BRUXELLES 1893 – Test de l’alchimiste

Quand les Architectes se fritent à l’époque de l’art nouveau …

boite

L’art nouveau est un mouvement artistique qui a pris naissance à la fin du 19ème pour se poursuivre jusqu’au début du 20ème siècle, probablement stopper par la première guerre mondiale. Qu’est ce que l’art nouveau ? Et bien pour faire simple, si vous voyez les anciennes entrée des bouches du métro parisiens, et bien vous en avez une idée…

metro

Personnellement, je trouve que le nouveau mouvement « steampunk » s’en est largement inspiré mêlant art nouveau, mécanique et nouvelle technologie

steampunk

Bon, je ne suis pas là pour vous faire un cours sur l’art, mais pour vous parler du dernier jeu aux éditions PearlGames : Bruxelles 1893, dont le thème principal est justement … l’art nouveau.

Oh oui, je sais ce que vous pouvez penser… Cela va drôlement être ennuyeux comme jeu. Et bien détrompez vous. Bruxelles est un redoutable jeu de gestion remplis de mécanismes intelligents et enchevêtrés.Mais ce n’est pas tout, nous allons avoir aussi beaucoup d’interactions entre les joueurs qui vont se gêner les uns les autres pour ralentir leur essor, chose qui est assez rare dans le genre des jeux de gestion dit « à l’allemande » où on a tendance à se développer chacun de son côté.

Soyons francs, Bruxelles 1983 ne s’adressent pas aux joueurs novices ou débutants. Il s’oriente clairement vers des joueurs habitués pour leur plus grand plaisir de compétitivité.

Mais approchons nous un peu plus du jeu, avec tout d’abord son matériel. Bruxelles 1893 est beau, coloré, très dans le thème. On aura donc droit à de belles illustrations extérieures avec une belle boite mais ce sera tout aussi beau à l’intérieur …

dsc04574

Un matériel très dans le thème… Dommage la photo en réduit l’effet

dsc04575

Des meeples avec des hauts de forme…Joli non ?

dsc04576

Le plateau individuel avec en fond une belle maison dans le style Art nouveau

Le jeu sera constitués de deux plateaux, l’un représentant les principaux édifices de Bruxelles, l’autre étant un plateau « modulaire » qui sera constitué de « bandes » d’actions où se placeront les joueurs.

dsc04578

Le plateau Art nouveau est sous forme de « bandes » que l’on assemblent pour créer des petites variations à chaque partie

dsc04579

Le plateau Art nouveau avec ses cartes bonus en bas (voir plus bas)

Enfin, on y trouvera des cartes, des pièces, des jetons « oeuvres d’art » et tout le matériel nécessaire pour la gestion des architectes qui seront incarnés par les joueurs et leurs assistants : Des meeples très 1900. enfin les joueurs auront un plateau individuel avec des maisons à construire et le résumé de la séquence de jeu.

dsc04580

De gauche à droite : Les notables, la bourse, les bonus du plateau Art nouveau

dsc04581

Nos assistants … Très 1900

dsc04582

Les oeuvres d’art …

dsc04583

Notre matériel individuel de début de partie

dsc04615

Le jeton premier joueur … Manneken-Pis

Comment ça marche ?

Vous expliquez toutes les règles seraient très lourd… Elles ne sont pas compliquées mais elles sont touffues et très influentes les unes des autres… Je vais donc vous les exposer sans rentrer dans le détail. Mais il faut savoir que l’on découvre toute la saveur de Bruxelles 1893 en faisant une vraie partie …

Le tour de jeu va être constitué de deux phases : Une phase d’actions que l’on fera avec ses assistants (de jolis Meeples)  et une phase de décompte et de bonus. Une partie va ainsi s’enchaîner pendant cinq tours pour aboutir par un décompte final englobant cette fois de nouveaux bonus.

dsc04584

En bas de chaque plateau individuel, une schématique du tour de jeu … ça parait compliqué, mais c’est très utile

La phase d’actions peut se faire sur le plateau modulaire d’actions (plateau art nouveau) ou sur le plateau de Bruxelles. Sur le plateau « Art nouveau », on posera un assistant (et un seul) avec une mise (en francs) sur 5 types d’actions :

Créer une oeuvre d’art : On prendra alors une oeuvre d’art sous forme de jetons, la couleur aura une importance…

dsc04585

On se place avec une mise sur l’action du plateau Art nouveau

dsc04586

Et on prend une oeuvre au hasard… On ne connait pas sa couleur au moment de la pioche. J’avais une rose au départ. J’ai pris une jaune, ouf, c’est mieux d’avoir des couleurs différentes

Vendre une oeuvre d’art : Les ventes se font sur le plateau Bruxelles et il sera interdit de revendre une oeuvre dont la couleur est déjà exposée parmi les deux emplacements prévus… Là déjà, on voit qu’il est possible de « gêner »  ses adversaires. Un ingénieux système de « marché » de l’art nous donnera, lors de la vente, une répartition entre de l’argent et des points de victoires.

dsc04588

Action vente et mise (2 francs)

dsc04589

Quelqu’un a déjà vendu une rose, je serais obligé de vendre la jaune moins intéressante si je regarde le rapport argent et point de victoire sur l’indicateur en dessous (jaune = 4 pv et 0 frcs)

Rencontrer un notable : On peut rencontrer cinq personnes (cartes), en choisir une et appliquer son pouvoir. Ensuite il faudra décider de la conserver pour l’utiliser à nouveau ou s’en séparer. Si on la garde, il faudra payer la carte en fin de partie sous peine de perdre des points.

dsc04590

Toujours action et mise

dsc04592

Je peux choisir un notable … je vais prendre celui de gauche. C’est 3 francs mais j’aurais 5 points de victoire

dsc04593

Je pourrais m’en débarrasser, mais je décide de le garder pour pouvoir le réactiver et regagner des points de victoire. En revanche, je devrais payer 5 francs pour lui en fin de partie (soit 6 pour les deux)

Prendre deux ressources de constructions. Les ressources, dîtes « nobles » serviront à construire des maisons. Plus on en construit, plus il en faudra.

dsc04595

Action et mise

dsc04596

Hop, je prends deux matériaux nobles (un bois et une pierre)

dsc04597

La réserve de matériaux nobles : Fer, bois et pierre. Et en blanc, les matériaux jokers. Ils remplacent tous types  de matériaux mais les maisons construites avec ces matériaux ne rapportent pas de points de victoire au moment de la construction

Construire une maison dans le plus pur style art nouveau. Là aussi on aura un système ingénieux de gestion de ressources avec un compas qui désignera les ressources nécessaires à l’instant où l’on construit et qui changera après chaque construction. Et hop, encore un moyen de gêner nos concurrents. Par exemple, si personne n’a de fer, vous allez choisir forcement la nécessité d’avoir du fer et bloquer ceux qui n’en ont pas. Les maisons, ainsi construites, seront ensuite installées sur le plateau d’actions Art nouveau. Les autres joueurs utilisant une action où se trouve votre maison vous apportera dès lors des avantages secondaires (de quoi les dissuader).

dsc04598

Action construction

dsc04599

Je regarde les matériaux nécessaires (bois et pierre) sur le compas

dsc04600

J’ai ! Je paye et j’aurais 5 PV car je n’ai pas utilisé des matériaux jokers

dsc04601

Et hop ! je construis en plein milieu du plateau action. Les joueurs qui viendront là me donneront aussi une action

dsc04606

Et je bouge le compas… je choisis le fer car personne n’en a … gnark gnark

Voilà donc au niveau du plateau « art nouveau »… Ce qui devrait donner à peu près donner ça à la fin de la phase d’action

dsc04608

Voyons maintenant les 4 actions sur le plateau Bruxelles … le superbe plateau Bruxelles…

dsc04602

4 actions possibles sur le plateau Bruxelles, mais tout le monde peut venir

Les actions du plateau Bruxelles ne demandent pas, cette fois, d’investir de l’argent et tout le monde peut sélectionner l’action. La seule restriction sera la nécessité d’enchérir en nombre d’assistants, si quelqu’un a déjà sélectionné une action.

dsc04603

Celui qui aura mis le plus d’assistants devra en laisser un au tribunal à la fin de la manche

dsc04605

Les actions sont :

Prendre des matériaux « jokers » qui serviront aussi à remplacer des ressources pour la construction des maisons et se dédouaner ainsi des contraintes du compas (voir ci-dessus). Mais les constructions vous rapporteront moins de points avec ce type de matériaux.

Empocher de l’argent

Faire une action du plateau « Art nouveau » au choix

Réutiliser des notables que l’on a conservé grâce au plateau Art nouveau

Mais attention, l’utilisation du plateau Bruxelles aura pour contrainte d’avoir des démêlées avec la justice et ceux qui l’utilisent trop auront un assistant qui sera retenu au tribunal. Ceci sera représenté par l’obligation de bloquer des Meeples sur la case correspondante… Et ce sera bien coton de les récupérer … Bon sang ! ces avocats et ces juges, il faut du temps pour les convaincre que vous n’avez pas utilisé de pots de vin comme les apparences le laissent entendre…(En fait, des bonus permettront d’en récupérer, mais ce n’est pas simple)

Une fois la phase action terminée, c’est à dire quand tout le monde passe son tour, on enchaîne avec une phase de décompte.

Rappelez vous, je vous ai dit qu’il fallait investir des francs avec la pose d’assistants sur le plateau d’Art nouveau… En effet, lors de la phase de décompte, les colonnes où vous serez majoritaire financièrement, vous donneront des cartes de « bonus » divers (Sortir un assistant du tribunal, grimper sur diverses échelles multiplicatrices de bonus, etc). Ces mêmes cartes pourront être aussi utilisées pour démultiplier des points de victoires pour le décompte final de la partie. Tout va dépendre de l’orientation que vous aurez adopté lors de votre partie….

dsc04608

Le jaune prendra la 1ère carte car il a misé le plus sur cette colonne (en francs)

dsc04609

Le jaune prend la carte et applique un des bonus de la carte

dsc04610

Jaune monte ce jeton qui lui démultipliera des points pour ces constructions en fin de partie

dsc04614

Bleu a pris une carte et l’investit sous son plateau individuel. Elle donnera des points en fin de partie pour les notables qu’il a conservé (3 pts / notable au lieu de 1). Avec ses trois notables, il aura 9 points !

dsc04618

Après ces cartes, on aura aussi un décompte de majorité de position sur le plateau « Art nouveau » et croyez moi, ce bonus peut rapidement tourner à votre avantage…

dsc04611

Pour chaque blason entre les actions, on regarde le majoritaire : ici c’est bleu

dsc04613

Là c’est rouge

dsc04612

Rouge aura deux points pour chaque majorité de blason. Il a monté son jeton grâce à des cartes

Le tour se terminera avec cette phase. je vous passe tous les détails car il y a beaucoup d’autres subtilité comme celle par exemple de déterminer le prochain premier joueur, ou encore l’intérêt de passer le premier ou le dernier ..

Cinq tours seront exécutés ainsi et on procédera ensuite au décompte final qui comptabilisera des points de victoires selon votre argent, vos œuvres en stock, vos notables conservés, vos constructions de maison, et nombre d’assistants disponibles…

Bien entendu, il faudra déduire l’argent des notables que vous avez gardé. Et parfois, c’est tout juste, tout juste !

dsc04618

Bleu doit payer 9 francs (On voit la somme à gauche des visages 3 + 5 + 1)

Voilà la partie se terminera ainsi et celui ayant le plus de points de victoire, sera déclaré le vainqueur.

Je précise que la description ci-dessus ne comporte pas toutes les règles mais l’essentiel. Si vous vous en savoir plus, voici un lien pour les consulter.

Ce que j’en pense ?

J’avoue… Oui j’avoue que le thème de Bruxelles 1893 : L’art nouveau, ne m’a pas emballé au premier abord. Mais j’entendais tellement de bien sur ce jeu avant même Essen que j’ai quand même pris la curiosité de saisir la boite dans la boutique. Et puis « PearlGames »… Ce sont les succès « Troyes », « Tournay », « Ginkgopolis », prendre « Bruxelles » présentait donc un risque limité …

Avec toutes les sorties à tester, j’avoue aussi avoir mis un peu de temps à tester Bruxelles 1893… Et je devrais me punir pour cela, car c’est un des meilleurs jeu de gestion auquel j’ai pu jouer.

Certes les mécanismes restent classiques (placement, actions, décomptes) mais ce que j’aime beaucoup c’est d’abord sa fluidité, les actions sont rapides, nombreuses mais simples à retenir et surtout avec une bonne dimension d’interactivité envers les autres joueurs. Bruxelles 1893 présente de bons moyens de les gêner, d’entraver leur stratégie par les vôtres. On aura donc moins l’impression de jouer « dans son coin » comme certains jeux de gestion le font.

Par exemple, avant de vendre des oeuvres d’art, on ira voir celles des autres joueurs pour les bloquer lors de leur prochaine vente, avec les couleurs. On construira des maisons sur des actions stratégiques du plateau. On placera le compas sur des ressources qu’ils n’ont pas. On essaiera d’être majoritaire sur les colonnes d’actions pour avoir les meilleurs cartes. on prendra le premier les actions du plateau Bruxelles pour obliger les autres à miser plus d’assistants (comme dans Gueules noires)

Non ! Bruxelles n’ a rien inventé mais il a su utiliser les mécanismes existants de façon très subtile et la recette est une très bonne réussite. PearlGames ne dérogera toujours pas au succès et moi je ne regretterais pas d’avoir saisi et acheté ce jeu.

Enfin, même si il a eu la chance d’avoir l’aide du grand Sébastien DUJARDIN, je voulais féliciter son créateur, Etienne ESPREMAN, qui en est à sa première création… Une belle réussite ludique ! Et déjà un prix remporté : le DAU de Barcelone, avec le prix du meilleur jeune auteur.

Nbre de joueur : 2 à 5

Age : 14 ans

Vous le voulez ? Cliquez ICI

pic1813799_md

Etienne ESPREMAN, créateur de BRUXELLES

seb

Sébastien DUJARDIN, un des pères de Troyes, Tournay… et Gérant de PearlGames

16 commentaires

  1. Si je puis me permettre…
    Okay pour tout, ce jeu est une merveille qui mérite toutes les éloges qui lui sont adressées, mais l’Art Nouveau c’est, fin 19ème début 20ème !… Au 18ème, on en était encore très très loin. ^^

      1. De rien. Je sais bien que les agapes et autres beuveries ralentissent nos facultés… :))

        Etienne est fin ravi, et franchement je le comprends parce que… ça c’est un billet de la mort qui tue !!! Et tous ces clichés, wahouuuuu ! Bravo !

        Mais j’y pense, Etienne n’a t-il pas aussi remporté Boulogne ?… (Non, ça n’est pas pour jouer les « pénibe » ! Je me pose vraiment la question. 😉 )

        1. Oui il a emporté UROPA LUDI en 2012 parmi les proto, mais je ne rentre pas toujours dans le détail … 😉

  2. Je projette de le tester bientôt, car mon club de jeux l’a et qu’il me tente bien. Cela a l’air touffu, mais justement, c’est sympa ce type de jeu bien complet. 🙂 Et puis comme la mécanique semble bien faite, cela ne devrait pas être trop galère.^^

        1. Un As d’or est un prix ludique accordé lors du plus grand festival de jeux de France. Bruxelles est un jeu de gestion, enchère, placement très malin. Il fait partie des jeux dits experts. Son thème se base sur les curiosités de Bruxelles et notamment l’art déco.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s