CREAGAMES 2015 – Les finalistes et les gagnants

logo

 

C’était la 34 ième année ! Oui, vous avez bien lu… 34 ans que cela existe et, c’est aujourd’hui une grande référence dans la création ludique.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Créagames est un concours organisé, de main de maître, par le centre de national du jeu à Boulogne Billancourt. Durant l’année, des dizaines de prototypes de jeu sont examinés, testés par les organisateurs pour aboutir sur une sélection de 10 finalistes…

C’est alors qu’un jury, composé de personnalités du monde ludique, est rassemblé pour choisir 4 gagnants parmi ces finalistes. Un choix difficile ! Puisque tous ces jeux en lice sont souvent déjà très très bons ! C’est d’ailleurs l’occasion, pour le CNJ de les faire découvrir, non seulement au public, mais aussi aux divers éditeurs, blogueurs, et fans inconditionnels…

DSC01047  DSC01052  DSC01033

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Charles chevalier auteur entre autres de Abyss, Antartica…  Puis Nicolas Sato, auteur de Kenjin et Lutèce…  Puis Cédric, Patron des éditions Ludonaute

 

C’est alors une immense occasion de voir surgir, alors, de très bons jeux que l’on pourra retrouver parfois dans nos boutiques. C’est ainsi le cas de Bruxelles 1893, qui a terminé as d’or, ou les plus récents Eko, Flip Flop qui sortent actuellement.

C’est donc un événement à suivre de près, autant par les éditeurs que par les joueurs, en particulier pour découvrir les gagnants et finalistes. Et  oui… un jour, un de ces jeux  peut atterrir devant vous pour une partie… Alors autant savoir tout de suite de quoi il en retourne !

LES GAGNANTS de 2015

DSC01126

Après une longue délibération du Jury… Leur choix se sont portés, cette année, sur une grande mixité, allant du jeu d’adresse jusqu’au jeu de placement. Mais encore une fois, je constate de plus en plus que, même si c’est un avis personnel, on se tourne vers des jeux aux règles légères. Ceci ne veut pas dire que le jeu n’est pas cérébral ou profond. Il existe des jeux pour joueurs experts et qui ont peu de règles. Mais commençons par la grande surprise…

1 – Le jeu du 13

DSC01031

Un jeu de Alain Patat

DSC01132

 

Le jeu du 13 est un monstre… Un très gros et magnifique jeu en bois réalisé à la perfection par son auteur. C’est un subtil mélange entre la pétanque, le billard et le Carrom et le flipper.

j13

Le jeu se joue à deux équipes, ayant chacune 6 billes à jouer. Le principe est assez simple, puisqu’il s’agit de gagner des points en se rapprochant d’un cochonnet comme à la pétanque et marquer 13 points. On propulse alors des billes à l’aide de pichenettes pour les faire glisser sur la surface. On peut très bien utiliser les bords comme au billard pour prendre des angles, même les deux guides fixés au beau milieu. un jeu simple mais …..

Mais ce jeu est bourré de choses qui viendront pimenter vos parties !

En premier lieu le cochonnet est en fait une petite bille avec une tige qui sera insérée dans le plateau au milieu d’un cercle numéroté. Ainsi, nous aurons 12 positions possibles. En début de manche, on lance un dé pour déterminer la première position. Mais, si l’un de nos tirs rebondit sur le cochonnet, celui-ci passera alors au numéro suivant !

Grrr .. si vous saviez le nombre de points que j’ai pu donner comme ça ! 

DSC01075    DSC01076

Ensuite, tout autour du jeu sont disséminés des « fosses »…Ce sont des trous où les billes pourront y terminer leur course ou encore y être éjectées par les autres… ou accidentellement (là c’était plus mon style) … Et bien sûr, il y a une fosse en plein milieu !

Perdre une bille dans une fosse, va également faire avancer un second marqueur de points négatifs ! Arrivé à moins 13, vous perdez la partie !!

DSC01074

 

En plus vous donnerez un bonus à l’équipe adverse.. et avec ce bonus, on a la possibilité de rejouer une bille !

DSC01072

Le jeu du 13 est vraiment un super jeu… C’est le jeu type à placer dans un festival, une ludothèque, une manifestation quelconque. Le matériel est tout simplement magnifique et parfait. Mais le principal réside dans une véritable ambiance qui s’installe entre les joueurs pendant de partie. Et oui, ça change de nos plateaux, cubes en bois et figurines…

Certes, je ne pense pas qu’il rejoindra les étagères d’une boutique car, il est vraiment très très grand. Mais je pense que, vous, qui lisez cet article et qui organisez des manifestations telles que le Flip de Parthenay, ou des festivals, le jeu du 13 est vraiment un jeu à présenter et posséder. Si vous voulez ses coordonnées, laissez moi un message.

En tous cas, un grand bravo à Alain qui a reçu l’unanimité du jury pour son jeu.

DSC01117

Poussé par un ami pour participer à Créagame, Alain s’est retrouvé de manière inattendue en finaliste. Cela l’amusait plus qu’autre chose… Il n’attendait pas grand chose face aux autres habitués, surtout avec un jeu aussi imposant. Mais lorsqu’il a reçu le prix, il a été pris d’une grande émotion, car il ne s’y attendait pas du tout ! Mais ce qu’il doit savoir, c’est qu’il a apporté beaucoup de plaisir à tous les joueurs qui ont fait une partie. Et, moi même, j’y ai pris mon pied même si j’ai été une catastrophe pour mon équipe. Bravo Alain !

2 – Bulbe

DSC00959

Un jeu de Fabien Tanguy

DSC01133

C’est le premier jeu que j’ai testé… Certes, il était là devant moi.. La salle venait à peine de s’ouvrir et j’avais encore mon gobelet de café en main… Mais ces petits tubes m’ont vraiment interpellés !

BULBE est un jeu abstrait. Et comme beaucoup de jeu de ce style, il se joue à deux… Le principe est très simple. Au départ le plateau sera vide de toutes billes et aura deux des trois tubes en place  sur des emplacements sans trous. Chaque joueur se choisit, alors, une des deux couleurs de billes (rouge ou bleue)

DSC00957

Le premier joueur pose alors le troisième tube sur un emplacement sans trou également.

Son adversaire prend alors, dans un sac, une bille rouge et une bille bleue qu’il place dans deux tubes différents.

L’adversaire bouge, ensuite, un des tubes en ligne droite jusqu’au bord du plateau et doit faire au moins sortir une bille du tube. Ainsi, il peut remplir les trous du plateau…

DSC00959

S’il arrive alors à créer un alignement de 3 billes, il gagne un point.

Une fois le tube déplacé, il le donne à son adversaire, qui devient alors le premier joueur.

DSC00963

Le nouveau premier joueur pose alors le tube. L’adversaire prend alors deux billes et les met dans les tubes et ainsi de suite…

Si l’un des joueurs parvient à faire 3 alignements, il gagne la partie ! Une bille peut servir plusieurs fois.

Mais il y a une autre astuce pour gagner…En effet, il est également possible de déplacer un tube de telle manière à faire tomber une bille adversaire hors du plateau. Et 3 billes, ainsi éjectées, vous donnent aussi la victoire.

DSC00962

Au grand détriment de mon adversaire, j’ai effectivement choisi cette méthode…

BULBE, avec ses tubes et ses déplacements, donne vraiment la sensation d’un jeu à réflexion tridimensionnelle. Mais, c’est son dynamisme qui m’a séduit. En effet, lors d’un tour, les deux joueurs interviennent (Pose du tube, remplissage, déplacement). Ainsi, le jeu, bien que cérébral, garde un peu de fluidité… Je dis, un peu, car à mon avis, si nous avions fait une revanche, on se serait creuser méchamment les méninges… Si vous aimez ça, Bulbe est fait pour vous !

3 – SPACE ODYSHEEP

DSC01028

Un jeu de Matthieu Lanvin

DSC01131

Un jeune auteur et un jeu plein de délires ! Space Odysheep n’est pas nouveau pour moi puisque les lecteurs habitués du Grimoire de l’Alchimiste savent que je l’ai déjà testé au Festival d’Épinal courant Mars…

Quoi ?!!! Vous n’avez pas lu l’article ?!!! D’accord… Alors je vous fait un joli copier-coller et c’est parti !

DSC07541

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine très lointaine…

DSC07544

Un peuple évolué mais désespéré… Un peuple épargné par les ravages de l’intelligence. Un peuple à l’agonie, qui avait tout becqueté sur leur planète.

DSC07542

Une seule solution… En trouver une plus hospitalière !

DSC07543

Un voyage dangereux et plein d’imprévues… Un voyage aux multiples chemins spatio… Spatio-quoi déjà ?

DSC07545

Ils ont alors décidé de quitter leur planète, et l’un d’eux s’est immédiatement lancé dans l’aventure…

DSC07546

Des trous de vert, ver pardon…. Des téléportations… Un voyage plein d’embûches et dangereux

DSC07547

Des erreurs d’aiguillage, et aussi des fourberies…

DSC07548

 C’est reparti vers l’infini et au delà !

DSC07549

 Mêêê il est où le bon chemin ? …

DSC07551

Ah ! Voilà une planète gelée…

DSC07552

Vite de l’énergie !

DSC07553

 Et finalement la planète Herbeux/D2 ! Ce seront les violets qui seront arrivés au complet !

Mêêê laissez moi de quoi manger !

SPACE ODYSHEEP est un jeu délirant. Le but sera de quitter une planète dévastée pour amener ses trois moutons sur une autre planète emplie d’herbes afin de se nourrir de nouveau. On se lancera alors sur des chemins en découvrant des tuiles. Bien entendu, on pourra en consulter avant de les retourner, les intervertir, les changer, se téléporter … et cela grâce aux destinations et à l’énergie récoltée…

SPACE ODYSHEEP : Simple, amusant à souhait, légèrement tactique mais surtout plein de rebondissements… Bravo à Matthieu !

 

4 – CHICAGO

coup-de-coeur1-e1411312176486

DSC00965

Un jeu de Phil Waker Harding

Et non… vous n’aurez pas le vainqueur en photo puisqu’il est Australien et n’a pu s’offrir le déplacement. Néanmoins je tiens à remercier Jean François Marchika du CNJ ci-dessous, pour nous avoir reçu avec une grande gentillesse et présenté CHICAGO.

hcnj

Phil Walker Harding n’est pas à son premier jeu et c’est notamment l’auteur de Cacao… Quel dommage qu’il n’ai pu venir, car je me serais bien amusé à lui annoncé que  son jeu était finaliste du trophée de l’Alchimiste… Mais revenons à Chicago…

Tout comme Cacao, Chicago est un jeu léger à prendre en main avec des explications rapides, mais très tactique, bien plus que Cacao, d’ailleurs. Dans Chicago, vous allez incarner un chef Mafieux au temps de la prohibition et tenter de vous enrichir au maximum au bout de 4 manches.

Devant vous, seront disposés des tuiles représentant la ville de Chicago (Enfin un quartier). On aura essentiellement trois types de  lieux : Les fournisseurs illicites d’alcools, tapis au fond de sombres hangars, puis les bars pour qui achèteront votre alcool, et enfin les rues où vous allez pouvoir recruter quelques personnages intéressants pour vous aider.

DSC00979

Une fois le quartier constitué, On installe alors les fameux personnages dans les rues et l’alcool dans chaque entrepôt (Bière en jaune, whisky en marron et vin en rouge). Ce tirage se fera au hasard à partir d’un sac.

DSC00981

Ensuite, dans l’ordre du tour, nous allons préparer nos hommes de main pour la manche en cours. C’est dans cette phase que se trouve toute l’essence du jeu… En effet, vous allez programmer vos actions futures. Vous pouvez choisir de prendre des marchandises dans un entrepôt pour les stocker chez vous, ou encore revendre de l’alcool et recruter du monde dans la rue. En tout, vous ferez quatre actions…

J’ai bien dit « programmer » . En effet, vous ne poserez pas vos pions « hommes de main » immédiatement sur la case, mais autour du plateau en face de la ligne ou de la colonne où se trouve la case de l’action qu’on aimerait réaliser ! Chaque joueur en posera ainsi un à son tour jusqu’à ce que tous les pions soient programmés. Plus on joue, plus les places sont prises…

DSC00982

Ainsi, c’est à ce moment qu’il faudra être subtil, afin de placer son pion pour tenter d’obtenir l’action convoitée, sans perdre les autres actions et sans trop se faire repérer dans ses intentions. Il vaut mieux même parfois les poser dans un ordre qui ne correspondra pas forcement à l’ordre de ses actions afin de ne pas se faire « griller » la place ! De même, il faudra aussi deviner ce que les adversaires ont prévus.

Quand tout est posé, on exécute alors l’action en déplaçant son pion, cette fois, sur la case. Chaque joueur joue ainsi un de ses hommes de main tour à tour…

J’ai besoin de ces deux chauffeurs ci dessous ! Recrutons !

DSC00983

DSC00984    DSC00985

 

 

Achat d’alcool … 

DSC00986  DSC00987

Attention , mon stock est plein malgré mes deux personnages… Il faut revendre !

DSC00990

Ici, ils achètent de la bière !  2$ pièce

DSC00974    DSC00975

DSC00991

 

Les personnages que vous allez recruter, vous apporteront divers bonus. Ainsi les policiers réduisent un malus en fin de partie (un peu comme le porteur d’eau dans Cacao). Les chauffeurs sont très puissants car ils permettent d’effectuer l’action ailleurs sans respecter l’obligation de jouer dans la ligne ou la colonne où se trouve votre homme de main. Les voleurs permettent de prendre une ressource, ailleurs, après votre action normale…

DSC00971   DSC00972

Après quatre manches, ce sera bien sûr le joueur le plus riche qui remportera la partie.

Avec une prise en main rapide, CHICAGO n’en demeure pas moins un jeu malin. Les parties sont très rapides puisque la nôtre a duré moins d’une heure. CHICAGO est un jeu que j’ai personnellement bien aimé pour sa simplicité, sa mécanique de placement et les pouvoirs de ses personnages qui ajoute un peu de sel au jeu. C’est un coup de cœur !

Les autres finalistes

DSC01134

Si les quatre jeux précédents ont gagné chacun le prix Créagames. Il reste quand même 6 autres finalistes. Et là aussi, j’ai eu quelques cœurs pour certains d’entre eux.

VEXILLUM

coup-de-coeur1-e1411312176486

 

DSC01053

 

Un jeu d’Eric Lacroix et Pierre-Paul Renders

DSC01025

 

VEXILLUM est un jeu de combinaison de cartes. Destiné à un public averti, VEXILLUM a choisi un thème fantastique où vivent différentes peuplades extraordinaires et mythiques.

DSC01062

 

Le but sera de gagner des points de victoire en rassemblant les membres pour former des familles du même peuple. Plus on posera de membres d’un peuple en une seule fois, plus on aura de points. Le but étant, à quatre, d’en avoir 32 le premier. Ainsi, trois « nymphes » posées, donne 6 points, alors que deux cartes ne donnent que 3 points… Seulement voilà, pour poser un peuple,  il faudra également créer des combinaisons d’offrandes bien précises et propres à chaque peuple. Ces combinaisons d’offrandes, réalisées à partir de jetons, sont très exigeantes sur les formes et les couleurs, et très difficiles à obtenir. Le jeu permet cependant de profiter des combinaisons des autres joueurs.

DSC01061

Pour poser les nymphes, il me fallait, une épée, une fiole et une épée dans cet ordre et de la même couleur ! Ouf heureusement, j’ai eu un des rares jokers…

Chaque carte peuple peut également être utilisée pour déclencher des pouvoirs qui viendront nous apporter divers bonus, comme piocher plus de cartes, attaquer les autres joueurs,etc…

Ainsi un zombie peut remplacer n’importe quel peuple tel un joker au moment de la pose… un pouvoir bien pratique !

DSC01056

Les cartes pourront être aussi échanger contre des artefacts ou inversement, des artefacts contre des cartes… Un bon moyen pour créer la bonne combinaison entre le peuple et les combinaison de jetons.

VEXILLUM est l’un des jeux que j’ai le plus apprécié, même si le jury ne l’a pas récompensé. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle j’ai fait peu de photos tellement il a captivé mon attention. Le mixage de combinaisons entre les jetons et les cartes est vraiment bien pensé et offre, avec l’utilisation des combinaisons adverses et certains pouvoirs, juste ce qu’il faut d’interactions. C’est d’après moi un jeu à suivre avec intérêt… C’est un coup de cœur pour moi.

PALMARES

coup-de-coeur1-e1411312176486

DSC01086

 

PALMARES est un jeu de Rodrigo Rego, un auteur venu du brésil… Oui, vous avez bien lu, du Brésil ! Quand je vous dis que ce concours est international, il l’est vraiment !

PALMARES est un jeu mêlant gestion, placements, enchères et bluff. Le thème fait partie de l’histoire du Brésil où les esclaves, venus d’Afrique, fuyaient les plantations pour se regrouper et fonder de petits villages en communauté. Parfois traqués par des chasseurs d’esclaves, ils devaient alors se protéger. Chaque joueur va alors tenter de créer son petit village, mais devra aussi coopérer pour se protéger des esclavagistes.

DSC01078

A chacun des neufs manches du jeu, on révèle une carte qui nous indiquera de combien de cases avancent les chasseurs d’esclaves vers nos villages, et de combien va s’accroître sa force. Enfin, quel bonus ou malus peut être gagné ou perdu durant cette manche…

DSC01083

Les joueurs programment secrètement et obligatoirement 5 actions derrière un paravent à l’aide de jetons. Plus le chiffre est élevé plus, il aura de chance d’être le premier à effectuer l’action et d’en tirer le meilleur partie. On peut, à ce niveau, y placer des esclaves pour augmenter la valeur. C’est même fortement conseillé, puisque ceux ci ne seront pas défaussés. Le problème sera, en revanche, d’être obligé de les nourrir sous peine de perdre des points de victoire…

DSC01085

Une fois la programmation terminée, chaque joueur révèle sa programmation et on exécute, chaque action, en partant du joueur qui a consacré le plus de points à l’action vers celui qui en a le moins. Les actions sont :

– Gagner de la nourriture (de 2 à 0, plus celles reçues de nos petites plantations personnelles)

– Gagner du bois (de 2 à 0, plus celui reçu depuis nos bûcherons)

– Avoir plus d’esclaves en fuite, donc plus d’ouvriers qui seront misés sur les futures actions.

– Construire avec, selon notre place dans l’action, différents bonus. On peut ainsi agrandir nos plantations, avoir plus de bûcherons, et créer une palissade pour repousser les chasseurs d’esclaves. tout cela nous coûte bien sûr, un bras !

– Faire une offrande aux dieux. Ceux ci nous apporte alors divers bonus instantanés, mais surtout des bonus permanents. Ceci est très important !

DSC01080

Ci-dessus les dieux que l’on peut récupérer à cette manche en priant

Bien entendu, tout cela est très difficile à combiner et il faudra bien programmé ses jetons pour optimiser au mieux son jeu et garder un bon équilibre pour ajouter des ouvriers tout en sachant les nourrir. Une mécanique classique mais que tous les joueurs, de ce style de jeu, aiment…

Enfin, il faut parfois combattre les chasseurs d’esclaves lorsqu’ils atteignent nos tranquilles petits villages…

DSC01091

Ce combat, avec les chasseurs, est cette fois coopératif et permet de nous protéger tous ensemble. On additionne pour cela nos palissades… Quoi ? Quelqu’un n’a pas voulu aider ? Les pénalités pourront toucher tout le monde mais surtout le dernier. En revanche, les villages les plus défendus seront mieux récompensés… Mais là aussi, ça coûte cher !

DSC01094

Plus la partie va progresser, plus les chasseurs seront forts.

En fin de partie, un décompte a lieu pour chaque aspect le mieux développé (La meilleure Plantation, la plus grande palissade, etc…). Décompte auquel on ajoutera des points de victoire grâce à certains dieux.

PALMARES est un jeu assez classique, mais néanmoins c’est le type de jeu que les joueurs aguerris chérissent particulièrement. Et comme je fais aussi partie de ce clan de joueurs, PALMARES fut l’un de mes coups de cœur.

Si vous voulez le tester, je devrais bientôt être en possession d’un exemplaire. Si vous êtes éditeur, n’hésitez pas à me contacter !

QUICKDRAW

DSC00994

Un  jeu de Federico Latini.

DSC00993

 

Cette fois l’auteur nous vient d’Italie, pour nous présenter un jeu d’ambiance. QUICKDRAW tourne sur le principe du poker classique mais en ajoutant rapidité et réflexes.

En effet, chaque joueur va miser de l’argent, puis deux dés de départ commun à tous seront lancés. On lance alors frénétiquement nos 4 dés chacun afin d’obtenir des combinaisons de poker comme un brelan, un full ou un carré … en combinant nos dés avec ceux en commun.

DSC00996

DSC00999

Dès qu’un joueur estime avoir une bonne combinaison, il se saisit rapidement du pistolet posé au centre de la table et tire sur un des joueurs autour de la table. Un duel s’engage entre les deux joueurs.

DSC01001

Mais avant le duel, les autres joueurs vont se faire une bagarre. Ils peuvent décider de rester ou se retirer. C’est l’un des moyens  pour économiser son argent ou de soigner certaines blessures légères. Ceux qui restent, comparent alors leur jeu. Le meilleur résultat prend l’argent du pot et les autres prennent une blessure légère (jeton vert). On donnera aussi un de nos jetons personnage au gagnant (On a en 5 chacun au départ)

Les deux joueurs restant, c’est à dire celui qui a saisi le flingue et celui qui a été visé, effectue alors un duel. Le visé peut encore lancer les dés une dernière fois…. On révèle ensuite nos jeux. Le gagnant prend alors autant de dollars qu’il y a de jetons personnages possédés par le perdant. Le perdant, quand à lui prendra une blessure grave et donnera un jeton personnage au gagnant.

Rappelez vous que vous allez gagner des jetons personnages, si vous remportez les mises ou les duels. Donc plus vous gagnez, plus vous devenez intéressant à descendre !

La partie prendra fin dès qu’un joueur aura reçu 5 blessures graves.

DSC01002

QUICKDRAW est un petit jeu amusant qui revisite le poker avec un soupçon de cash ‘n guns. Prévu à 8 joueurs, c’est à 5 ou 6 joueurs qui prend tout son volume. A 8 joueurs, les parties risquent d’être un peu longues. Ceci dit le jeu m’a bien amusé…

 

THE ROBBER BARONS

DSC01016

 

Un jeu de Marc Brunnenkant

DSC01022

 

Marc n’est pas un novice dans le monde du jeu, puisqu’il est est l’auteur de PROHIS, un petit jeu de bluff sur le thème de la prohibition. Cette fois, avec THE ROBBER BARONS, Marc se lance dans un jeu plus costaud et bien plus sérieux, plus qu’il s’agira cette fois de devenir l’un des riches magnats des USA…THE ROBBER BARONS est, avant tout, un jeu de commerce et d’argent.

Durant plusieurs tours, un marché de divers axes va être dévoilé.

DSC01015

Pour représenter cela, on pose alors des cartes. Ci -dessus nous avons par exemple l’énergie (deux cartes), l’industrie et la finance. Le but sera de les acquérir pour obtenir des divers pouvoirs et bonus qui vont aller croissant. Plus on aura de cartes et plus on aura de pouvoirs. tout cela, dans pas moins de 9 domaines !

DSC01011

Une fois le marché en place, chaque joueur va choisir secrètement les domaines sur lesquels il souhaite investir. On révèle, ensuite, tous en même temps nos choix…

DSC01016

Chaque joueur va alors investir sur les domaines qu’il aura choisi. Cet investissement se fera de manière secrète derrière un paravent …

DSC01019

Puis, on dévoile nos investissements et bien sûr, celui qui aura misé le plus remportera la ou les cartes et pourra ensuite bénéficier des bonus dans chaque domaine qu’il aura acquis…

DSC01021

 

THE ROBBER BARONS possède de très bonnes idées avec son système de double choix (Choix de domaine et enchères). Les combinaisons de cartes par domaine permettent de rendre le jeu dynamique et interactif. C’est un bon jeu de commerce, plein d’idées, auquel il ne manque plus qu’à lui attribuer un super design… Ne le perdez pas de vue ! Il risque de revenir …

PALEOS

DSC01030

 

Dans PALEOS, nous incarnons une équipe d’archéologue à la recherche de trésors. A chaque tour, des cartes sont mise à disposition des joueurs. On lance alors un set de dés que l’on va combiner pour acheter des cartes ou activer des pouvoirs sur ces cartes. On peut activer également des pouvoirs chez soi ou chez l’adversaire. Mais, dans ce cas, celui-ci aura également droit à un bonus.

paleos

 

PALEOS est un très bon jeu, mais il a, selon moi, une mécanique très utilisée récemment, notamment avec Reliques & Co auquel il ressemble beaucoup

QWADRAT’

DSC01064

 

QWADRAT’ m’a vraiment attiré pour son matériel hors du commun. Avec un plateau qui peut se réduire à l’aide de réglettes

DSC01065

Le principe est de jouer un jeton parmi trois choix afin de déplacer une réglette sur une rangée contenant la forme ou la couleur indiqué sur le jeton joué.

DSC01068

Ainsi, un jeton rose permet de déplacer la réglette sur le rose. On pioche ensuite un nouveau jeton au hasard

Le but sera alors d’être le dernier à laisser une seule case visible.

DSC01069  DSC01070

L’idée est très bonne et le matériel vraiment hors du commun. Cependant, j’ai trouvé la stratégie bien trop légère, prévisible et trop courte. Non, pas pour moi celui-là…

 

ET VOILA …

Voilà un petit résumé de tous les jeux qui étaient présent lors de ce 34ième concours Créagames. Encore une fois, j’ai découvert de nombreux jeux très variés grâce aux choix de l’équipe du Centre National du Jeu de Boulogne Billancourt. Et encore une fois, nous avons eu affaire une belle organisation et de bons moments de partage…

Merci au CNJ 😉

DSC01027   DSC01111

DSC01043  DSC01099

Ci dessus, Tom werneck, co-fondateur du Spiel des Jahres en discussion avec Tapimoket 

 

 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s