Le grimoire de l'Alchimiste

Vivre les jeux !

ISTANBUL – Test de L’Alchimiste

Istanbul, C’est le bazar, mais on aime !

2239029144_25a7ff4ea3

TURQUIE – ISTANBUL ….

jds_istanbul

 

dsc05550

Mise en place pour 4 joueurs

Les marchands étaient réunis autour de la fontaine principale de la ville… Ils étaient tous là avec leurs assistants et leur charrette pour transporter les marchandises. Oui, ils étaient tous là pour devenir le marchand le plus riche.

dsc05552

Oh non, à ISTANBUL, la plus grande convoitise n’est pas l’argent mais ce sont les pierres précieuses ! Les rubis !

dsc05554 dsc05596

Pour remporter la partie, il faut accumuler 5 rubis (6 à deux joueurs)

Au bazar, les rues étroites sont fort encombrées… Difficile de se déplacer vite, on n’avancera que d’un ou deux quartiers maximum. Les marchands étaient déjà partis, emmenant leurs assistants avec eux pour leur donner des instructions.

Arrivé ici, le marchand Jaune laissa son assistant remplir complètement la charrette de fruits.On pouvait aussi acheter des épices ou du tissus de la même façon…

dsc05555  dsc05556

On dépose un assistant dans un lieu pour en effectuer l’action. Ici on fait le plein de fruits dans sa charrette (le plateau individuel).

dsc05557

 Le marchand Vert fait ici le plein de tissus.

Le marchand rouge trouvait sa charrette trop petite ! il décida immédiatement d’envoyer un de ses assistants chez le fabricant pour l’agrandir. C’était très cher : 7 Livres. Heureusement, il avait un peu d’argent d’avance sur lui..

dsc05559

Pour agrandir la capacité de sa charrette, il faut faire l’action chez le fabricant et y dépenser 7 livres
dsc05560
Rouge a utilisé une carte bonus que l’on a en début de jeu pour pouvoir payer le fabricant. il existe plusieurs types de bonus, celui-ci lui donne 5 livres.

dsc05563dsc05561

Les cartes bonus sont défaussées chez le caravansérail, et la charrette est ainsi agrandie.

dsc05562

Désormais, on pourra y stocker plus de marchandises !

Le marchand bleu profita de cela pour se rendre au caravansérail pour y faire quelques affaire avec le contrebandier. Moyennant quelques pièces, il pouvait lui acheter un peu de bijoux (Marchandises bleues), une denrée rare à ISTANBUL. En même temps, il aurait pu obtenir quelques avantages, mais il repris l’argent que le marchand Rouge avait laissé là …

dsc05564

Lorsqu’on rencontre le contrebandier, on peut lui acheter une marchandises ou l’échanger contre une autre. On lance ensuite les dés pour l’envoyer sur un autre quartier.

dsc05565

De plus, chez le caravansérail, on peut prendre une carte bonus de la pioche (parmi deux) ou de la défausse (également parmi deux)

Le marchand Jaune se rendit au marché noir : Un bon endroit pour essayer de négocier des marchandises à bas prix. Il y trouva un peu d’épices et tenta de marchander des bijoux.

dsc05566

Le marchand qui envoie un assistant au marché noir, gagne une marchandise et jette deux dés pour y gagner des marchandises bleues (bijoux)

dsc05567

Pendant ce temps le marchand Rouge qui avait un peu de temps devant lui, se rendit au salon de thé. C’est un lieu convivial pour y fumer un peu et se détendre. Mais c’est aussi une bonne occasion de lancer quelques paris afin de renflouer ses poches… Il avait réussi à y prendre quand même 8 livres, ce qui était une belle petite somme bien rondelette et surtout idéale pour ses affaires !

dsc05568

Au salon de thé, un joueur peut parier pour gagner de l’argent. il annonce une somme. Si les dés sont en dessous, il gagne que deux livres, sinon il gagne la somme annoncée.

Du coup, il est reparti au tour suivant,de nouveau chez le fabricant de charrette, pour l’améliorer une seconde fois. Il en profita pour y récupérer son assistant !

dsc05569  dsc05570

Lorsqu’on retourne sur un lieu où se trouve l’un de ses assistants, on peut le récupérer et y faire l’action. c’est dans ce principe que se trouve la stratégie d’ISTANBUL

Pendant ce temps, le marchand Bleu avait fait son petit bonhomme de chemin. Il avait réussi à accumuler quelques marchandises. Du coup, il est allé directement au petit marché pour les revendre : 1 fruit, 2 épices, 1 tissu et 1 bijou, il avait tout ce qu’il faut … De quoi bien remplir ses poches : 20 Livres !!!

dsc05571

On revend des marchandises au petit marché ou au grand marché. On peut en vendre 1 à 5 marchandises, si on les possède, un bon moyen de gagner de l’argent.
dsc05586
Le grand marché exige plus de marchandises bleues qui sont plus rares, mais la vente y est plus rentable.

Le marchand vert est parti prier dans la petite mosquée, comme il avait suffisamment de marchandises, il fît une offrande… Dieu le remercia amplement !

dsc05572

Lorsqu’on va à la mosquée, si on a assez de la marchandise demandée , on peut y prendre une tuile qui apportera un bonus puissant et permanent.

dsc05573

La tuile mosquée rouge permet de changer un résultat en 4 ou de relancer les dés

dsc05574

La tuile mosquée jaune permet de récupérer un assistant sans être obliger de le rechercher. Cela coûte deux livres mais c’est très très puissant, alors tant qu’on est riche…

dsc05575

La tuile mosquée verte permet d’acheter plus de marchandises.

dsc05576

La tuile mosquée bleue nous donne un cinquième assistant pour le reste de la partie !

dsc05577

Mais attention, les tuiles seront de plus en plus difficiles à obtenir !

Le marchand Jaune n’avait plus d’assistant pour l’aider. Il ne lui restait plus qu’à les retrouver au point de rendez-vous : La fontaine d’ISTANBUL

dsc05579

 Si on se rend à la fontaine, on y récupère tous ses assistants.

Rouge se rendit aussi à la mosquée où était le marchand vert.. Il lui donna deux livres, Mais ce n’était pas tout, il fallait posséder plus de marchandises pour satisfaire Dieu.

dsc05580

Lorsqu’on se rend sur un lieu où se trouve d’autres marchands, il faut leur donner deux livres chacun. De plus, comme on l’a vu, le prix des tuiles « mosquées » augmentent si les premières ont été prises.

Le marchand Bleu devenu riche se précipita chez le marchand de gemmes pour lui acheter un rubis ! Son premier… C’est maintenant que la course démarrait ! Il était temps pour les autres marchands de s’en inquiéter… Heureusement, Bleu avait déposé son dernier assistant. Maintenant, soit il devait retourner sur ces pas pour les reprendre un par un, soit il devait se rendre à la fontaine pour les récupérer tous.

dsc05581

 Le marchand de gemmes permet d’acheter directement un rubis, mais attention les prix vont aussi monter ! Pour l’instant c’est 12 livres…

dsc05583

Mais le prochain rubis sera à 13 livres !

dsc05582

Voilà, le joueur Rouge a son premier rubis… Plus que 4 ! … enfin… Encore 4

 

Le marchand Vert avait peu de choses en sa possession. Il se rendit aussitôt au bureau de poste, un bon moyen pour avoir facilement quelques marchandises et un peu d’argent…. Et comme il connaissait bien les personnes qui travaillaient là bas, il a pu en profiter une seconde fois. Un bon coup pour lui !

dsc05584 dsc05585

Au bureau de poste, on prend les éléments visibles (ici à gauche, une marchandise verte et jaune et deux livres), puis on bouge le cube à gauche pour faire varier

dsc05587

Cette carte bonus permet de faire deux fois l’action de la poste.

Jaune rendit visite à son cousin au poste de police… Qu’avait il encore fait celui là ? Après quelques discussions, il finit par le faire libérer. Le cousin était un malin, il pouvait se rendre n’importe où en un éclair. Celui-ci, pour remercier le marchand Jaune, se rendit directement au palais du Sultan pour y revendre quelques marchandises et prendre aussitôt un rubis ! il était temps car, plus on attends, plus le Sultan sera exigeant.

dsc05589

Se rendre au poste de police, permet de « libérer » le membre de sa famille qui peut alors se rendre n’importe où pour y réaliser une action.

 

dsc05590

Pour gagner un rubis, il faut fournir les marchandises demandées (ici, une de chaque).

dsc05591

Mais à chaque fois qu’un rubis est pris, ce sera une marchandise de plus à fournir…

On le savait tous, le cousin de Jaune allait rester là, et finirait par refaire des bêtises. Dès qu’on le croisera, il y a de fortes chances pour qu’il retourne en prison et qu’on touche une petite récompense.

dsc05593

Lorsqu’on croise un membre de la famille d’une autre couleur (membre libéré de la prison), on le replace au poste de police et on gagne 3 livres ou une carte bonus. On ne peut pas renvoyer sa propre couleur.

A force d’envoyer les assistants à plusieurs endroits, les marchands ont dû finalement les récupérer presque tous en même temps à la fontaine. Heureusement, ce lieu est fait pour tout le monde. Pas question de payer un tribu aux autres marchands ici ! En attendant, nous en avons profiter pour boire un peu d’eau fraîche, pour se reposer et rassembler nos assistants.

dsc05594

La fontaine n’oblige pas à verser 2 livres aux autres marchands déjà présents. Mais permet toujours de faire revenir ses assistants

Et c’était reparti ! Il ne fallait pas oublier de réunir nos cinq rubis avant les autres, bon sang !

Le marchand Jaune s’est rendu au marché aux fruits pour y faire le plein. Et ce veinard y a croisé le gouverneur. Ce sacré gouverneur n’en perdait pas une. Moyennant quelques pièces, il nous filait, à chaque fois, un petit coup de pouce… Finalement, c’est lui qui aurait dû être prison au lieu de nos cousins !

dsc05595

Le gouverneur donne une carte bonus contre deux livres ou en échange d’une autre carte.

Plus tard …

 

Quelques temps plus tard, le marchand Jaune avait réussi, le bougre ! Il possédait ses cinq rubis ! On finit tous le tour…

dsc05596

 

Certains avaient réussi à prendre un rubis en terminant leur charrette…

dsc05597

 

D’autres avaient pourtant donner de nombreuses marchandises au Sultan contre des rubis, ou en avaient acheté au marchand de gemmes…

dsc05598  dsc05600

Mais Le marchand jaune avait non seulement acheter des rubis aussi, mais il a combiné ses tuiles mosquées pour obtenir d’autres rubis… Il était trop tard pour les autres. Le marchand Jaune était le plus riche !

 

dsc05599

dsc05601

 

Fin de la partie

 

 Ce que j’en pense ?

Il est arrivé, comme ça, tout discret dans les rayons des boutiques… oui il est bien arrivé… ou je devrais dire plutôt qu’il est bien parti ! En effet, ISTANBUL plait et réalise un bon démarrage chez les joueurs…

On pourrait croire qu’il n’innove pas beaucoup. Pourtant, son principe de dépose et reprise d’assistants, offre un système de jeu intéressant et original. Au fil des parties, on va rapidement comprendre que cette mécanique est l’essence même d’ISTANBUL et qu’il faudra bien préparer son petit circuit dans les différents lieux, en tenant compte des cartes bonus que l’on a en main, de l’argent dont on dispose et des bonus apportés par les tuiles achetées dans les mosquées. Tout cela pour optimiser et rentabiliser au mieux ses déplacements.

dsc05602

 Quelques exemples de cartes bonus : Une pour se déplacer plus vite, une pour rester sur place, une autre pour avoir une marchandise, ou encore réaliser plusieurs fois une action… il en existe plein

Ainsi, dans ce jeu qui parait « familial » au premier abord, la stratégie y trouvera une bonne place, tout en gardant juste ce qu’il faut de hasard, avec, par exemple, les paris au salon de thé et la présence des autres marchands qui viendront perturber légèrement vos plans. Ce hasard restera quand même maîtrisable grâce à quelques astuces comme la tuile mosquée qui permet de relancer les dés ou de transformer un résultat en « 4 ».

ISTANBUL, c’est aussi un plateau modulaire qui permet de faire varier les parties en trois modes : Un mode « court », un « long » et un mode plus stratégique. Bien entendu, vous pouvez même mixer tout ça comme vous le souhaitez pour créer vos propres modes de jeux, voir même en retirer…

Le matériel, quant à lui, est plutôt bien fourni, classique mais de bonne qualité. Les pions sont en bois, les rubis ressemblent à des rubis … bref, rien à y redire. Les règles sont digestes et tiennent en 4 pages seulement (ouf). Les illustrations sont bien dans le thème et enfin les différentes tuiles donnent bien l’impression de se promener dans le bazar d’ISTANBUL…

Vraiment, c’est un très bon jeu pour les joueurs occasionnels pour passer un bon moment et les joueurs experts s’y retrouveront aussi en cherchant à optimiser leurs actions.

C’est simple, depuis que je l’ai, tous les joueurs qui l’ont testé avec moi ont approuvé ISTANBUL …

Enfin pour conclure, il se joue très bien à deux joueurs (avec 3 marchands qui viendront vous prendre quelques pièces en se mettant sur votre chemin)

 

Nbre de joueurs : 2 à 5

Age : 10 ans

Durée : Environ une heure

Vous le voulez ? Cliquez ICI

11 commentaires sur “ISTANBUL – Test de L’Alchimiste

  1. Nico Perigois
    6 mai 2014

    Dans la video sur TT, le caravansérail contient toutes les cartes et quand on y va on en pioche 2 et en défausse une. Je n’ai pas souvenir que ce soit utilisé comme une défausse où l’on peut se servir. C’est ptet une variante laquelle pourrait être intéressante !

  2. Nico Perigois
    6 mai 2014

    Au vue des règles dispo sur Matagot, l’alchimiste a raison et le présentateur de la TTV s’est planté. Au temps pour moi.
    Merci pour ce test.

    • tapimoket
      6 mai 2014

      ha ! Haaaaaa ….. J’avais utilisé une potion de clairvoyance ! … Enfin, en fait j’ai fait un tas de partie…… Mais bon, l’erreur est humaine. Juste une petite chose quand même, il m’arrive de ne pas donner tous les détails d’un jeu pour ne pas encombrer le lecteur.

  3. Thomas Mansuy
    7 mai 2014

    Super test qui donne très envie ! Le jeu est magnifique est attire vraiment l’œil !

    ps : pour le test, il manque les plus, les moins et une petite note et ça serais parfait ! 😉

    • tapimoket
      7 mai 2014

      Je pourrais donner une note, mais c’est tellement personnel … Je préfère donner une impression générale et surtout laisser aux lecteurs une idée assez précise du jeu comme si ils y avaient joué. Mais tu peux aussi me retrouver sur Vind’jeu pour mes notes (PhilTap)

  4. Tanju Goban
    7 mai 2014

    Merci pour cette présentation. Ca donne envie. Mais attention, à Istanbul, il n’y a pas de souk mais des bazars.

    • tapimoket
      7 mai 2014

      Désolé pour cette bévue digne d’un cliché pourri… C’était pour faire un jeu de mot, mais je vais de ce pas corriger

      • Tanju Goban
        8 mai 2014

        Merci pour la réactivité. Et surtout continuez à nous faire partager vos expériences ludiques.

  5. puce1981
    7 mai 2014

    Il m’a l’air bien sympa ce jeu. Vivement que je le teste 🙂

  6. Pingback: CONCORDIA – Test de L’Alchimiste | Le grimoire de l'Alchimiste

  7. Pingback: Istanbul « Vin d'jeu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 mai 2014 par dans 1-Gestion, 1-Plateau, 3-Moyen, Aventures, Connaisseurs, Famille, Novices, Occasionnels, et est taguée .

Le Grimoire a eu

  • 264,087 visites
Follow Le grimoire de l'Alchimiste on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :