travailler … On les envoyait améliorer les towers, ou fabriquer des murs de lianes ou, pour les plus fourbes, attaquer les towers adverses.

DSC07203

Un joueur peut, comme action, faire travailler deux monstres qu’il a capturé par exemple pour construire un mur de lianes qui va aussi ralentir les monstres. Mais attention, deux monstres défaussés, c’est aussi un point de victoire en moins

Les monstres se déversaient, les combats faisaient rage… de nombreuses towers avaient été construites pour stopper ces créatures maléfiques. Mais, parfois malgré les efforts déployés, certains monstres parvenaient à passer jusqu’au village, on avait alors perdu de courageux gardes…

DSC07201

Lorsque des monstres atteignent le village, ils éliminent chacun un garde. Chaque garde encore vivant ramène un point de victoire en fin de partie. il ne faut donc pas les laisser mourrir.

Plus tard….

Alors que nous arrivions à contenir au mieux les hordes de monstres, une espèce de monstre géant est sorti de la mine, fonçant tout droit vers notre village

DSC07202

Au bout de quelques manches, le Boss arrive en jeu. Ils possèdent 10 à 15 points de vie selon le mode de jeu.

On avait rapidement compris, il fallait activer tout notre armement contre lui… Nous aurions aimé braqué toutes nos towers sur lui mais il ne fallait pas négliger les autres monstres…

DSC07204

Toutes les towers peuvent attaquer le boss, mais attention, chacune d’elle doit être utilisée qu’une seule fois… il faut donc bien se préparer à contenir à la fois les monstres et le boss le moment venu

Finalement

Le monstre géant s’approchait dangereusement mais…

DSC07206

Un boss qui arrivent sur la dernière case du chemin n’est pas défaussé comme les autres monstres. Il tuera un garde à chaque tour jusqu’à ce qu’il ait perdu tous ses points de vie

Victoire ! Notre boss fut mis à terre ! ….

DSC07207

DSC07208

Lorsqu’un boss est tué, ceci met fin à la partie, les joueurs procèdent alors au décompte des points

Notre village fut le meilleur… Désormais, les bleus auraient la meileure réputation à Ilyri

Chaque garde encore en vie donne un point de victoire, chaque paire de monstres capturés aussi et enfin 3 points pour le boss.

La paix était revenu à Ilyria…. On s’était promis de ne plus creuser dans la montagne et se contenter de nos possessions… Pourtant, quelques années plus tard, la leçon a été vaine, les villages avaient renvoyé leurs mineurs sur de nouveaux filons… Pauvres fous que nous sommes !

Ce que j’en pense

Age of Towers est un tower défense… Et disons le tout de suite, ce type de jeu n’est pas le plus répandu en France. Hormis quelques coopératifs et le récent « Orcs, Orcs, Orcs », je n’ai pas en tête beaucoup de titres.  Du coup, Age of Towers peut donc facilement se trouver une place, un choix supplémentaire déjà rare dans ce style de jeu.

Même si le matériel n’est pas définitif, il a attiré tout de suite ma curiosité..

DSC07174

Avouez qu’en voyant cette mise en place, on ne peut pas passer à côté sans tenter une partie…

Ni une, ni deux, je l’ai donc testé…

Et j’avoue que j’ai beaucoup aimé ! A la lecture des règles, on comprend tout de suite que ce ne sera pas facile du tout de faire reculer les monstres et qu’il va falloir bien organiser sa défense et ses towers…

Durant le jeu, on peut vite se rendre compte que chaque possibilité d’action a son importance pour réussir. Certes, il faut construire des towers, mais il faut aussi les améliorer car, à elle seule, elle seront forcement insuffisantes. il faudra bien sûr agrandir son chemin pour gagner du temps ou simplement placer de nouvelles défenses. Et pour payer tout cela, il faudra capturer des monstres et utiliser des cartes bonus. Bref, ce sera un véritable défi contre le jeu et le temps…

Mais ce n’est pas tout, Age of Towers a prévu sa dose d’interactions entre les joueurs. Ainsi, on pourra envoyer quelques monstres vers les autres joueurs ou encore leur péter joyeusement quelques towers (Joyeusement pour celui qui le fait.. un peu moins pour celui qui va subir). Mais attention, ennuyer les autres peut vous coûter des cristaux, déjà précieux pour vous, du temps également indispensable, mais aussi des points de victoire…

Après quelques parties, Age of Towers se révèle comme un excellent Tower Défense, voir même, malgré tout ceux que j’ai joué, comme celui que je préfère. Tous les joueurs qui ont testé avec moi l’ont également apprécié énormément.

En plus de cela, Age of towers possèdent plusieurs variantes avec des boss plus difficiles à tuer, des monstres encore plus puissants (3 sortes en tout) et enfin, des petits objectifs supplémentaires.

Age of Towers sera présent au Off du festival de jeu 2015 à Cannes, c’est à dire le soir,pour être testé par le public. Et si vous êtes éditeur, et que vous passez par là, je vous conseille vivement de le tester, de le soupeser et de songer à son potentiel…

 

AGE OF TOWERS pour 2 à 4 joueurs à partir de 12 ans

Un jeu de Guillaume MAZOYER

 

KORRIGANS – Test de l’Alchimiste

JDS - KORRIGANS-1

Il existe de petits êtres étranges que, seuls, des yeux d’enfants voient distinctement. Certains adultes le peuvent aussi, du moment qu’ils ont dans la tête encore un peu de rêve… Ces êtres, ce sont les Korrigans. Certains affirment qu’on peut les voir partout, mais leur pays préféré est celui des vieilles légendes et des menhirs…

DSC07026

Ainsi, il était une fois…

DSC07024

– Qu’est qu’on fait Flip ?

– Je ne sais pas Pol… La pluie tombe encore mais le soleil pointe en même temps le bout de son nez

– Mais alors, Flip…Cela veut dire qu’il va y avoir un arc en ciel ! Nous les korrigans, nous savons qu’un chaudron rempli d’or apparaît toujours au pied d’un arc en ciel… Vite allons voir dehors

DSC07027

– Il ne pleut plus, Pol… Profitons en pour nous balader et fouiller un peu les champs… Regardons ce qu’il y a dans les trèfles à quatre feuilles. Ils cachent toujours des trésors…Heureusement que les hommes ont du mal à les voir, on n’aurait plus rien….

– On est les premiers, on dirait… Je vais entrer par là….

DSC07028

– Voyons voir ce qu’il y a dans ce champs de roses…

DSC07030

– Ohh, des pièces d’or ! … il y a aussi un écureuil… Mmmmm, la tentation est forte, mais je vais demander de l’aide à cet écureuil, il m’aidera à passer vers les autres champs…

DSC07031

Aussitôt  tous les autres korrigans sont sortis de chez eux, la chasse aux trésors et au chaudron était lancée…

DSC07032

Les rayons du soleil lançait ses reflets dans l’eau de pluie… une première couleur de l’arc en ciel apparaissait dans le ciel, alors que tous les korrigans commençait à fouiner sous les trèfles

DSC07033  DSC07034

 

– Vite flip ! Utilise ton écureuil pour aller dans l’enclos des galets de pierre !

DSC07035  DSC07036

Voyons, ce qu’il y a ici ? … Youpi trois pièces d’or ! 

DSC07037

 

 

Les Korrigans roses avaient été trop avares ! ils n’ont pas pensé à prendre un animal pour se déplacer… Ils se sont jetés tout de suite sur les pièces. Plusieurs fois, on les avait mis en garde pourtant… Bon, heureusement, ils ont pu échanger une de leur pièce contre un écureuil… La prochaine fois, ils devront faire attention de ne pas rester bloqués !

DSC07038  DSC07039

 

– hmmmm, je me demande ce qu’il y au centre ?

DSC07043

– Un oiseau peut m’emmener directement vers un autre champs du même type que celui où je suis…. Allez, je grimpe sur son dos et en route ! 

DSC07044

– Et hop, me voilà au centre 

DSC07045

Pendant ce temps, les korrigans roses et les korrigans bleus se disputaient les derniers trèfles dans un champ de blé blond…

DSC07048

Les bleus se sont alors saisis du dernier trèfle. Ainsi, ils ont pu voir ce qui se cachait sous le menhir…

DSC07049  DSC07053

– Bon sang de bois ! Voilà qu’ils ont réveillé le troll ! ils l’ont envoyé bloquer un passage à Flip ! Grrrr

DSC07054

 

 

Pendant ce temps, après plusieurs tours, l’arc en ciel continuait à apparaître dans le ciel…

DSC07055

Dès qu’il n’y aurait plus qu’un seul soleil, on savait que ce serait dans cette ligne qu’apparaîtrait le chaudron magique empli d’or…

Les champs se vidaient de leurs trèfles… et les menhirs étaient fouillés… Pourtant, bien que nous faisions très attention, certains profitaient pour venir les fouiller sous notre nez…

DSC07056  DSC07057

Les Korrigans mauves avaient trouvés un lutin… Quel chance ! Cela leur donnerait encore plus d’or ! Deux pièces de plus ! …Il avait intérêt à partir de là, car si un autre korrigan le croisait, le lutin changerait de korrigan ! …

 

Plus tard ….

 

DSC07061  DSC07060

Les korrigans fouillaient et l’argent s’accumulait…

DSC07063

Certains avaient trouvé de nombreux compagnons pour se déplacer….

 

Mais soudain, un deuxième rayon bleu est apparu dans le ciel… un autre arc ciel commença alors à se dessiner mais du côté de la pluie, cette fois…. Deux arcs en ciel…. Maintenant, on avait encore plus de précision pour trouver le chaudron ! il suffisait de foncer vers le bon endroit, c’est à dire au croisement des deux arcs en ciel, mais là où il n’y aurait aucun rayon..

DSC07058  DSC07059

.Lors de la chasse aux trésors, les bleus, malchanceux, avaient croisé un gobelin… Oui les gobelins ont la fâcheuse tendance à s’accrocher aux jambes des Korrigans qui perdent alors de l’argent …

DSC07064   DSC07065

Mais ils avaient réussi à s’en débarrasser en le refilant à mon ami Pol !  Non d’un menhir, tout cela ne tournait pas en notre faveur… nous les jaunes…

DSC07066   DSC07067

Les menhirs cachaient souvent de bonnes choses telles que de l’or ou des êtres magiques qui pouvaient nous aider, comme les fées … Mais là, on n’avait vraiment pas eu de chance…. Avec cette fée, les roses ont pu refaire aussitôt une seconde fouille…

DSC07070

 

 

 Bien entendu…. les arcs en ciel avaient fini de se former et le chaudron magique est apparu…

DSC07072

Il était temps de se précipiter tous dessus ! Cette fois, on pouvait y aller directement si on avait les animaux pour nous y mener directement … Les Korrigans mauves déjà très proches pouvaient d’ailleurs s’y rendre rapidement…

DSC07073

Ils ont alors utilisés deux de leurs lapins qu’ils avaient accumulé, et un écureuil…

DSC07074

Les fourbes ! ils étaient au chaudron en quelques minutes ! …. ils ont pu bien sûr y plonger leurs mains pour prendre 15 pièces !

DSC07075

D’ailleurs, tout le monde avait réussi à rejoindre le chaudron, sauf Flip, qui n’avait pas assez d’animaux… Honte à nous les jaunes… Mes petites mains n’ont pu prendre que 10 pièces d’or, hélas….

DSC07078

 

Les bleus avaient été très malins en utilisant un trou de taupes pour aller plus vite vers le chaudron !

DSC07076   DSC07077

 Les arcs en ciel se sont alors effacés …. Et ce fut les korrigans roses les plus riches…

DSC07081

 

 ….

 

DSC07024

 

– Bon sang, Flip… on n’a pas été très bons sur ce coup là…

– Oui, Pol… tu as raison… Mais ce n’est pas grave, on s’est bien amusé quand même…

– En effet… On a bien ri.. Et puis on attendra le prochain arc en ciel..

– Oui Pol… et maintenant, si on allait se coucher ?

– Oui, je suis fatigué… Allons rejoindre notre joli boîte…

DSC07082

Les Korrigans s’endormirent alors jusqu’à la prochaine partie

Ce que j’en pense ?

Korrigans est magique…On y retrouve tous les petits êtres mystérieux des légendes d’Armorique. La boîte et le matériel sont tout simplement magnifiques… Le jeu est très simple mais garde ce qu’il faut de subtilités pour en faire un jeu familial idéal pour jouer avec vos enfants et leur donner un soupçon d’aventure fantastique… 

Vous le voulez ? Cliquez ICI

Nbre de joueurs : 2 à 5

Age : 8 ans (voir moins)

 

UN MONDE OUBLIE – Découverte de L’Alchimiste

IELLO a fêté ses 10 ans d’existence ! Une belle réussite ma foi, lorsqu’on voit à quel rythme, ils se sont développés et affirmés sur le marché du jeu de société avec des titres que tout le monde connait, comme King of Tokyo,Tzolk’in et bien d’autres encore. Pour fêter tout ça, quoi de mieux, en cette fin d’août 2014, que d’organiser un après midi ludique, dans leur locaux, autour des jeux…

IELLO diffuse donc une invitation à laquelle je réponds immédiatement. Non pas que c’était une joie de faire la bise à Patrice, Gabriel, Mathieu, Théo, Ludovic et toute l’équipe de IELLO en général, mais j’avoue que je m’y suis rendu également avec l’espoir de tester leurs futurs « gros jeux »  à savoir « Un monde oublié », « Patchistory » et « Kingsport festival »

Et quelle surprise que ce monde oublié qui ne le mérite pas …. d’être « oublié » justement. Il faut donc absolument que j’en parle dans le Grimoire…

un-monde-oublie

On commencera par un petit moment de panique intérieure et de déception, lorsque, sur la table des jeux mis à disposition, je ne voyais pas la boîte du « monde oublié »… Mais cette panique s’effaçait aussitôt lorsque je me suis rendu compte que le jeu était planqué dans une autre boite avec une vulgaire feuille collée et un griffonnage au stylo « The Ancient World »…

Bon sang, mais c’est bien sûr !… Ni une, ni deux, je plaçais la bête sous le bras, il ne me restait plus qu’à trouver quelques joueurs motivés…

« Hé toi ! tu veux tester avec moi ou… tu veux tester avec moi….? »

Ceci fait, nous étalons le jeu dans une version fort bien avancée, même si quelques bouts de post it correctifs étaient patchés deçi delà… On a alors attrapé un IELLO man pour nous expliquer le toutim…

DSC06488

 

Commençons par un très beau plateau qui nous plonge dans un paysage à la fois surnaturel et idyllique. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je le trouve vraiment bien illustré avec son côté un peu mystique… nous voilà tout de suite plongés dans l’univers du « monde oublié »

pic1970825_md

Ci dessus le plateau représentant le monde oublié, joli non ? Les parchemins sont des actions…

J’étais alors à la tête d’une cité-état, et je possédais quelques régions, appelées « empires », qui m’apportaient eau et nourriture pour mes citoyens (les cartes placées à droite ci-dessous). J’avais également quelques troupes militaires maniant le glaive et/ou l’arc…(Que l’on voit avec les symboles sur les cartes à gauche).. J’avais donc une force d’attaque totale de 3, répartie sur mes deux armées (2 glaives et une flèche)

cité

Chaque joueur possède au départ un plateau individuel et deux « empires » à droite. Le symbole des empires de départ indique une ressource de nourriture. Ce qui permet d’avoir 3 ressources de nourritures avec celle de la cité. A gauche, ce sont les forces militaires du départ, deux armées, une avec un glaive, l’autre maniant glaive et arc. La cité-état apportera à chaque tour, 5 pièces et une nourriture. Le « 4 » dans le carré gris indique que l’on ne peut avoir plus de quatre cartes empires….

Bref, il ne me restait plus qu’à me développer pour faire croître ma cité-état…

DSC06487

Ma cité au départ… enfin presque, j’avais déjà amélioré une armée

 

Mais comment faire pour ?

Et bien, le principe est simple…pour être le gagnant, il suffit de ramener à sa cité des bannières … et plus on a de bannières dans une même couleur, plus on devient puissant !

bannières

 Ci-dessus les différentes bannières que l’on va trouver sur les cartes que l’on va gagner

 

Heureusement pour moi quelques dévoués citoyens allait m’aider dans ma quête ! il suffisait de les envoyer quérir ce dont j’avais besoin… Mais comme partout, le premier arrivé, serait le mieux servi !

DSC06488

Comme on peut le voir, le plateau possède des actions dans lesquelles on envoie nos pions « citoyens ». Les pions ont des valeurs et pour chaque action, on aura des conditions telles que jouer un numéro supérieur à celui qui vient d’être posé, ou un numéro égal  ou encore payer si on ne suis pas les consignes de poses… Bref de quoi bloquer ou ennuyer nos adversaires ! La pose des citoyens est donc l’un des éléments clés du jeu…

Mais que font nos citoyens une fois partis ?

Et bien les choix sont multiples, on va pouvoir recruter des armées (Cartes en bas à droite sur la photo ci-dessus), élargir nos possibilités en achetant de nouveaux empires (Cartes en bas à gauche sur la photo ci-dessus). Ces empires nous donnent alors de nouvelles actions ou bonus divers comme de l’argent, des terrains pour agrandir notre empire…

citoyen

un citoyen

D’ailleurs en parlant de s’agrandir, on pourra aussi coloniser de nouvelles provinces !

DSC06489

 Les provinces

Un enchaînement va alors se créer : se développer pour être plus fort, mais ce sera de plus en plus coûteux, il faudra donc aussi se développer pour payer et nourrir tout le monde….

Et oui… dans le monde oublié, on se nourrit aussi et croyez moi, dans la partie que j’ai joué, on était tous au régime car la nourriture est rare…

On pourra également avoir un peu plus de citoyens pour faire encore plus de choses… mais rappelez vous, c’est que ça mange ses bêtes là. Et ne pas les nourrir, c’est, non seulement, les laisser au lit à rien faire, mais ça donne des pénalités !!

Enfin, une fois qu’on aura décidé d’envoyer notre peuple au boulot, on pourra à tout moment combattre des titans…

Des titans !? … On ne vous l’avez pas dit ?

Et bien autrefois, ce monde oublié était infesté de titans qui terrorisaient les populations. Heureusement pour nous, nous les avons repoussé… Et non content de les avoir fait fuir, ils nous arrivent d’aller en tuer quelques-uns rien que  pour la gloire. Faut dire que, plus ils sont balaises, plus ils rapportent des bannières !

DSC06490

 Les cartes titans de 1 à 3 bannières…

Bon là, on ne voit pas les titans… mais ils devraient ressembler à ça dans la version finale

titans

Celui-ci rapporte deux bannières, mais il faut 8 de valeurs d’armée… une fois accroché dans notre salon, il rapporte une pièce à chaque tour et permet d’agrandir notre empire

Bien entendu, les bougres ne se laisseront pas faire ! Et il ne manqueront pas de marcher sur vos plates bandes. ils pourront détruire quelques régions qu’il faudra remettre en état sous peine de perdre des ressources.

DSC06492

Il faudra avoir des armées de plus en plus fortes comme ci-dessus

Bien entendu, il faudra payer nos soldats, et ce sera de plus en plus cher, sauf si on les améliore

DSC06493

Sur la photo, on voit les pièces dépensées sur les cartes armées pour payer leurs attaques… on peut également voir que mon adversaire a déjà 3 bannières bleues ..Cela lui donnera 4 points…

 

Voilà.. on va effectuer 6 tours de jeu…

Ensuite… nous, dirigeants de nos cités états, on fera le décompte de nos bannières. Plus il y aura de bannières de la même couleur, plus nous auront de points… C’est pourquoi, nous allons combattre les titans, prendre les empires et conquérir les régions qui nous intéressent le plus. Mais aussi empêcher les autres de le faire…

Bien entendu, celui qui aura le plus de points sera le meilleur empereur du monde oublié…

Ce que j’en pense ?

J’étais tellement absorbé par le monde oublié que je ne vous ai pas ramené beaucoup de photos, pour une fois… Mais impossible de ne pas vous présenter ce jeu.

Après 8 minutes pour un empire qui remporte un énorme succès sur le Grimoire, oscillant entre la première place et la deuxième des jeux les plus consultés, et qui a reçu une note plus qu’honorable sur Tric Trac et un « Mops approved »,

img-52e7b5e561933

 

 

 

 

 

Ryan Laukat, l’auteur, nous apporte, avec « un monde oublié », un nouveau jeu comme je les adore. Oui, cette nouvelle vague où les règles sont très rapides à assimiler, mais avec énormément de profondeur, de tactiques, de stratégies. Un jeu où chaque choix est crucial car on aura peu de tours pour les exploiter. Le « monde oublié » a surtout réussi à me faire oublier le temps de jeu, tant il a capté toute mon attention…

Avec sa simplicité des règles, « un monde oublié » s’ouvre à un large public. Mais il n’en restera pas moins un perle ludique pour les experts qui pourront s’affronter à optimiser leurs tours de jeu et éradiquer les stratégies des adversaires.

Ajoutez à cela de belles illustrations par l’auteur lui même… une espèce d’univers mystique, et vous obtenez un très bon jeu que je tenais absolument à vous présenter.

Un monde oublié … pas question que je l’oublie dans ma ludothèque

PS : Un grand merci à la IELLO team pour son accueil chaleureux et convivial

Vous le voulez ? Précommandez ICI

 

 

TIME MASTERS – Test du Grimoire de l’Alchimiste

time-masters-la-prev-1372-1378190728

Time_masters_def04

« J’ai beau savoir qui je suis …

J’ai beau savoir ce que je suis capable de faire…

J’ai une appréhension aujourd’hui…

Vais je être à la hauteur ? Cette fois, je rencontre les meilleurs…

Depuis des années, j’ai été initié, formé, entraîné. J’ai défié… J’ai été défié… Et depuis un bon moment, je n’ai plus eu de défaite. Moi aussi, on me dit être un « meilleur »…

Mais pourtant, aujourd’hui, j’ai cette boule qui me noue l’estomac.

Je connais mon adversaire de réputation. C’est un malin ! Lui aussi a été entraîné, lui aussi n’a jamais perdu…

Jeu-TM

C’est pour cela que je suis là. C’est pour cela que le grand tournoi a été créé.

Aujourd’hui, on va devoir combattre, se départager, montrer qui est le « meilleur des meilleurs »

La grande porte s’ouvrit. Les prétendants sont alors entrés dans l’arène des grands magiciens située à Verguya, la cité aux sept soleils. Les sages étaient là pour assister au tournoi, ainsi que tous les magiciens venus des quatre coins de la galaxie. Aujourd’hui ce sera un combat en duel, seulement deux magiciens allaient s’affronter, parfois ils étaient trois ou quatre. Mais, à chaque fois, un seul en ressortait vainqueur. Il sera encore plus fort, aura encore plus de pouvoirs et deviendra encore plus célèbre…

Les deux magiciens, comme l’exigeait la tradition du tournoi, devaient mettre en jeu tous leurs pouvoirs, leurs sorts, leur savoir…

Les sphères de conscience furent créées. Il y en avait cinq, chacune contenant nos pouvoirs du moins puissants au plus redoutables…

DSC05990

Les cartes à gagner sont constituées en cinq piles (sphères)

DSC05991

Le chiffre en haut à gauche indique la puissance du sort. Ici la première sphère avec des sorts de niveau 1.

DSC05993

La plus haute sphère: Niveau 5 avec des sorts puissants. Ces niveaux représentent aussi les points de score.

 

Maintenant chaque magicien avait gardé, dans leur hologrimoire, que les pouvoirs où nous étions encore de simples apprentis. Quelques sorts de base, un temporisateur, et quelques concentrations…

DSC05997

Au départ, les joueurs ont une donne identique, mais prennent 5 cartes parmi celle-ci

« Maintenant, je suis à égalité avec mon adversaire… il a déposé sa magie dans les cinq sphères… moi aussi…

Maintenant, j’avais autant de pouvoirs qu’un apprenti. Seules mon expérience et ma maîtrise du temps vont faire la différence…

Oui, dans le monde nouveau, le temps représentait l’essentiel du pouvoir… Il était divisé en « Kè », une mesure que les sages avaient créés »

DSC06562

Chaque magicien reçoit 4 pions « Kè » qui permettront de jouer des sorts

« Je n’ai que quatre Kè’s, il va falloir que je les utilise à bon escient. il va falloir que je reprenne les meilleurs pouvoirs des sphères pour les ajouter à mon hologrimoire … La règle est simple, lancer un maximum de sorts à mon tour pour prendre un nouveau sort dans la sphère correspondante… ou tout au moins ceux qui m’intéressent, ceux que je vais maîtriser au mieux.

Je me souviens de ‘Tapimoket le sombre’ qui dès le départ avait lancé 3 sorts et a choisi un sort de la sphère numéro 1 et un sort de la sphère numéro 2. Pour trois sorts, tout le monde aurait pris un sort dans la troisième sphère. Et Tapimoket a eu raison, en répétant cela plusieurs fois, il a fini par terrasser son adversaire… Dois je utiliser la même tactique ?

Bon, mon adversaire me laisse commencer … Je dois agir !

Voyons … Je vais lancer mon premier sort : une Charge. Déjà deux kè’s utilisés… c’est la moitié. Mon adversaire reste attentif, mais n’est pas surpris. Avec ce sort, mon prochain sort me coûtera un kè de moins ! »

DSC05999

Pour poser un sort, il faut utiliser le nombre de « Kè’s »  indiqué en haut à droite. On retourne alors les jetons Kè utilisés

« Mais avant de lancer le second, j’ai décidé de me concentrer. Cette Convergence NESSYH’RAZYA me permet de récupérer du temps. Me voilà de nouveau avec 3 Kè’s ! Le sourire de mon adversaire s’efface doucement, cela me rassure… Mon entrainement apporte ses fruits, je sens que je vais faire mal dès la première attaque. »

DSC06001

Les concentrations (cartes bleues) permettent de réactiver un ou plusieurs Kè’s, elles sont défaussées aussitôt…

« Je sens la maîtrise en moi ! Mon second sort ne me coûte rien grâce à la charge que j’ai lancé précédemment. De plus, je reprends ma concentration… »

 DSC06013

« Bien entendu, j’utilise cette concentration pour reprendre un peu de temps : Me voilà de nouveau avec les 4 kè’s. Mon adversaire grince des dents cette fois … »

DSC06004

« Troisième sort ! Cette fois, il me prend du temps, 3 kè’s, mais alors que les sorts de mon hologrimoire s’amenuisent, je peux en prendre encore un nouveau dans la réserve »

DSC06005

Cette carte permet de prendre la première carte de sa pioche

« Par les maîtres du temps ! La chance est avec moi, je peux utiliser une seconde Boucle énergétique avec mon dernier Kè ! »

DSC06016

« Et de nouveau, je reprends une concentration que je joue immédiatement…

Enfin, je vais poser ce temporisateur, ce me permettra de vider quasiment ma main et d’avoir plus de nouveaux sorts pour la prochaine fois… »

DSC06007

« Cette fois, c’est fini, je suis épuisé… Quatre sorts lancés au premier coup ! Je suis fier de moi ! Mon adversaire peste car je peux déjà puiser le premier sort disponible dans la 4ième sphère. C’est une Rémanence, avec ce sort je pourrais reprendre n’importe quel sort déjà utilisé »

DSC06017

Jouer 4 sorts dès le début est un joli coup ! De plus ce sera 4 points pour le décompte final

« Je vais souffler un peu… Et préparer ma prochaine attaque… »

DSC06018

A la fin de son tour, on défausse les sorts joués, mais on garde les temporisateurs. Puis on complète sa main à cinq cartes

« Super, deux concentrations ! Je pourrais refaire le plein de temps avant de commencer ma prochaine combinaison de sorts…

Mon adversaire dépité, n’a pas la même chance que moi, on dirait. Il ne jette qu’un seul sort … Mais il semble bien plus concentré. Et deux concentrations sont jetées. Il disposera de tous ses kè’s au prochain tour. Méfions nous ! A mon avis, ils se vengera au prochain tour… »

DSC06019

Comme il n’y a pas d’autre sort joué, on mémorise avec un jeton que le prochain sort du prochain tour coûtera un Kè de moins avec un jeton -1

« Mon adversaire sent que j’ai l’avantage, même s’il essaie de dissimuler ses émotions. Il faut que j’essaie d’assurer ma deuxième attaque. Il faut que je lui montre ce dont je suis capable, que je le déstabilise une seconde fois…. j’ai l’avantage, pas question de le perdre ! Je vais commencer par me concentrer ! Et vlan, deux concentrations pour me remonter à 3 Kè’s »

DSC06021

 Les concentrations ne coûtent pas de kè… mais d’en récupérer

« J’enchaîne en lui envoyant le sort que j’ai eu dans la 4ième sphère.. Il est peu coûteux, seulement un kè, mais me permet de reprendre un sort dans mon grimoire ! »

DSC06022

« Je choisis de réaliser une belle Boucle énergétique, Je reprends une concentration que je dépense aussitôt, et me voilà déjà avec deux sorts lancés ! »

DSC06023

« enchaînement avec une Charge… Mon prochain sort coûtera un Kè de moins ! »

DSC06024

« Je dois, hélas, stopper là, faute de Kè… Mais 3 sorts au second tour, voilà de quoi lui clouer le bec à mon adversaire ! Je pourrais reprendre un sort de la 3ième sphére, mais ceux de la première et de la deuxième, me semblent plus intéressants. Méthode de ‘Tapimoket le sombre’, je décide cette fois de me diversifier au détriment de la puissance. »

DSC06025

« J’avais alors épuisé tous les sorts de mon hologrimoire. Il était temps de recycler pour me préparer pour la prochaine combinaison, j’avais déjà récupéré trois sorts alors que lui n’en avait qu’un. »

DSC06518

Après avoir joué, il faut compléter sa main à 5 cartes. Si la pioche est vide on la reconstitue à l’aide de sa défausse

DSC06520

« C’était au tour de mon adversaire… J’ai vu tout de suite dans l’éclat de ses yeux qu’il me préparait un sale coup… En possession de tous ses kè’s et à l’aide de son sort de Charge qui lui permettait d’économiser le temps, il a, dès le départ, envoyé trois sorts et surtout un TALOMUS, lumière éclatante lui permettant non seulement de piocher mais de reprendre un Kè ! »

DSC06521

« Joli coup, qui lui permit de jeter un quatrième sort »

DSC06522

« J’ai bien eu peur d’en voir un cinquième grâce à sa seconde pioche, mais il termina son attaque. Mais le pire était à venir, il m’a raflé dans la sphère 4, vu qu’il y avait droit, un sort très puissant et souvent convoité par tous les magiciens…SALO’HCHIN, l’Augmentation, un sort lui permettant d’ajouter un cinquième Kè  pour le reste de notre affrontement, s’il arrivait à la lancer… Le combat tournait en sa faveur cette fois… »

DSC06523

Ce sort est très puissant car il ajoute des Kè’s

« A mon tour…. Les kè’s me manquent mais je peux encore me battre…Je vais devoir faire attention à ne pas faire d’erreurs… »

DSC06524

Situation délicate… poser un maximum de sorts avec peu de ressources

« Pour commencer, un HERAMUS…Sort que j’ai bien fait de récupérer dans la seconde sphère… Celui-ci va me permettre de doubler l’une de mes concentrations pour reprendre plus de Kè’s »

DSC06527

 

« J’ai pu ainsi lancer mon HELISS’TYRUSS… une concentration particulière qui me donne un kè éphémère mais doublé grâce à mon HERAMUS ! »

DSC06528

Ce symbole de Kè (non rempli) désigne des Kè’s éphémères pris dans une réserve. Ceux-ci ne sont utilisables qu’une seule fois

« Boucle énergétique et je peux relancer mon HELISS’TYRUSS… ceci me permet d’ajouter un sort de plus sans dépenser ma réserve ! »

DSC06529

« J’ai alors tenter une Suggestion espérant reprendre une concentration de ma réserve… »

DSC06530

« Hélas non, j’ai du stopper mon attaque… mais le gain était intéressant ! Si, certes, mon adversaire pouvait avoir un Kè permanent en plus avec son sort de quatrième sphère, de mon côté, je pouvais très facilement avoir accès aux sorts de la première et seconde sphère ! J’ai vu son regard défiant se baisser… »

DSC06531

SHAME, un sort puissant qui me permet de puiser dans les sphères rien qu’en lançant ce sort.

« A lui maintenant… Il était coincé ! Que des sorts en main et plus de kè pour les lancer… il devait passer »

DSC06532.

DSC06533

Lorsqu’on passe, un magicien ne joue pas de sorts mais il peux réactiver tous ses Kè’s

« J’aurais pu en profiter qu’il ait dû se reposer, pour faire un coup décisif, mais je n’ai joué qu’un seul sort. J’avoue avoir hésité… Aussitôt, il a répondu avec ses pleins pouvoirs en m’infligeant un joli coup. Non seulement, il a puisé dans la troisième sphère, mais il a réussi à jeter son sort d’Augmentation… Désormais, il disposait de cinq Kè’s… »

DSC06534

« A mon tour, je n’ai eu de choix que de passer pour reprendre aussi de l’énergie et disposer de tous mes kè’s »

DSC06536

« Mon adversaire se sentait de plus en plus sûr de lui. Le pouvoir du temps m’abandonnait… De nouveau, il réussit à jeter trois sorts et il s’empara du temporisateur de la troisième sphère… »

DSC06538

« Je devais réagir et augmenter mes chances. Il faut que je prenne cette concentration qui venait d’être dévoilée dans la troisième sphère… »

DSC06539

A chaque fois que l’on puis dans une sphère, on révèle une nouvelle carte

« Je n’avais pas de concentration en main… J’ai jeté alors un sort de BERZAKH en espérant en trouver… Zut une seule concentration ! »

DSC06540

« Mais j’ai réussi à jeter suffisamment de sorts pour récupérer le sort de concentration que je convoitais. J’ai également pénalisé le prochain sort de mon adversaire… plus lent.. J’adore voir la tête qu’ils font lorsque cela arrive… »

DSC06542 DSC06543

Time Masters permet aussi des iinteractions entre les joueurs grâce à des sorts d’attaque

 

« Bien entendu, avec autant de malus, il a dû passer son tour… Mais une nouvelle fois, je n’ai pu que jeter un seul sort…C’est peu, mais petit à petit, j’espérais le retarder..

Mais plus tard, il a réussi à invoquer son temporisateur… Cela ne consommait aucun kè »

DSC06544

Poser un temporisateur ne coûte pas de kè

« Il réussit aussitôt à sacrifier quatre de ses kè’s pour y placer cette satané Augmentation. Le sort était payé mais il pourrait le lancer instantanément à sa prochaine attaque et même placer un second sort pour le conserver encore une fois sans le lancer… »

DSC06545

Le temporisateur  permet de préparer des sorts. On dépense les Kè’s, mais le sort n’est pas lancé… Ceci permet de préparer parfois de plus grosses attaques »

« Mais ce n’est pas tout, ce temporisateur, pour chaque sort reçu, lui permettait d’augmenter son hologrimoire à un sort de plus. Mon adversaire avait alors six sorts au lieu de cinq… »

DSC06546

Certains temporisateurs apportent des pouvoirs supplémentaires lorsqu’ils sont utilisés

« D’ailleurs au tour suivant, il a décidé de temporiser un nouveau sort. Il était quasiment en pleine possession de tous ses Kè’s. Je commençais à avoir peur… tout cela allait mal finir pour moi… »

DSC06572

Ce temporisateur est plein. Au prochain tour, soit le joueur devra lancer les sorts et défausser le temporisateur, soit il devra sacrifier une carte pour le garder un tour de plus…

 

« Durant mon attaque j’avais besoin d’un maximum de kè’s… J’ai alors sacrifié deux sorts pour reprendre un kè… Oui, tout cela se retournait contre moi… »

DSC06548 DSC06549

Se défausser de deux sorts permet de réactiver un Kè

« Son attaque fût terrible, en défaussant son temporisateur, les sorts se sont lancés gratuitement. Désormais, il disposait de 6 kè’s tous actifs ! »

DSC06552

« Avec toute cette énergie,il a lancé pas moins de 6 sorts combinés ! Il lui restait même encore un kè disponible… Il est très fort… Trop fort pour moi ? »

DSC06553

« Grâce à ses 6 sorts, il pouvait désormais puiser dans la cinquième sphère et même en prendre un de plus de la première sphère. Les sorts les plus puissants étaient à sa portée… Mais comme aucun ne lui convenait, il profita de prendre le second sort, encore caché, de la cinquième sphère… Cela coûtait un point de plus, mais il possédait ce capital. »

DSC06554

Lorsqu’on lance X sorts, on peut prendre le sort de la sphère X… ou pour un point de plus la carte cachée juste en dessous… c’est un risque, mais si aucune carte convient..

« Il a eu BERZAKH…prendre deux sorts de sa défausse… Cela semblait pas si puissant que ça, mais jeter ce sort ne lui coûterait qu’un seul kè ! Alors que d’habitude, il en faut trois.. ! »

DSC06555

 

Le combat continua alors quelques tours…

now3513_515

 

« La bataille faisait rage… Mon adversaire possédait maintenant de puissants sorts.. Je sentais la fin arriver, malgré tous les efforts que j’ai pu déployé… En jetant des sorts qui profitaient de la puissance de mon ennemi. »

DSC06573

« Plus tard, la première sphère s’était vidée… Encore une sphère vide et le duel prendrait fin. Avec tous les sorts puissants que mon adversaire commençait à accumuler, je n’en étais pas sûr, mais la victoire serait pour lui ! »

DSC06557

La première sphère est vidée, la fin de partie approche.

« C’est alors que la providence fût avec moi ! Mon sort de Métempsychose me permit de lui rafler son sort le plus puissant : Son Augmentation ! »

DSC06558

« Désormais, je pouvais accumuler à mon tour des Kè’s… Enfin, à moins qu’il réussisse à la récupérer de nouveau… »

DSC06559

« Durant le combat, de superbes coups ont été portés »

DSC06560

7 sorts ! il parait que le record est 19…

« Après une lutte acharnée, deux sphères ont été épuisées… le combat se terminait… »

DSC06561

Deux sphères vides…. c’est la fin de la partie

« Le combat était fini.. Qui avait été le meilleur ? Avec les superbes combinaisons de mon adversaire, je n’y croyait pas…cela en était fini pour moi… »

DSC06563

 

« On a alors rassemblé nos pouvoirs et on les a mesuré.. »

DSC06564

En fin de partie, on compte les points, le score dépend de la sphère où on a puisé

Je n’y croyais pas… j’avais 47 points… et mon adversaire 41… 6 petits points, mais j’avais beaucoup plus de sorts en main…Le nombre l’emportait sur la puissance.

Les sages alors m’ont accordé la victoire, j’ai alors serré la main de mon adversaire…

Encore une fois, j’ai remporté une victoire, mais ce fût difficile… »

Les magiciens se sont levés et ont ovationné le gagnant… Aujourd’hui c’était lui « le meilleur des meilleurs »

 

Ce que j’en pense ?

Maintenant que Time Masters est disponible sur tous les étals, et sous tous les manteaux. Je me permets de rentrer un peu plus en détail de son mécanisme dans cet article. Fâché avec le deckbuilding, surement.à cause d’une indigestion de Magic, Time Masters m’a réconcilié avec le jeu de cartes.

Les règles s’apprennent rapidement, le thème est attrayant et nous change du médiéval fantastique… J’apprécie beaucoup les illustrations un peu cyberpunk. Les cartes n’ont pas une foison de symboles à retenir et les textes sont généralement très courts et sans équivoque. Ceci fait de Time Masters un très bon jeu de Deckbuilding autant pour les personnes qui souhaitent s’initier sans entrer dans une usine à gaz, que pour les joueurs habitués par le genre qui souhaite changer d’univers. On peut y jouer jusque quatre joueurs, mais c’est en duel que je le préfère, avec des tours qui s’enchaînent rapidement et de nombreux rebondissements. Quelques cartes seront, en revanche, plus amusantes à trois ou quatre. Il est donc toujours bon de faire quelques parties à plus de deux joueurs. Mais là encore, je le préfère à trois plutôt que quatre.

La mécanique essentielle de Time Masters va être de combiner vos cartes, dans un ordre précis pour en tirer la meilleure répartie. Ainsi lorsque vous puisez dans les sphères à la fin de vos tours, il faut également bien choisir ses prochaines cartes pour construire son jeu et pas forcement se précipiter vers la plus puissante qui sera généralement plus difficile à jouer à cause de son coût parfois élevé en Kè’s. De nombreux enchaînements avec de petites cartes, vous permettent aussi d’en poser beaucoup plus en un tour et du coup, de faire grossir rapidement votre main. Bien entendu, les cartes puissantes restent aussi intéressantes grâce à des effets qui peuvent faire basculer l’avantage ou être dévastateur.

Dans Time Masters, il faut donc bien choisir ses stratégies à la fois pour jouer ses combinaisons de sorts, pour faire grandir son jeu et jeter des sorts puissants

Avec son univers futuriste de combats de magiciens dans la maîtrise du temps, Time Masters a réussi à me réconcilier avec le deckbuilding. Je l’apprécie pour sa facilité de prise en main qui conviendra aux personnes qui désirent découvrir le deckbuilding, pour la clarté de la plupart des cartes et pour sa stratégie de combinaisons qui plaira aux joueurs les plus aguerris, comme moi. Personnellement, je l’aime beaucoup en duel.

Des news ?

Oui Time Masters continue… Il continue avec une première petite extension constituée de 16 cartes… Vous allez d’ailleurs y trouver la fameuse « Metempsycose » qui a permis de reprendre la carte d’Augmentation dans la partie ci-dessus.

ça sort quand….? Bientôt !

Copie de affiche titre02

 

news

 

 

Vous le voulez ? Cliquez ICI

SHINOBI wat-aah! – Test de l’alchimiste

Shinobi-box-top-diecut

 Quelque part au fin fond de l’Asie antique, dans l’empire de la lune…

dsc05323

Bonjour Maître! Une faille s’est encore ouverte dans l’enfer Jigoku. Les créatures maléfiques sont de retour pour nous combattre. Le problème, Maître, est que nous ne savons pas laquelle d’entre elles viendra nous défier.

dsc05324

Peut être, ce sera « Grugazor » ou « Dark Shogun », créatures puissantes mais qui feront de nous de célèbres combattants.

dsc05326

Ou bien ce seront les terribles « Gaijins » qui nous feront perdre de l’honneur, si nous les combattons en nombre insuffisant.

dsc05325

La seule chose dont nous soyons sûrs, Maître, c’est que l’un d’entre eux a pris place sur l’empire de la lune et que trois autres sont des leurres pour protéger l’identité de celui qui envahit notre territoire. Nous enverrons des espions pour tâcher de connaitre l’identité de notre ennemi.

dsc05327

Mais ce n’est pas tout, Maître ! Comme vous le savez, notre empereur, fils de la lune, est vieux et souffrant et d’autres seigneurs tentent de prendre le trône de l’empire. Tout le monde sait qu’il vous revient de droit. La guerre est inévitable  !

dsc05332

Comme vous le savez, le plus faible d’entre les seigneurs pourra profiter des faveurs du temple de l’ombre

dsc05328

Et il aura droit à un pouvoir…

dsc05329

La Guerre débuta … 3 grandes batailles…

dsc05333

Le hasard a fait que le seigneur Rouge était le premier à combattre. Il a donc ouvert les hostilités.

dsc05334

Le seigneur Rouge a envoyé son clan de l’ours ! De grosses armées (18 points d’honneur), mais heureusement pour nous, elles n’ont pas de pouvoirs magiques…

Comme le veut le code Shinobi, nous devons envoyer 2 armées minimum d’un clan (et 4 maximum)

dsc05335

Notre Maître avait alors pris le temps de la réflexion pour contrecarrer la puissante attaque des rouges.

dsc05336

Nous avions le choix… Envoyer nos armées du clan de la Carpe, ce qui nous permettait d’obtenir deux renforts, ou…

dsc05357

Envoyer le clan de l’araignée, pour détruire une armée du seigneur Rouge. Mais nous avons choisi d’attendre car si une autre armée du clan de l’araignée viendrait nous rejoindre, nous pourrions détruire tout un clan adverse… Notre seigneur a finalement choisi le clan de la carpe pour renforcer ses rangs.

DSC05377

Le seigneur Noir avait choisi le clan du singe, ce qui lui a permis de copier notre pouvoir et de renforcer aussi ses armées…

dsc05341

Enfin le seigneur Gris fut le plus agressif pour cette première mêlée. Son clan du crapaud s’attaqua directement au seigneur Rouge pour renvoyer une de ses armées du clan de l’ours, et lui faire perdre, ainsi, du temps pour déployer de nouveau son armée.

dsc05342

dsc05343

C’est alors que le seigneur Rouge, fou de rage*, a rétorqué avec un terrible guerrier YOKAI ! Il a renvoyé directement le clan du seigneur Gris !

*J’aurais pu dire rouge de colère, mais elle était trop facile

dsc05344


dsc05345dsc05346

Décidément, le seigneur Rouge était une forte tête ! Il était temps de lui mettre une bonne leçon. Nous avions bien pensé à jouer aussi un guerrier YOKAI, mais celui-ci n’avait pas de pouvoir. Et même s’il nous donnait beaucoup d’honneur, c’était trop risqué de le mettre dans les rangs maintenant…

dsc05348dsc05351

De plus, notre seigneur avait eu le bonheur d’obtenir un guerrier « Ronin ». Certes, ce n’était pas le 3ième guerrier du clan de l’araignée que nous aurions voulu, mais le Ronin pouvait remplacer n’importe quel guerrier. Ce fût le bon moment de déployer nos armées de l’araignée et de détruire définitivement le clan de l’ours du seigneur Rouge  …

wat-aah !!!!

dsc05353

dsc05354

Le seigneur Gris en profita pour nous attaquer lâchement dans le dos ! il a massacré notre clan de l’araignée pour l’envoyer directement dans le Jigoku

dsc05355

dsc05356

Le seigneur Gris a décidé alors de corrompre les puissants de l’empire. Au lieu de recevoir une armée comme les autres, il en a réclamé plus, mais son honneur en sera affecté.

dsc05359

A chaque tour, on peut piocher une carte ou corrompre. Lorsqu’on corrompt, on retourne la première carte de la pioche et en on en prends autant que le chiffre indiqué + 2 autres (ici, on en prends 6, mais la valeur de la carte retournée sera des points négatifs en fin de manche :  -4 points)

Les combats continuèrent ainsi, sans relâche et avec férocité…

Beaucoup d’armées avaient été renvoyées ou avaient été massacrées…

dsc05360

Jusqu’au moment où mon Seigneur fût le premier à envoyer un quatrième clan au combat. Ce qui mît fin à la première bataille.

Ce fut alors le moment de voir qui avait remporté la victoire…

dsc05362

Mon seigneur fut le meilleur avec 30 points (32 – 2), on a eu donc droit à quatre ninjas, le second n’en a eu que trois..etc..

dsc05363

Le seigneur Rouge, grand perdant, fut tout de même récompensé pour sa bravoure au combat. Bien qu’il n’ait eu qu’un seul ninja, il a reçu un des pouvoirs du temple de l’ombre. Il l’utilisera pour ses prochains combats. Gare à nous…

dsc05365

Il était temps maintenant de penser à l’empire. Chaque seigneur devait envoyer ses ninjas dans les différents territoires de l’empire. Les choix étaient à la fois multiples mais aussi stratégiques, car le nombre de ninjas étaient limités. Notre seigneur ne voulant laisser aucune place au hasard a décidé d’envoyer deux ninjas en mission pour démasquer un des leurres de la créature venue de la faille. Ceci lui donnera une meilleure idée de l’identité du monstre à combattre à la fin de nos batailles entre seigneurs. Les zombies étaient donc un leurre …

dsc05367

Le seigneur Gris avait choisi d’envoyer un de ses ninjas à la cour impérial et d’obtenir ainsi une faveur des hauts dignitaires de l’empire utilisable au bon moment.

dsc05369dsc05370

D’autres, dont notre seigneur lui même, avaient finalement choisi de préparer quelques ninjas pour combattre la créature après nos querelles entre seigneurs.

dsc05371

Cela fait, les valeureux guerriers de nos clans, qui ont combattu, sont partis se reposer… Mais deux autres batailles allaient suivre…

zen-japon500-z

Des combats acharnés, des samouraïs qui ont péri, cela par trois fois… Les honneurs et les récompenses ont été distribués. Des seigneurs avait gagné de l’honneur…

DSC05374

Chaque joueur gagnera 10 points par ninja sur la cour impérial et la zone de missions

Mais rien n’était perdu pour tout le monde. Le grand combat contre la créature allait-il accorder tous les honneurs au plus courageux ? Le monstre se dévoila enfin !

dsc05372

Bon sang ! c’était GRUGAZOR, ce monstre sanguinaire, d’un pas, conduisit deux de nos ninjas directement à la mort. Notre seigneur avait sous estimé sa force. Seuls les seigneurs Rouge et Noir avait envoyé suffisamment de combattants. Chacun d’eux ont pu en tirer les honneurs…

dsc05373

Le Noir et le Rouge ont ici 30 points chacun grâce aux ninjas restants

Avec un tel combat ce fut quand même Notre seigneur qui emporta le plus d’honneur  grâce à tous les ninjas qu’il avait envoyé à la cour impériale et en missions…

Je savais que je pouvais avoir confiance en lui…

Ce que j’en pense ?

SHINOBI wat-aah est encore un jeu orienté vers le thème Manga. Même si cela est très à la mode en ce moment, j’avoue que cela lui va comme un gant et les joueurs seront bien plongés dans le médiéval fantastique asiatique. Tous les joueurs, qui ont testé SHINOBI avec moi, ont vraiment apprécié son design.

SHINOBI est un jeu de cartes assez simple, mais extrêmement dynamique avec beaucoup de fluidité et d’interactions entre les joueurs. Bref, pour être plus clair, on va se faire de belles vacheries tout au long de la partie ! Il sera très difficile de rester à la première place puisque cela va déclencher l’acharnement des autres joueurs contre vous. Mais c’est justement cela qui ramènera un certain équilibre dans le jeu…Il faudra tenter d’être le meilleur, mais au bon moment. C’est tellement amusant de voir la tête de votre victime, lorsqu’il doit supprimer un clan, et cela, à l’instant même où vous posez le clan qui met fin à la manche.

SHINOBI propose deux modes de jeu. Le mode « petit scarabée », où on joue uniquement avec les cartes en enchaînant des manches. L’autre mode propose l’utilisation du plateau et des ninjas comme présenté ci-dessus. C’est une affaire de goût, mais je préfère le second mode avec un joli plateau sur lequel on devra investir, avec une part de bluff, nos ninjas pour obtenir des points de score et/ou des cartes bonus pour les manches suivantes. J’ai beaucoup aimé cette volonté permanente de rééquilibrer la partie en offrant au perdant un bonus grâce aux cartes du temple de l’ombre. A cela, on ajoute le bluff du monstre final et on obtient un jeu au delà du simple jeu de cartes.

SHINOBI wat-aah! nous offre là un jeu bien fait où le thème « Manga » trouve idéalement sa place. Les illustrations sont très réussies, le jeu est actif et cohérent pour garder l’équilibre entre les joueurs. C’est également un beau mélange entre un peu de stratégie, de bluff et de placement qui donne beaucoup de plaisir à jouer.

Nbre de joueurs : 2 à 4

Age : 10 ans

Vous le voulez ? Cliquez ICI

RAMPAGE – Test du grimoire de l’Alchimiste

Cuba210509-009

Alors… voyons voir… Je vais prendre cet ouvrier et le poser là….

Il va me donner deux cubes de bois et avec ça je pourrais construire

Stop

Non ! On ne construit plus ! C’est l’heure de la ….

destruction

AVEC

rampage1

Mais avant tout commençons par découvrir, en musique, le contenu de cette énorme boite.

Que contient elle pour une quarantaine d’euros ?

Comme vous pouvez le constater, il y a du matos ! Il est temps maintenant de planter le décor.

godzilla

* Traduction :  » Salut ! Moi c’est Phil. Certains disent qu’on est sortis de la terre.. D’autres pensent qu’on vient d’une autre dimension. Y’en a même qui pense que nous sommes des aberrations animales issues d’expériences génétiques… Mais peu importe ! Mes potes et moi, on est venu pour casser la croûte !

Bon, là un photographe (en digestion actuellement) a pris mon meilleur profil mais je ressemble plus à ça :

DSC04793

Qui a dit que je n’avais pas l’air terrifiant ? … Hein ? Qui ? …. Attention ! je vous ai à l’œil !

Laissez moi vous présenter mes potes…

DSC04794

A gauche, il y a René, au centre Carie et Dédé à droite…

DSC04795

Carie est gourmande… Elle peut manger les personnes des quartiers voisins avec une préférence pour les militaires. On les repère facilement, vu qu’ils sont en vert. Mais elle a comme tout le monde son pouvoir secret qu’elle pourra utiliser une fois durant le repas …

DSC04798

Dédé est un vrai bagarreur, il garde en trophée chaque dent arrachée à un autre monstre (+ 2 points) . Faut dire qu’il maîtrise le Kung-fu qui lui permet de déplacer comme un félin.

DSC04797

René, c’est avec les jeunes qu’il s’entend le plus. C’est peut être pour ça qu’il bouffe systématiquement les vieux. Son truc pour les attraper, c’est de balancer des bagnoles sur eux… Il parait que ça les rend plus tendres…

DSC04796

Quand à moi, je viens en touriste comme d’habitude. Et les gars en costard, moi j’en fais qu’une bouchée. Mes canines acérées me permettent d’ailleurs d’en croûter deux plus à chaque fois … Cool non ?

Mon pouvoir secret  ?… Attendez, je vous laisse la surprise…

Ahhhh voilà le buffet .. !

DSC04791

Et oui… à Meeple city, il n’y a pas de drive, mais cette ville regorge d’immeubles fourrés de bons humains plus appétissants les uns que les autres

Voyons le menu…

innocent

Bon… ce n’est pas du tout frais, mais une bonne brochette d’innocents, rien de tel !

dalle

Oui ! Oui …. Mais n’oublions pas l’art de la table… et le partage ! On fait chacun deux actions…Mais laissez moi vous montrer..

DSC04792

Si je regarde ce bel immeuble bien gorgé de population, il faut d’abord s’avancer tout près comme pour choisir son plat. Allez hop, j’avance …

Une fois près de l’immeuble, je monte sur le trottoir. Et là, il ne faut pas hésiter pas à éplucher le tout, pour en extraire la chair … humaine !

C’est tellement marrant de voir les gens essayer de se sauver… Mais bon, pour ceux qui sont encore dans le quartier… Paix à leur âme. J’en mange autant que j’ai de dents ! et même deux plus avec mes dents acérées.

DSC04805

Alors voyons ce que l’on a… Zut un retraité, bof.. Ah mais, il y un excellent bureaucrate à côté ! Slurp…

DSC04806

Il faut aussi récupérer les plats ! ça se revend…

DSC04807

Hop, deux étages dans la poche…Plus on stocke, plus on sera le meilleur !

DSC04815

Bon parfois, il arrive que quelques habitants arrivent à s’échapper de la ville… Les fourbes !

DSC04808

Dédé en a laissé partir 3 !

DSC04814

Rhâââ flûte,du coup, il s’est pris un malus !

Pour ce coup là, il a perdu une dent, et il s’est fait renvoyé au bord de la ville, Arf !

Du coup, il ne pourra plus manger que 5 personnes avec une dent en moins

DSC04816

——————————-

Enfin si le plat est trop loin, on peut toujours se débrouiller autrement… C’est René qui m’a appris ce coup : Le Jeté de BAGNOLE ! J’adore balancer une BM ou une Mercedes. Faut voir la tête du propriétaire !

Un camion de pompier ou un camping-car, c’est pas mal non plus…

A force de manger, on a décidé de souffler un peu pour digérer …

Mais René l’a pris au premier degré. il en a profité pour s’en coller encore un ou deux dans l’estomac en soufflant…

Du coup, je lui ai passé une soufflante…Si j’ose dire…

Mais il n’a pas apprécié et je suis sûr qu’il a fait exprès de me balancer une voiture

tombe

dent1

super

non

Le repas se poursuivit…

DSC04824

Carie se jeta sur son morceau préféré : Le Stade

Des habitants arrivaient à fuir mais on contrôlait la situation.

DSC04817

plat

DSC04825

repu

compte

etage

Voilà, c’est terminé. On s’est vraiment régalé, mais ce n’est pas moi qui en a pris le plus…

En tous cas, ils nous restent plus qu’à digérer tout ça.

Allez les gars ! On rentre …

fin

Ce que j’en pense ?

Pas envie de réfléchir à Trajan ou Caylus ? Pas envie de faire du Deck-building ou du Wargame ?

Vous cherchez un jeu qui change ?

RAMPAGE est fait pour vous !

RAMPAGE fait partie des jeux délirants à l’esprit décalé. C’est un jeu idéal pour sentir des sentiers battus. C’est un très bon jeu pour jouer avec des enfants qui prendront un grand plaisir à tout péter.

Les règles de RAMPAGE sont ultra simples et peuvent être rapidement mises en oeuvre pour une partie d’environ une heure…

Le thème dans RAMPAGE est fortement présent et on aura vite l’impression de réellement détruire une ville et d’engloutir ses habitants. RAMPAGE a ce pouvoir de donner une sorte de dimension en 3D au célèbre « King of Tokyo » mais cette fois, on va vraiment porter les « coups ». Avec le principe des dents que l’on peut casser, RAMPAGE ajoute la touche subtile de rivalités entre les joueurs.

Bien sûr, c’est un jeu totalement dénué d’intelligence, mais du coup, c’est le jeu idéal à caser entre deux jeux complexes pour se détendre les neurones. C’est aussi un jeu parfait pour jouer en famille.

Enfin pour conclure, une chose qui m’a surpris dans RAMPAGE, c’est l’importante quantité de matériel que contient la boîte, et le tout pour un prix raisonnable. Oh oui… je sais, certains vont me dire que ce ne sont que des bouts de cartons et des meeples…  A ceux là, je réponds : « Oui ! mais quand même… la présentation est soignée (même l’intérieur de la boite est illustré). Le matériel est solide et on sent qu’il est fait pour durer »

Comme à leur habitude, Repos Prod. et Ludovic Maublanc ont eu la volonté de fournir un jeu de qualité avec un système complètement délirant….  

Nbre de joueurs : 2 à 4

Age : 8 ans

Vous le voulez ? Cliquez ICI

Informations de dernière minute :

Aucun humain n’a souffert durant le repas, puisqu’il sont tous morts sur le coup…

De plus, nous apprenons même que, parmi les innocents cités au début de ce reportage, l’un d’eux a réussi à s’échapper en vélo …

phal

La sélection de Noël de L’Alchimiste (+ 1 cadeau)

rennes

L’ambiance des marchés de noël, le vin chaud, les chocolats…Les soirées en famille ou entre amis, et bien sûr des moments ludiques.

Noël approche à grands pas. Il est temps de penser aux cadeaux, de réfléchir à ce qu’on pourrait bien demander au père noël, pour soi ou encore pour un proche. Et si vous manquez d’idées, je me suis penché sur mon grimoire pour vous faire une petite sélection (Non, je ne me suis pas endormi dessus ! … Bon… peut être une fois…)

Ce fût des heures de réflexion… Bon sang, mais que choisir ?! Le monde du jeu est tellement vaste et il en sort de très bons toutes les semaines… Alors je me suis dit qu’il fallait plaire à tout le monde, aux joueurs débutants aussi bien qu’aux joueurs confirmés, aux plus jeunes, aux ados et aux adultes,aux familles qui jouent ensemble, aux amis qui se regroupent pour passer une bonne soirée. Aux joueurs experts qui ont envie d’avoir un bon gros jeu entre les mains. Mais aussi, il fallait penser aux porte-monnaies, parfois léger … il fallait de la nouveauté, mais il y a aussi de très très bonnes valeurs sûres qui ne pourront que plaire…

Alors mes choix sont allés dans ce sens et je pense que la plupart d’entre vous y trouvera la bonne idée cadeau. j’ai dû faire des sacrifices énormes en mettant de côté de très bons jeux, comme Spyrium, Bruxelles, Amérigo, nations, … Mais bon, il fallait trancher …  Peut être que je ferais une seconde sélection, si le temps me le permets …

Enfin, assez de blablas, voilà ce que j’ai choisi ci-dessous et puisque c’est noël, rendez-vous en bas de cet article pour un cadeau.

————————————————————————————————————————————-

Pour celles et ceux qui ont moins de deux minutes :

————————————————————————————————————————————-

Je veux offrir…      Tout voir

Mice and Mystics     Andor     Les bâtisseurs     7Wonders     Mascarade     La boca

Zombicide 2     Koryo     Gueules noires      Concept     Quantum     Lewis & Clark

—————————————————————————————————————————————–

Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus :

—————————————————————————————————————————————–

ban01

boitemiceetmystics

Ne pas évoquer Mice and Mystics dans une sélection de noël aurait été un sacrilège ! Dès que je l’ai vu, je me voyais déjà autour d’une table en train de jouer à ce jeu, avec les amis et la famille pendant les fêtes de fin d’année. Il ne faut pas tergiverser pendant des heures pour admettre que ce jeu est tout simplement magnifique. Dans Mice and Mystics, vous allez vous retrouver en plein conte de noël. Les joueurs vont incarner des petites souris pour aider un roi pris dans les griffes d’une méchante princesse. Magicienne elle même, elle vous enverra ses troupes qu’elle aura pris soin de transformer en Rats. Mais ce n’est pas tout, vous allez avoir à faire avec des insectes et les problèmes liés à votre petite taille… Pour en savoir plus, cliquez ICI.

JE VEUX L’OFFRIR

tilespreview2 mice02

ban02

boiteandor

Ah l’aventure !… ANDOR devait être présent dans cette sélection pour plusieurs raisons. Tout d’abord, j’adore regarder des films d’aventures et de légendes médiévales fantastiques au moment de noël… Ne me demandez pas pourquoi, mais c’est comme ça. Le côté magique sans doute …. Mais c’est encore mieux, si on peut être le héros de ces légendes, et c’est ce que nous propose ANDOR dans des quêtes coopératives : Chassez le mal du royaume d’ANDOR. La seconde raison est son système de règles que l’on apprend tout en jouant. C’est extrêmement bien fait et cela mets le jeu à la portée de tous.Enfin, la troisième raison est que ce jeu a quand même remporté l’As d’Or et a été finaliste dans bien d’autres prix. C’est une très bonne idée cadeau pour tous types de joueurs, mais aussi pour sortir vos enfants des jeux vidéos sans leur déplaire…

JE VEUX L’OFFRIR

andor02 andor01

ban03

boitebatisseurs

Dans sa superbe boîte de métal, « les bâtisseurs du moyen âge » est le cadeau de noël idéal quand on sèche. En effet, c’est tout d’abord une nouveauté (en boutique fin Novembre), donc peu de risque que le destinataire l’ait déjà. Ensuite, il a un prix très attractif et n’en reste pas moins un très beau jeu avec des cartes superbement illustrées. Dans « les bâtisseurs », vous allez devoir construire des bâtiments en y affectant les ouvriers qui auront les meilleures capacités ou en développant des machineries pour les remplacer et ne plus être obligé de payer vos ouvriers. Le créateur des fameux TIMELINE nous offre là, un jeu de gestion, pas trop complexe, pour passer de bonnes soirées en famille. Si vous avez aimé des jeux comme Noé, Augustus, Petit Prince, Timeline, Wanted, Élixir, … « Les bâtisseurs » est le jeu qu’il vous faut…

JE VEUX L’OFFRIR

batisseurs03 batisseurs02

ban04

boite7wonders

Quoi ? Vous ne le connaissez pas ? … Bon commençons par dire que 7 Wonders est l’un des jeux les plus vendus au Monde. C’est aussi l’un des jeux qui a reçu les plus de Prix à des concours. Mais ce n’est pas tout. Sur tous les festivals où j’emmène mon grimoire, il est au moins présent sur une table. Qui ne le possède pas ? Vous ? Et bien, si vous souhaitez faire ce grand saut vers le monde ludique, il faut passer par 7 Wonders … De quoi il s’agit ? 7 Wonders est un jeu de cartes aux règles simples mais avec de nombreuses possibilités de combinaisons. Il se joue en trois rondes où les joueurs vont se passer les cartes de main en main pour en jouer une à chaque passage grâce à des combinaisons de ressources. Après 6 cartes, les joueurs vont attaquer avec leur cartes armées, ou gagner des points de victoire… Un must ! 

JE VEUX L’OFFRIR

7Wonders01 7wonders02

ban11

boitemascarade

Par le célèbre auteur de CITADELLES, voilà MASCARADE ! Dotées de superbes cartes au format Tarot magnifiquement illustrées, Mascarade est en train de faire un carton auprès du public. Dans mascarade, vous incarnez un personnage avec un certain pouvoir, mais vous pourrez échanger, manipuler ses personnages entre vous, le tout face cachée. A tout moment, vous pouvez annoncer votre rôle pour utiliser le pouvoir et ce, sans le montrer. Si personne ne conteste, appliquez votre pouvoir qui sera de gagner ou voler de l’argent. Mais si, au contraire, un autre joueur refuse, il risque de vous donner une pénalité … ou pas. Mascarade a l’avantage de se jouer de 2 à 13 Joueurs ! Un jeu plein de bluff, de psychologie et de fourberies… Et ça plait ! En plus, il est à la portée de toutes les bourses. Merci père noël …

JE VEUX L’OFFRIR

mascarade01 mascarade02

ban05

boitelaboca

Une boîte bien mystérieuse qui cache un excellent jeu pour toute la famille ou simplement pour jouer entre amis. La BOCA a un principe très simple. Vous jouez par équipe. Avec votre coéquipier, vous tirez une carte que vous placer verticalement. Chacun voit alors la face d’une construction à reproduire à l’aide de morceaux en bois de formes et de couleurs variées. Chacun doit voir seulement ce que la carte montre (les deux côtés ne montrent pas la même chose, bien sûr et vous n’avez pas le droit de regarder l’autre côté. Vous allez gagner des points selon le temps passé (Un chronomètre est fourni). Au delà de deux minutes, c’est perdu. Ce jeu offre deux niveaux de difficulté, ainsi même les enfants peuvent participer ! NDLR :Testé avec ma propre famille, un succès !

JE VEUX L’OFFRIR

laboca01 laboca02

ban08

boitezombicide

Est-ce encore utile de vous présenter ZOMBICIDE ? Allez, vite fait. C’est un jeu énorme, plein de matériel, des scénarios et un but : Tuer un maximum de zombies infestés et survivre ! ZOMBICIDE a des règles simples, un matériel abondant et surtout un succès gigantesque. Et le voilà, avec une toute nouvelle boîte qui peut être jouée seule ou avec les versions précédentes. Mais cette fois, le décor ne sera plus la ville, mais une prison avec des couloirs étroits, des miradors, des portes bloquées, des barbelés … Mais aussi des zombies « berserk » intuables à distance… Ce jeu s’adresse à un large public amateur de sensations fortes, de films de zombies, de jeux vidéos, … Sans conteste c’est LE cadeau à faire à celles et ceux qui ont acheté la première boîte. Voir le matériel

JE VEUX L’OFFRIR

tumblr_inline_mkht5nAQTa1qz4rgp zombicide05

ban07

boitekoryo

Le jeu idéal à offrir aux ados. Un look à la fois SteamPunk et Manga, de belles illustrations, et surtout un prix très abordable, KORYO a tout pour plaire aux ados. Les parties seront rapides mais la stratégie est bien présente. Si vous avez aimé 7 Wonders, Gosu, … C’est le jeu qu’il vous faut ! Vous voulez en savoir plus ? Cliquez ICI

JE VEUX L’OFFRIR

koryo01 koryo02

ban12

boitegueulesnoires

GUEULES NOIRES est un choix immanquable pour la période de Noël. C’est un jeu de gestion doté d’un beau matériel  pour simuler l’extraction du charbon et de règles particulièrement faciles à assimiler. Cela n’en reste pas moins un jeu tout en profondeur (sans vouloir faire un jeu de mot). Si vous avez aimé l’âge de pierre, par exemple ce jeu est fait pour vous. Pour en savoir plus sur gueules noires, cliquez ICI

JE VEUX L’OFFRIR

gueulesnoiresmatos-z img-5200d0c960d75

ban06

boiteconcept

J’ai choisi ce jeu après l’avoir amplement testé en famille ou entre amis. A chaque fois, il a eu son succès. Je l’ai déballé parfois juste « pour montrer », et ce simple « montrer » a toujours fini par des parties complètes. Devant un tel succès, impossible de ne pas l’ajouter dans la sélection de Noël ! J’adore aussi son look très en vogue à la « Apple ». Je pense que ce jeu va devenir une référence dans son domaine. Pour en savoir plus sur concept, cliquez ICI

JE VEUX L’OFFRIR

concept01 concept-3300-1384175657

ban10

Un look ultra moderne, une mécanique mêlant les dés, les cartes et un plateau modulaire, des règles assimilables, il a déjà tout pour plaire. A cela, vous ajoutez une stratégie de combat novatrice et excellente, vous obtenez QUANTUM. Sans conteste, ce jeu sera un HIT pour l’année 2013-2014 et mérite sa place comme cadeau de noël pour tous les joueurs aimant les défis. Pour en savoir savoir plus; cliquez ICI

JE VEUX L’OFFRIR

quantum01 quantum02

ban09

boitelewisetclark

Parce qu’il y a des amateurs de jeux « velus » (comme dirait un certain barbu). Parce que j’ai moi même un faible pour ce genre de jeu. J’ai choisi, sans hésiter LEWIS & CLARK pour le jeu balaise de cette fin d’année. Ludonaute, l’éditeur, n’a pas la puissance de communication que peut avoir d’autres éditeurs, et c’est dommage.. Car LEWIS & CLARK est, non seulement, superbement bien illustré, mais il est de qualité : Boîte, plateau et cartes toilées, meeples spécialement dessinés, sachets de rangement en nombre… bref, c’est la classe !  Quand au jeu lui même, il est tout simplement excellent… D’ailleurs, je vais me hâter à faire un article.

Tout ce que je peux dire : C’est que j’ai vu sur le FaceBook de Yoann LEVET (Myrmes) : « Ce jeu est une tuerie ». Ce jeu s’adresse aux joueurs habitués ou confirmés. C’est le cadeau à leur faire !

JE VEUX L’OFFRIR

lewis01 ???????????????????

—————————————————————————————————————————————————————–

Et comme c’est noël … l’Alchimiste vous offre un cadeau !

cadeau

Pour tous les jeux cités ci-dessus, 5% de réduction à la boutique de l’Alchimiste avec le code

‘NOEL2013’ valable ICI

Merci qui ?

code valable jusqu’au 24.12.2013 dans la limite des stocks disponibles

Disque Monde, Les sorcières – Test de l’alchimiste

Iello continue dans l’aventure du disque monde

jds_disque_monde_les_sorcieres

J’avais aimé disque monde Ankh Morpok pour sa simplicité et son superbe matériel. Avec « les sorcières », je me suis dit : « Chouette, une suite ! ». Et bien oui et non. « Oui » parce que l’on va rester dans le thème des romans de Terry Pratchett, son monde imaginaire et délirant. Et « non », car le jeu sera complètement différent de son prédécesseur.

Lire la suite…