CONCORDIA – Test de L’Alchimiste

CONCORDIA – Mon coup de coeur …

boite

Récemment, un joueur m’a demandé quel était mon jeu préféré ces derniers temps. Je lui ai répondu que, si je n’avais qu’un seul choix, ce serait CONCORDIA, sans hésiter.

Mais pourquoi ce choix ?

Commençons par ce qui m’a le plus emballé : La légèreté des règles !

Mais attention, il n’en reste pas moins un jeu pour connaisseurs. Et, comme tous les connaisseurs, vous avez probablement plusieurs jeux (dizaines ? centaines ?) dans vos armoires. Pour certains d’entre eux, il reste là, à accumuler la poussière sans ressortir. Pourquoi ? Tout simplement la flemme… La flemme de vous ré-ingurgiter les 20 ou 30 pages de règles que vous avez un peu oubliés. Et plus il reste dans l’armoire, plus vous oubliez…

Avec CONCORDIA, il suffit à peine de 30 minutes pour les lire et encore, si on est complètement amnésique.

dsc05749

Non, vous voyez bien comme moi : Deux feuillets et tous les personnages sont décrits !

Voilà !.. Voilà pourquoi il ne devrait pas moisir dans vos armoires : Vous allez pouvoir relire vos règles, le temps que la commande de pizzas arrive !

Mais découvrons le jeu ensemble …

Remontons de 2000 ans dans le passé…Nous sommes dans l’Italie de l’antiquité, celle de l’empire Romain. Pas de date précise, mais l’Europe et le pourtour Méditerranéen ont été conquis et pacifiés. Nous sommes à l’heure du commerce et du développement de la civilisation Romaine.

dsc05750

« Moi, Lucius Philippus Tapimokus, je suis le patriarche d’une grande famille de Rome. Nous avons grandi dans cette ville, et nous avons vu les guerres, les conquêtes et, enfin la gloire de l’empire. Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir réussi à trouver une place de choix dans la plus importante cité du monde : Rome

La paix règne dans l’empire et le commerce prospère de plus en plus. Il est temps d’en profiter, d’étendre l’influence de notre famille, de prendre la meilleure place à travers tous les vastes territoires qui s’offrent à nous. Nous avons de l’argent, quelques ressources…

dsc05754

dsc05755

 Vous ne vous souvenez plus de la mise en place de départ…Retournez le plateau

Et nous avons surtout un tas de personnes prêtes à offrir leurs services pour nous aider à nous développer ! Des personnes qui travaillent déjà pour nous…

dsc05756

Mais aussi de nombreuses autres personnes que nous allons pouvoir embaucher.

dsc05757

Nous avons même un navire et un groupe de colons prêts à voyager pour installer quelques villas dans les provinces conquises. Ceci nous permettra de commercer directement sur place.

dsc05751

Pour commencer, il était temps d’envoyer notre architecte dans le nord de l’Italie, pour y établir un commerce de tissu. Les étoffes de qualité sont un produit de luxe et se revendent très bien.

dsc05758

L’architecte permet de déplacer ses colons sur les routes
dsc05759

dsc05760

Et de construire des villas en payant les ressources et l’argent nécessaires.
dsc05761

L’une de nos connaissances avait envoyé un diplomate pour reprendre le savoir de notre architecte afin de construire, lui aussi, une villa en Hispana.

dsc05764

Le diplomate permet de copier la carte d’un adversaire

Nous nous sommes vite rendu compte, qu’il serait bon d’avoir des hommes de métier. Nous avions alors embauché un maçon et un marchand. Le maçon pourrait nous fournir les briques, indispensables à nos constructions et le marchand pourra revendre les étoffes que nous allons bientôt produire grâce à note nouvelle villa. Il était temps car nous n’avions déjà plus d’argent, ni de ressources… C’était un risque à prendre… En valait il la chandelle ?

dsc05765

Le sénateur permet d’acheter jusque deux cartes personnages
dsc05766

dsc05767

Dès que des cartes personnages sont prises, on les remplace par de nouvelles après avoir décalé les autres.

Hmmm, un négociant en vin était arrivé à Rome, il était très réputé mais pour le moment il était bien trop cher.

dsc05768

Les nouveaux personnages, qui arrivent en jeu, sont les plus chers, mais lorsque des cartes sont prises, le prix baisse. Faut il acheter cher ou attendre…? Un des choix cornélien de CONCORDIA.

Nous avions parlé avec le préfet pour qu’il nous donne un peu d’aide. Celui-ci, nous a permis d’obtenir du tissu et fit agir son pouvoir pour que l’Italie produise ses ressources. Ce fut une bonne chose avec notre villa de tissu construite au nord. Nous avions désormais deux lots d’étoffes à commercer…

dsc05770

Lorsqu’on pose une carte préfet…

dsc05771

On peut « activer » une province et gagner la ressources du jeton indiqué (Ici un tissu en Italie)

dsc05772

Le jeton est retourné…

dsc05773

Et les villas de la province produisent (ici encore un tissu pour les jaunes et une brique pour le rouge)

dsc05774

Le préfet est l’un des bons moyens pour avoir des ressources. Ces ressources seront utilisées pour construire ou pour être revendues.

D’ailleurs, nous avons sollicité immédiatement notre marchand pour revendre ce tissu et nous avions repris des briques indispensables pour construire d’autres villas.

dsc05775

Un marchand permet de revendre des ressources

dsc05776

Le tissu rapporte 7 sesterces, c’est la meilleure valeur marchande

dsc05777

Le marchand permet aussi d’acheter des ressources. Mais attention, il est limité à deux transactions…

Un de nos amis fit appel aussi au préfet, mais cette fois pour gagner de l’argent..

dsc05779

Le préfet peut être utilisé aussi pour retourner les tuiles argent et emporter la somme visible
dsc05784

Notre diplomate permit de copier l’architecte, ce qui nous donna l’occasion de nous installer en Germania, Désormais, nous avions non seulement conquis une nouvelle province mais toutes les ressources qu’elle produisait nous reviendrait.

dsc05780

Comme on n’a vu, le diplomate copie un personnage joué par un adversaire
dsc05781
ici, le jaune copie un architecte. Il déplace ses colons et construit des villas avec ses ressources.

Plus tard, nous faisions appel au préfet de Germania, Comme il venait d’être nommé PRAEFECTUS MAGNUS, nous avons doublé la production.

dsc05782

La carte praefectus magnus permet de doubler la production de la province, mais la carte sera passée ensuite au joueur de droite. Ce n’est pas une carte personnage, elle passe de main en main à chaque utilisation.

Désormais, nous avions beaucoup de ressources de blé et de fer !

dsc05783

Il était temps de faire appel à notre tribun pour recevoir un peu d’argent. Grâce à nos ressources, nous avons même pu acheter un nouveau navire.

dsc05785

Le tribun permet de reprendre ses cartes déjà jouées, il fait perdre un peu de temps.

Désormais, deux nouvelles personnes travaillaient pour nous…

dsc05786

 En revanche, plus on aura joué de cartes, plus le tribun ramène de l’argent. On distingue bien ci dessus que nous avons acheté deux personnages.

dsc05787

Enfin, avec une ressource de blé et de fer, on peut ajouter, avec le tribun, un nouveau colon à Rome

Nous pouvons désormais repartir pour de nouvelles constructions. Nous allons pouvoir commercer ou embaucher de nouvelles personnes … Je pense que nous sommes sur la bonne voie… Allons nous devenir la famille la plus importante de l’Empire Romain ? ….

dsc05788

Le plateau après quelques tours de jeu

 

Voilà …c’était un extrait d’une partie. Et Vous avez sûrement tout compris de CONCORDIA : Vous posez une carte personnage puis vous réalisez son action

Et c’est TOUT !

Trop simple diriez vous ? Oui, c’est simple à comprendre mais toute la substance de CONCORDIA va résider dans la combinaison et les enchaînements. Il faudra tenir compte des actions des autres joueurs, des cartes personnages à acheter, des ressources dont vous disposez et de l’argent que vous possédez…

Par exemple, vous pouvez posséder tout ce qu’il faut en ressources grâce à votre marchand pour construire, mais hélas, votre architecte a été joué… Faut il alors poser le Tribun pour récupérer ses cartes et perdre un tour, ou jouer autre chose pour optimiser tous vos personnages, ou encore attendre que quelqu’un pose un architecte pour le copier avec votre diplomate ? Mais au fait… Est ce qu’il reste au moins un architecte dans la main de quelqu’un ? Et puis, si je joue autre chose en attendant, je vais peut être devoir dépenser des ressources que je n’aurais plus pour construire…

Voilà toutes les questions qui vous viendront à l’esprit pendant la partie. Et des erreurs, vous allez sûrement en faire…

Vous aurez alors envie de recommencer encore et encore pour éviter toutes les erreurs que vous aviez commises mais aussi pour essayer différentes stratégies. Enfin, pas le même jour…quoique …

De plus, avec des règles simples, plus besoin de retourner dans le livret pour vérifier un point précis, toute votre concentration sera tournée sur le jeu…

Allez les gars, on ne me la fait pas ! Qui n’a jamais dit un jour « Attends, je vérifie.. » dès qu’il ressort un gros jeu ou qu’il vient d’ingurgiter des pages et des pages d’instructions ?

CONCORDIA est simple, mais c’est ce que l’on appelle un jeu « en profondeur ».

Une partie prendra fin lorsque toutes les cartes personnages auront été achetées ou que quelqu’un a construit toutes ses villas

dsc05791

On est proche de la fin, plus que trois personnages en lice…

dsc05792

Et plus que deux villas pour le joueur vert

dsc05793

Mais finalement les derniers personnages ont été achetés, voilà le plateau en fin de partie

Dès qu’un joueur met fin à la partie, les autres ont encore un tour, mais celui qui termine embarque la fameuse carte CONCORDIA, une carte qui donne 7 points !

dsc05796

On procède alors au décompte des points, car l’objectif ne sera pas seulement de s’étendre avec ses villas. Il Faudra aussi diversifier ses productions, s’être installé dans un maximum de provinces, avoir embauché des colons, avoir acheté des corps de métier et surtout, surtout avoir acheté des cartes pour les combiner avec les dieux représentés sur les personnages.

dsc05797

Une carte d’aide pour nous rappeler le décompte final. On l’a en permanence sous les yeux durant la partie. Personne n’est excusable !

dsc05798

Les dieux des cartes, que nous possédons, démultiplient les points de victoire. Ici MERCURIUS

dsc05799

En effet, le nombre de dieux indiqués sur vos cartes sont des multiplicateurs ! Ainsi SATURNUS multiplie le nombre de provinces que vous occupez par le nombre de cartes SATURNUS que vous possédez…. Vous avez 10 provinces c’est bien… Mais une seule carte SATURNUS, cela vous apporte 10 points. En revanche, avec 3 cartes SATURNUS, c’est tout de suite 30 points !

Et oui…. encore une stratégie à laquelle il faut penser… Je vous l’avais dit, un jeu simple à assimiler, mais un jeu pour connaisseurs !

Ce que j’en pense ?

CONCORDIA est mon chouchou du moment. Oui, je sais, je ne devrais pas dénigrer les autres jeux. Mais il entre dans cette nouvelle tendance où les règles doivent être courtes sans pour autant en altérer l’intérêt tactique et stratégique. Le matériel est complet, bien fourni avec beaucoup de jetons en bois (Villas, ressources, colons), ce qui en fait un jeu agréable à manipuler et d’une certaine qualité. il se joue parfaitement à deux joueurs jusque cinq grâce à un plateau réversible et un nombre de cartes à mettre en jeu selon le nombre de joueurs. Quand aux illustrations, si elles sont un peu « plates », mais elles restent heureusement dans le thème… De toutes façons, vous serez tellement concentrés sur vos actions …

CONCORDIA est également nominé pour le fameux et très convoité « SPIEL DES JAHRES », le grand prix des jeux en Allemagne. Ce n’est pas pour rien… Bien entendu, il entre dans la catégorie des KENNERSPIEL (jeux pour connaisseurs). Il sera aux côtés d’ISTANBUL (Testé ici), très bon jeu mais plus familial à mon goût et ROKOKO (Les maîtres couturiers).

Personnellement, je donne mon pronostic à CONCORDIA.

Bon, si vous ne l’avez pas encore compris, je le dis tout haut : J’adore CONCORDIA !

Nbre de joueurs : 2 à 5

Age : + de 10 ans

Vous le voulez ? Disponible ICI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s