Le grimoire de l'Alchimiste

Vivre les jeux !

FESTIVALS DE JEUX – L’Alchimiste à Cannes et Épinal – Episode 1/3

DSC07445

 

Le festival de Cannes est passé… Suivi de peu par celui d’Épinal… Et pas un mot sur le Grimoire de l’Alchimiste !!??

Allons, allons, vous savez bien que je prends toujours mon temps pour vous offrir le meilleur de ce que je peux croiser ! Et j’ai justement choisi de refaire la ballade avec toutes celles et ceux qui n’ont pas pu venir, avec celles et ceux qui désirent voir ce qui a retenu mon attention…

Non ! il est absolument impossible pour un être humain de tester tous les jeux de ces festivals même en y jouant 24 heures sur 24…. Ou bien, il faut avoir une équipe de 20 personnes… Mais moi Tapimoket, j’ai simplement voyagé en solo ou plutôt en duo puisque toujours accompagné de Linomoket, sans qui les choses auraient été bien plus difficiles pour moi. Et j’ai choisi mes jeux… J’en ai choisi avant même de m’y rendre en fouillant les niouzes sur les différents sites ludiques, comme le fameux Tric Trac. Mais je me suis aussi arrêté au hasard des allées et des soirées, attiré par un coup de cœur visuel… Bien entendu, le visuel est une chose, mais rien de tel qu’une bonne partie pour juger…

Mais arrêtons de vous faire attendre, puisque si vous lisez ceci, c’est juste pour voir les bons jeux que j’ai pu découvrir…

Et pour ouvrir ce festival des jeux, j’ai choisi de vous présenter mon premier coup de cœur : EXODUS de Serge Macasdar

EXODUS

LogoAldanChroniclesExodus-Clean-V1.0

Exodus est le premier volet de l’univers futuriste d’ALDAN CHRONICLES, imaginé par les membres de l’éditeur « Grumpy Dwarf’s » (Serge MACASDAR, Pierre FRICAUX et Charbel FOUREL). Autant dire tout de suite que je trouve déjà cela excellent de créer un monde dans lequel viendront se greffer plusieurs jeux et, d’après ce que j’ai entendu, également des extensions. Et Croyez moi, lorsque j’entends l’auteur et l’éditeur en parler, on a tout de suite affaire à deux passionnés qui sont allés très loin dans la création et les détails de l’univers des Chroniques d’Aldan. Tellement passionnés, que, lors de nos conversations, je finissais par me demander si on parlait de films, de romans fantastiques ou de jeux… Mais oui, il s’agit bien de jeux de société.

La première création ludique, META-PERE, dont je n’ai malheureusement pas eu le temps de présenter dans ce grimoire, est un jeu énorme, bourré de matériel. Il prendra place plus tard dans l’histoire d’Aldan Chronicles et on sait pourquoi, vu la gigantesque quantité de matériel…

Mais revenons au premier opus : EXODUS, ou plutôt au commencement des Chroniques d’Aldan. Tout se passe au sein d’une civilisation appelée les « semeurs »… Ce sont des êtres technologiquement avancés et issus de croisements de plusieurs espèces humanoïdes. Ces êtres sur intelligent vénère le dieu Xzhüü avec une parfaite symbiose qui leur apportera savoir et force… Leur spécialité est la manipulation de la mutation génétique pour, sans cesse, améliorer la vie. Voyageant dans l’espace, ils auront alors l’occasion de s’adapter et d’utiliser leur savoir pour coloniser de nouvelles planètes en y installant des édens de vie…

ServeurArtes-Clean-V1.0

Bien entendu, tout cela dérape un jour, et une secte indépendante, avide de nouvelles expériences, va trop loin avec leur savoir génétique et créé, accidentellement, une race d’êtres surpuissants et agressifs appelés les Xénarques. Lorsque les semeurs apprennent cela, ils tenteront d’éradiquer cette nouvelle forme de vie insensée, agressive et dangereuse en gelant complètement la planète d’où elle émergeait. Malheureusement, elle va y survivre et n’aura qu’une idée en tête… Asservir les peuples,  à commencer bien sûr par nos gentils semeurs !

TechnoMaitre-Clean-V1.0

Et voilà dans la peau d’un officier du gouvernement. Votre mission : Faire bâtir une arche pour sauver le peuple de la planète dont vous êtes le responsable afin de les sauver de l’invasion Xénarques. il faudra donc construire un super vaisseau composé de modules et dirigé par des membres d’équipages. Seulement voilà, vous n’êtes pas le seul à vouloir sauver votre monde… D’autres officiers ont les mêmes besoins et ce seront vos adversaires de jeu.Les meilleurs éléments pour votre arche ne seront pas disponibles pour tout le monde, et des négociateurs émissaires devront alors s’imposer sur le marché afin d’obtenir les meilleures modules de vaisseau et les meilleurs membres d’équipage… Les négociations commencent, et les constructions en dépendent.

DSC07455

Les membres d’équipage apporteront en se combinant entre eux des points à chaque manche. Seuls, ils n’apportent pas grand chose mais ce sont leurs interactions qui feront de vous le meilleur. Il est donc indispensable de bien recruter ceux dont vous avez besoin… ou d’essayer d’empêcher les autres joueurs de le faire.

DSC07458   DSC07462

Pour recruter, vous allez devoir envoyer vos négociateurs.. Ceux-ci gagneront alors de l’expérience. A vous également de bien choisir lesquels vous allez dépêcher.

DSC07460

EXODUS, c’est une ingénieuse mécanique de recrutement qui sera le noyau du jeu. C’est sur ce plateau, ci-dessus, que vous allez envoyer vos négociateurs pour recruter équipages et modules de vaisseaux. Un système que j’ai adoré par sa subtilité et ses contraintes. un véritable management entre ressources, expériences et décisions… Bref, un jeu où l’on doit se creuser les méninges pour faire les bons choix et les bonnes combinaisons.

EXODUS n’est pas encore sorti dans le commerce. En effet, ce premier coup de coeur a été joué lors de ma première soirée à Cannes et il est encore en cours de finition… Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il est signé et sera édité probablement vers Octobre. Alors ne manquez EXODUS,le premier opus de la saga d’Aldan Chronicles .

DSC07465

Serge MACASDAR, l’auteur d’EXODUS et de META-PERE

BARONY

54d4d447df4cf

Après son immense succès, SPLENDOR, Marc André, l’auteur, se lance dans un nouveau jeu qui devrait voir le jour prochainement aux éditions Matagot. Le matériel est bien fourni et au premier coup d’oeil, on comprend tout de suite qu’il s’agit d »un jeu de conquête avec des châteaux forts et des chevaliers…

20150227_110359

 

20150227_110407

Dans BARONY, les joueurs vont devoir prendre possession de territoires en y installant des cités et des villages. ils enverront des chevaliers. Ils protégeront certains territoires grâce à des forteresses ou simplement grâce au type de terrain, notamment les montagnes et l’eau… Certains territoires donneront des productions et seront plus rentables que d’autres. Ils feront alors l’objet de convoitises par tous les joueurs. inévitables, par manque de place, mais aussi pour prendre les meilleurs endroits, des combats seront déclenchés entre les joueurs avec leurs chevaliers…  Ce sera également un excellent moyen de récupérer des pions pour les placer ailleurs car les réserves sont vite limitées…

20150227_115725

Ce que j’ai apprécié dans BARONY, c’est non seulement l’abondance du matériel et les superbes illustrations détaillées d’Ismaël POMMAZ (enfin des champs qui ressemblent à des champs), mais surtout la  simplicité des règles qui, malgré son aspect, en font un jeu plutôt simple et rapide. Il s’adresse donc à un niveau familial ou les joueurs qui veulent un jeu de conquête rapide.

20150227_110414

 

Tout est expliqué sur cette petite fiche de résumé d’action…

20150227_115127

 

Et le marquage des points limite la partie à une heure de jeu environ … un peu plus pour votre première partie.

BARONY est un jeu bien fourni et simple à prendre en main grâce à peu de règles…

METAL ADVENTURES

20150228_101409

Revenu dans mes bagages… Métal Adventures se déroule dans un univers futuriste, où vous allez incarner un capitaine de vaisseau spatial. Celui-ci sera représenté par une carte et une roue un peu cabalistique qui vous donnera de multiples renseignements comme sa puissance d’attaque, ses dégâts, et surtout… votre renommée !

20150228_110332

Aux commandes de votre appareil, vous chercherez, donc, à accumuler un maximum de renommée auprès de vos adversaires.

La méthode n’est pas compliquée, puisqu’il suffira de combattre des vaisseaux ennemis, des vaisseaux pirates et piller quelques planètes…

20150228_101424

Bien entendu, vous pourrez aussi engager des transactions sur les différentes planètes pour obtenir des réparations, de l’équipement pour améliorer votre vaisseau et de l’équipage de soutien. Vous pourrez obtenir des objectifs de mission pour obtenir plus de renommée, marchander divers choses pour de l’argent et même de la renommée autrement que par les missions mais en payant…

20150228_110321

Jusque là, rien de vraiment extraordinaire… Certes ! Mais, Metal Adventures présente un aspect que j’aime beaucoup, ce sont les alliances ! Et oui… il sera très difficile de combattre un vaisseau ou une planète tout seul, à moins d’avoir une chance incroyable avec les dès de combat. Et ce sera là toute l’essence du jeu, car vous serez obligé de vous allier avec quelqu’un pour avoir plus de chances de gagner vos combats. Et là, il n’y a pas de règles précises sur la négociation. Tout est négociable : Argent, épaves de vaisseaux… En général, on va négocier sur le partage du butin. A chaque tour, on aura alors droit à des discussions, du marchandage pour savoir qui viendra aider qui, entre la meilleure offre, celle qui empêchera un de vos adversaires de progresser trop vite, celle d’un adversaire suffisamment puissant pour remporter à coup sûr le combat…

Tout cela aurait pu s’en tenir là, mais vous pourrez aussi trahir un contrat et même réaliser des combats entre les joueurs où tout le monde pourra participer… De quoi lancer de belles négociations pour les alliances…

Avec un beau matériel, Métal Adventures est un excellent jeu, si vous aimez les négociations et les alliances. Etre le meilleur devient dangereux, puisque les autres joueurs risquent rapidement de se retourner contre vous. Il faudra donc être malin pour atteindre votre but tout en discrétion ou être un excellent négociateur… Qui a dit traître ?

Metal Adventures est disponible ICI

 CACAO

20150228_153032

Cacao est l’un des derniers nés de chez Filosofia. Une boîte pleine de couleur, un matériel réduit, une table libre et encore un peu de temps avant le casse croûte… Allez hop, on s’assoit et on teste !

20150228_152957

 

Dans Cacao, les joueurs vont incarner un chef de village et vont devoir gérer la récolte et la vente de fèves de Cacao. Nous allons donc démarrer le jeu avec un joli plateau individuel qui représente notre village, de quoi stocker 5 fèves de cacao (Non pas plus !) et un porteur d’eau placé sur une case « -10 » … Bon sang de bois ! Je sens que ce sera des points négatifs, si je le laisse là…

20150228_152936

Chaque joueur aura alors une réserve de tuile qui représente, chacune, des ouvriers que nous allons envoyer au travail. Chaque côté de la tuile, des représentations de meeples indique un nombre d’ouvriers allant de 0 à 3. De tuiles jungles prônent au centre de la table. Le principe est très simple, puisque, à chacun de nos tours, il nous suffira de poser et orienter une tuile « ouvrier » à notre couleur de façon adjacente à une ou plusieurs tuiles jungles… Ensuite, on devra compléter par de nouvelles tuiles « jungles » pour combler des espaces libres entre des tuiles ouvriers si nécessaires. Ça parait compliqué en l’expliquant comme ça, mais c’est d’une simplicité extrême.

20150228_152949

Ensuite, on applique tout simplement les effets de nos ouvriers par rapport aux tuiles jungles adjacentes. Ci-dessus, par exemple, le groupe de trois ouvriers blancs feront avancer le porteur d’eau de trois cases. un bon moyen d’éviter les 10 points de malus du départ ! On fait agir ainsi tous les ouvriers de la tuile posée.

Les tuiles jungles offrent, bien sûr, plein de possibilités comme récolter des fèves de cacao, les revendre pour gagner de l’argent, avancer son porteur d’eau, devenir majoritaire sur des temples qui rapporteront aussi des points en fin de partie, et d’autres choses encore…

20150228_154325

En fin de partie, lorsque toutes nos tuiles sont posées, on réalise quelques décomptes, on converti nos points en argent et le plus riche gagne !

Cacao est donc un jeu de pose-action très simple et destiné à tous les types de joueurs pour une partie courte. Il est fun, coloré et simple…

Cacao disponible ICI

CRABZ

20150226_191644

Bon, j’avoue, je triche un peu puisque j’y ai joué le lendemain de mon retour de Cannes. Mais je vous jure avoir parlé avec l’auteur, un homme très sympathique, Henri Karmarrec. J’avais d’ailleurs testé quelques jeux de son cru avant d’en arriver à Crabz, à savoir Sushi Dice à PEL et un prototype qui devrait voir le jour prochainement UMA-JIRUSHI (bon sang de bois ! Je n’arrive jamais à retenir ce nom sans me tromper). Enfin pour en savoir plus sur celui-ci, c’est dans cet article ICI que j’en parle.

Mais revenons à nos petits crabes…

A première vue, lorsqu’on regarde la boîte, on pense avoir affaire à un jeu pour enfant. Cependant, même si on peut en théorie jouer avec des enfants, on va vite comprendre qu’il est bien plus malin qu’il n’en a l’air. Les règles sont extrêmement simples et s’expliquent en quelques minutes. Mais y jouer efficacement, c’est une autre chanson !

Plantons le décor ! Nous sommes sur la plage de cette belle région de Bretagne Sud, avant la marée montante, et nos chers crabes n’ont vraiment pas envie de se faire emporter par l’océan, alors qu’il profite de la chaleur du soleil… (pas de commentaires même si ça se passe en Bretagne, merci)…

DSC07607

Alors on va tous essayer de se monter les uns sur les autres, et le grand gagnant sera le seul encore capable de bouger.

DSC07608

En effet, de petites règles viendront bien nous gêner durant la partie. Déjà, les petits crabes se déplaceront bien plus vite que les plus gros… car il y a trois tailles qui seront rapidement reconnaissables à l’épaisseur des jetons. Un petit se déplace, ainsi, de trois cases alors qu’un gros, d’une seule case. Seulement voilà, les crabes ne pourront pas grimper sur plus gros qu’eux même… Ainsi, les petits se déplacent vite, mais grimpent uniquement sur les petits. Les gros sont lents mais grimpent sur tout le monde.

DSC07606

Enfin, si un petit groupe se sépare de l’ensemble des crabes, il sera irrémédiablement emporté par la prochaine vague… (retiré du plateau). Dès qu’un joueur ne peut plus bougé, c’est fini pour lui, le dernier qui bouge remporte la partie.

DSC07610     DSC07611

Voilà, c’est tout ce qu’il faut savoir !

Facile ! Vous dîtes ? …et bien détrompez vous ! Essayez plutôt …

Crabz est disponible ICI

MYSTERIUM … le raté

DSC07490

Mystérium… restera un mystère pour moi, car je suis passé de nombreuses fois devant, mais le stand était toujours plein à craquer. J’ai dû écraser des pieds pour réussir ces photos. Faut dire qu’ils avaient mis le paquet pour le décor !

DSC07488

Le jeu semble très intéressant, mais impossible de trouver une place… Mais je sais que le reste de l’équipe de Vind’jeu écrira dessus le 7 Avril… Alors patience !

En tous cas, les illustrations sont très accrocheuses !

$_12

 

A bientôt pour le second épisode…

Avec des hits ou futurs hits : KUMO HOGOSHA, DISCOVERY, CARNAVAL de SANAGAL, des jeux funs : FLICK’ EM UP, BRAINS et un raté : MILLION CLUB

A suivre….

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 mars 2015 par dans 1-Plateau.

Le Grimoire a eu

  • 264,087 visites
Follow Le grimoire de l'Alchimiste on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :