Le grimoire de l'Alchimiste

Vivre les jeux !

MANHATTAN PROJECT – Test du Grimoire de l’Alchimiste

pic1096025

 

Années 50, guerre froide…

 

affichePaixetliberte1951guerrierrusseAmerUndrComm.0

 

Quelque part, dans un état major aux USA …

« Non ! Pas question que nous restions sous la menace des rouges et des jaunes ! Le projet doit démarrer immédiatement !

Nous devons fabriquer tout de suite des bombes nucléaires pour dissuader les autres puissances et montrer qui est le maître ! »

« Nous avons les plans, mon colonel…

DSC05965

Nous pouvons réaliser aussi bien des bombes à l’Uranium que celles au Plutonium »

DSC05966DSC05967

Le but du jeu est de fabriquer des bombes nucléaires. Chacune d’elles rapportent un certain nombre de points. A trois joueurs, il faut atteindre 60 points.

Les ouvriers sont prêts mon colonel. Que devons-nous faire ? »

DSC05968

Au départ, on possède quatre ouvriers et un peu d’argent.

« Et bien Messieurs,commençons par former du personnel qualifié. Nous allons bâtir des lieux de formation…

DSC05970

Des bâtiments sont à disposition des joueurs à chaque tour. Les moins chers sont à gauche. Le prix augmente de plus en plus vers la droite.

Envoyons un ouvrier pour construire l’université. Celle-ci nous demande d’investir 3 dollars, comme c’est indiqué au dessus »

DSC05969
A cet emplacement, on peut construire un bâtiment. c’est le seul emplacement du plateau central où tout le monde peut venir y faire une action sans limite de place.

DSC05971

« Voilà nous avons construit notre université. Nous pouvons, désormais, former des scientifiques dès maintenant »

DSC06160DSC05974

 

 

 

 

 

A chaque tour, on peut envoyer une personne sur le plateau central. Mais, on peut utiliser tous nos bâtiments sur notre plateau individuel, durant le même tour. Du moment que l’on a assez d’ouvriers. cette université permet de prendre un scientifique à notre réserve pour l’ajouter à  notre effectif. Il suffit de payer le coût demandé en haut de la carte (ici un personne de son choix)

« Colonel ! Les rouges ont décidé de créer également une université ! »

« Oui, je sais …il faut toujours qu’ils copient ce que l’on fait »

« Enfin, la nôtre permet de former des scientifiques, la leur, seulement des ingénieurs »

DSC05975

A chaque achat de bâtiment, les cartes se décalent vers la gauche, on en ajoute de la pioche.
De ce fait, le prix devient de plus en plus abordable. Le bâtiment de gauche ne coûte que 2 dollars, celui de droite 20 Dollars ! Il faut donc patienter mais pas trop longtemps, au risque de voir les adversaires prendre, avant vous, les bâtiments que vous convoitiez !

DSC05976

« Colonel, je me dois de vous avertir que les Jaunes ont décidé de fabriquer des avions de chasse… »

« Ils craignent notre puissance. Ils ont peur et préfèrent préparer une défense »

DSC05977

L’une des originalités de Manhattan Project est justement la menace de bombardement nucléaire. Et oui, on ne se fera pas de cadeau.. ils faut donc préparer des avions de chasse pour se défendre et éviter un conflit. Ici, ce bâtiment permet de créer un chasseur (ou gagner 2 dollars)

DSC05978 DSC05979

Les jaunes augmentent donc d’un le nombre de chasseurs en leur possession, passant ainsi de un (que nous avons dès le début) à deux avions. Les chasseurs serviront à se défendre ou attaquer.

« Colonel, nous allons avoir également besoin d’ingénieurs ! Comme les rouges ont pris l’université, je vous propose d’envoyer un ouvrier dans une grande école publique. »

DSC05980

Le plateau central permet aussi d’obtenir des ouvriers, des ingénieurs, des scientifiques… Comme toujours, on prendra le nouveau personnel dans sa réserve personnel

DSC06026

Mais il est possible d’employer des « intérimaires » depuis une réserve commune à tous les joueurs (Ci dessous)

DSC06027

Nos renseignements nous rapportent que les rouges ont commencé à extraire de l’uranium sous forme de Yellow Cakes !

DSC05981 DSC05982

Les rouges ont placé un ingénieur sur la case de construction et réalise une mine sans payer. Ensuite le bâtiment est placé sur le plateau individuel et il est immédiatement exploité par deux ouvriers. comme il le demande, pour créer deux « yellow cake ». Cette matière est un élément essentiel dans la fabrication des bombes.

« Colonel ! Cette fois la menace des jaunes mérite votre attention ! Nos services nous apprennent qu’ils viennent de créer une usine pour produire des bombardiers ! »

DSC05984

« Vous avez raison ! Nous devrions réagir tout de suite. Ordonnez la fabrication de chasseurs »

DSC05985DSC06154

 Le plateau central permet aussi de créer des avions de chasse ou des bombardiers. Ici le colonel commande deux avions de chasse.

« Bonne nouvelle colonel ! Les rouges n’ont plus de personnel à leur disposition. Ils ont dû rappeler leurs ouvriers. Ils perdent du temps ! »

DSC05987

Lorsque tous les personnages sont utilisés, on doit les reprendre. Ceci cause des désavantages : On perd un tour et on libère des places sur le plateau central pour les adversaires. En revanche, au tour d’après, tous les personnages seront disponibles et on pourra les rejouer sur tous les bâtiments de son plateau »

« Les jaune sont dans la même situation, colonel. Ils rapatrient leur personnel. Nous avons le champs libre ! »

DSC05988

« Parfait, il est temps pour nous de se lancer aussi dans la production de « Yellow Cake ». Il parait que nos ingénieurs ont trouvé un important gisement »

« Tout à fait ! Cependant, il faudra mobiliser de nombreux ingénieurs pour la production »

DSC05989

Cette usine permet de produire 6 yellow Cakes, mais elle demande 3 ingénieurs. Les bleus ont intérêt à recruter !

Les rouges ont alors choisi de recruter du personnel intérimaire….

DSC06028

Qui fut aussitôt exploité dans leur université et leur mine. C’est un bon moyen de garder leur propre personnel disponible.

DSC06029

Alors que les Jaunes continuaient la course à l’armement, ils ont finalement décidé d’exploiter les mines…

DSC06030

« Mon colonel, la menace des jaunes pèse toujours, il faut continuer à se protéger. Nous devons équiper notre flotte aérienne de bombardiers.

DSC06031DSC06159

 

 

 

tard

 

Un peu plus tard, les rouges manquaient d’argent et ont dû faire appel à des finances… Ils ont reçu 5 dollars, mais cette action permit aussi aux autres nations de tirer profit.

DSC06033

L’une des possibilités de gagner de l’argent dans Manhattan project est de placer un ouvrier sur le plateau central. Plusieurs choix sont possibles. Celui ci-dessus ne demande rien en échange, mais les autres joueurs touchent chacun deux dollars. De plus, un dollar sera mis dans le « cendrier » (symbole rouge)

DSC06034

Certaines actions du plateau central font mettre de l’argent dans le cendrier. Le pot est ramassé dès qu’un joueur prend possession du bâtiment le moins cher. Ceci peut inciter les achats que tout le monde a délaissé…

« Mon colonel, j’attends vos ordres… »

« J’aimerais bien savoir ce qui se trame chez les jaunes… Envoyez un espion ! »

DSC06035

Et oui… Manhattan Project a son petit côté interaction… Des interactions bien fourbes ! Comme l’espionnage… En plaçant un ouvrier sur la case ci-dessus et en payant 3 dollars, on monte sa jauge d’espionnage.

DSC06036

Cette jauge va indiquer alors combien de bâtiments ennemis, on va pouvoir espionner, c’est à dire, utiliser à la place du joueur propriétaire…

« ça y est mon colonel, notre espion a agit. Il a pris place dans les valeurs boursières des jaunes et il a détourné de l’argent directement chez nous »

« Excellent M. Smith… Excellent ! J’imagine leur tête !  »

DSC06037

Ainsi, les bleus ont placé un de leurs ouvriers chez l’adversaire, non seulement pour profiter de l’action, mais aussi pour la bloquer. Il faudra que les jaunes ou les bleus rapatrient les ouvriers pour libérer le bâtiment… Un coup bien tordu !

Alors que chaque nation se développait, ce sont les rouges qui ont démarré les premiers leur programme nucléaire avec la production de Plutonium.

DSC06039

Des réacteurs permettent la production de Plutonium ou d’Uranium. On peut aussi en avoir sur le plateau central, mais un par un, ce qui est beaucoup plus lent.

DSC06040

La production de Plutonium ou d’Uranium est matérialisée sur des échelles  du plateau central.

Les jaunes avaient senti leur retard. ils s’étaient trop axés sur l’armement. Ils étaient plus que temps, pour eux, de produire le « Yellow cake ». Ils ont immédiatement construit une mine et comme il s’agissait du premier bâtiment à gauche, ils ont pris, par la même occasion, l’argent du cendrier.

DSC06041

« Mon colonel, nous venons d’apprendre que les Jaunes ont décidé de démarrer la production de Yellow Cake. Les connaissant, ils vont rapidement rattraper leur retard… »

« Je pense en effet qu’il faut effectuer une frappe nucléaire ! »

« Vous êtes sûr, colonel ? »

« Faites décoller notre chasse et nos bombardiers ! »

DSC06042

Deuxième possibilité de joyeusetés dans Manhattan Projet : L’attaque nucléaire… Un vrai bonheur !

Mesdames et Messieurs, ce qui va suivre est d’une violence extrême et peut heurter la sensibilité du public. Nous vous conseillons donc, de fermer cet article si vous ne supportez pas de voir comment on peut pourrir un adversaire dans Manhattan Project…

Phase 1 / Détruire les chasseurs ennemis

Les bleus ont 6 Chasseurs

DSC06150

 

Les jaunes, seulement 5

 

DSC06045

 

Les bleus sacrifient donc 5 chasseurs pour réduire au silence la défense adverse.

DSC06156

DSC06046

Phase 2 / Bombarder !

Les bleus, qui avaient, 3 bombardiers en utilise deux pour bombarder les bâtiments jaunes

DSC06155

 

Les jaunes se font détruire deux bâtiments : un dégât sur chaque. Dorénavant, ils devront réparer pour les utiliser !

DSC06048

Mesdames et Messieurs, après cette phase de violence extrême (Et la tronche dépitée du joueur jaune), nous vous invitons à reprendre le court de notre article …

 ___________________________________

 

Et alors que les rouges rapatrient leurs ouvriers et renvoient les intérimaires dans la réserve (les leurs et ceux du plateau central)…

DSC06050DSC06049

Les jaunes ont rapidement entrepris des réparations de leur bâtiments endommagés

DSC06051

Une action sur le plateau central permet de réparer les bâtiments endommagés  (Les autres joueurs pourront aussi le faire moyennant finances)

DSC06052

On peut alors retirer jusque 3 dégâts de son plateau

 

« Mon colonel, j’ai ordonné la fabrication immédiate de chasseurs, afin de ne pas être trop découvert après notre attaque. On ne sait jamais, les rouges pourrait en profiter pour nous attaquer aussitôt. De plus, il faut éviter des représailles de la part des jaunes »

DSC06053 DSC06147

 

 

Alors que le conflit battait son plein entre bleus et jaunes, les rouges en profitaient pour développer leur projet nucléaire. Comme ils pouvaient produire aussi bien du YellowCake, du Plutonium que de l’Uranium…

 

DSC06122

Ils ont décidé de faire travailler leurs personnels sur les plans de construction de leurs premières bombes atomiques.

DSC06123

DSC06124

 L’action « bomb design » permet de prendre des plans de construction de bombes, pour se préparer à les réaliser dès que leurs conditions sont réunies. Pour cela, le joueur prend les cartes et en choisit une.

DSC06127

On passe ensuite les autres cartes au joueur de gauche qui en choisit une aussi et ainsi de suite en faisant le tour. Comme il y a toujours une carte de plus que le nombre de joueurs. Celui qui a enclenché l’action en aura deux.

« Camarade Général, notre production de Plutonium est très en avance par rapport aux autres nations, prenons les plans de cette bombe ! Elle sera rapidement réalisée, car elle est peu coûteuse… »

 DSC06128

 Pour cette bombe, il ne faut que 4 Plutonium, un ingénieur et un scientifique

« Camarade, pour palier à toutes les éventualités, prenons aussi cette bombe à l’Uranium ! Notre nation est prête à produire les deux »

DSC06129

Comme ce sont les rouges qui ont initié l’action de plans de bombes, ils ont droit à deux cartes »

« Nous sommes en mesure, camarade, de fabriquer la bombe au Plutonuim immédiatement. Nous avons tous les éléments nécessaire ! »

« Très bien, camarade, ne perdons pas de temps dans ce cas ! »

DSC06130

« Cette bombe ne demande qu’un ingénieur et un scientifique… Il nous faut également utiliser le Plutonuim que nous avons produit auparavant… »

 

DSC06131DSC06132

 

Les rouges dépensent 4 Plutoniums, la bombe est fabriquée…

DSC06133

« Camarade général ! Si nous réalisons un test, de la bombe…Désormais nos bombes au Plutonium seront plus efficaces… »

Logiquement, une bombe au plutonium apporte les points indiqués en noir sur la carte, mais si le joueur fait exploser sa bombe lors d’un essai, il prend un jeton test (le premier amène quand même 8 points) mais on doit sacrifier sa bombe. Cependant, les prochaines bombes au plutonium rapportent la valeur en rouge ! Pour rappel, il faut avoir ces points là pour gagner…

tard

 

« Colonel, les rouges sont plus avancés que nous… Que pouvons nous faire ? »

Et oui, les rouges avaient profité des dissensions entre les bleus et les jaunes pour continuer leur programme nucléaire plus rapidement.

DSC06135

On avait bien tenté de les attaquer…

DSC06138

 

En détruisant quelques bâtiments.

DSC06139 DSC06140

 

Tout le monde produisait du Plutonium et de l’Uranium pour les rattraper.

DSC06142

Mais rien ne put les empêcher de produire des bombes rapidement, et même d’en charger une ….

DSC06146

Charger une bombe coûte un peu d’argent mais donne encore 5 points supplémentaires. La bombe de gauche a été chargée. Pour celle  de droite, il faut payer 4 dollars.

Les Rouges avaient atteint plus de 60 points de bombes, écrasant ainsi les autres adversaires …

Les Rouges avaient gagnés !

« Colonel…. Que faisons nous maintenant ?… »

« Rien, mon ami… Rien… nous avons perdu… »

Ce que j’en pense….

Oui je sais, on vit une époque où la nature, l’environnement et la paix sont à la mode. Et le thème de Manhattan Project est tout le contraire… Mais pour avoir vécu à titre personnel, les dernières années de guerre froide, je peux vous dire que Manhattan Project représente parfaitement cette époque.

Oui je me souviens de mes parents prononcer « On a qu’à leur balancer une bombe atomique… » dès qu’une nation posait problème. Ah…. la bombe atomique… C’était dans les conversations, ça faisait peur. C’était à la fois fascinant et effrayant. Les américains avaient déjà démontré la puissance de leur arme ultime à la fin de la seconde guerre mondiale, au Japon… Les russes n’allaient pas en rester là. Puis ce fut le tour de la Chine et de L’Europe, même si c’était en petite quantité face à ces trois géants.

La production n’arrêtait plus. C’était à celui qui en aurait le plus… Et surtout, c’était, chez les civils, cette angoisse de celui qui aurait appuyé le premier sur le « bouton rouge » pour les lancer. On avait peur et on essayait en même temps de se rassurer…

Manhattan Project semble se situer plutôt au début de cette course à l’armement, mais le thème est extrêmement bien reproduit. On y retrouvera la course à l’armement, puisque le but sera de réaliser des bombes le plus rapidement possible, qui donneront les points pour gagner. Mais, on y retrouvera aussi cette tension de guerre froide, avec des interactions entre les joueurs. A commencer par l’espionnage, un bon moyen d’aller gêner ses adversaires. Mais aussi la tension de celui qui bombardera le premier ses ennemis… Mais bombarder, c’est aussi se mettre à découvert car on aura investi toute sa force d’attaque pour détruire un adversaire. On deviendra, à son tour, une belle proie pour des contre-attaques ! Ainsi, même si dans l’article ci-dessus, on se tape joyeusement à coups de bombes H, il peut arriver qu’une partie de Manhattan Project se déroule sans qu’il n’y ait aucune attaque… Juste de l’angoisse, beaucoup d’angoisse…

Côté illustrations, on est également en plein dedans ! Années 50/60 et personnellement j’adore ! Cela nous plonge vraiment dans l’époque…

Le jeu présenté ci-dessus est la version Anglaise de 2011. La version française est plus fournie car vous bénéficiez de toutes les extensions, comme par exemple la possibilité d’incarner des nations et les bonus qui s’y rapportent. De même, vous aurez droit à des plateaux pour stocker vos réserves et même des aides de jeu. Le matériel est plutôt de bonne qualité avec des jetons ouvriers de quadruples épaisseurs.

Manhattan Project est un excellent jeu mêlant la gestion et l’interaction dans un thème qui sort des sentiers battus. Il fallait oser… mais la réussite est au rendez-vous !!

Avec un mauvais jeu de mot, Je dirais que c’est une bombe ludique 😉

Vous le voulez ? il est disponible ICI

Age : 12 ans

Nbre de joueurs : 2 à 5

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 juillet 2014 par dans 1-Gestion, 1-Plateau, 2-Raisonnable, 2-Stratégie, Connaisseurs, Divers, Experts.

Le Grimoire a eu

  • 264,087 visites
Follow Le grimoire de l'Alchimiste on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :