Le grimoire de l'Alchimiste

Vivre les jeux !

CORTO – Test de l’alchimiste

Quand la BD devient impitoyable

DSC04496

Lorsque j’ai découvert CORTO sur d’autres sites, je m’attendais à un bon jeu de placement, de majorité sur un thème BD bien cool et tranquille, le tout dans une petite boîte sympathique …

Mais commençons par la petite boîte qui, en réalité, est énorme. Peut être un peu trop d’ailleurs, mais au moins, j’ai apprécié les petits casiers de rangement pour les cartes et les jetons.

DSC04497

Une boîte de belle taille ! Certains aiment en avoir une grande…

DSC04498

Des rangements, pas de soucis pour un rangement horizontal ou vertical

Passons ensuite à la qualité du matériel… Tout d’abord, les illustrations qui, vous vous en doutez, sont totalement orientées sur le héros de BD : CORTO MALTESE et donc reprise des BD du feu « Hugo Pratt »

DSC04499

Univers BD, même la plaque de « défausse » ,au centre, est dans le thème

Le matériel intérieur reste également dans le thème avec ses plateaux en forme de bandes … dessinées et ses cartes rappelant des « cases » que l’on a aussi dans les BD.

DSC04500

Les bandes dessinées qui formeront le plateau de jeu

DSC04503

Les différents types de cartes qui seront jouées. On dirait vraiment une BD

On aura ensuite de beaux jetons de bois et enfin deux magnifiques figurines : CORTO et son ennemi juré : RASPOUTINE. Les figurines, que je pense être en résine, sont finement sculptées et de bonne taille… Globalement, une belle réussite qui attire immédiatement l’œil sur les rayons de nos boutiques.

DSC04504

Les jetons en bois pour les joueurs

DSC04506

Deux belles figurines : Corto et Raspoutine

Je parlais d’un jeu tranquille ? Et bien dès la première partie de CORTO, j’ai vite compris mon erreur, car il s’agit plutôt d’un jeu de combats redoutables !

Les personnages vont tomber comme des mouches, les adversaires vont briser plusieurs fois votre stratégie. Bref ce sera le carnage… On est plus dans le KILL CORTO que CORTO MALTESE. Avis aux amateurs de massacre ! Si vous voulez gagner, il faudra faire abstraction de toutes pitiés envers vos adversaires. En quelques tours, les retournements de situation vont aller bon train ! Et plus les parties vont, plus on va devenir impitoyable.

corto

Ce vulgaire montage aurait pu être l’image de la boîte … ?

Non ! CORTO n’est pas un petit jeu tranquille mais un vrai jeu de tactique de combat et de possession de « territoires ». Enfin pas vraiment des territoires mais de possession de personnages issus tout droit de la BD…

Mais laissez moi plutôt vous expliquer globalement le fonctionnement

C’est un jeu de combat, mais cette fois, pas de vaisseaux, d’armée et de territoires…

On va commencer par préparer le jeu en installant des plateaux modulaires sous forme de bandes dessinées représentant chacun des aventures de CORTO (tirées des vrais BD)

DSC04507

Une mise en place pour trois joueurs

Chaque joueur prend alors 13 jetons à sa couleur. On place alors des cartes pour chaque aventure au début de chaque bande, ainsi qu’un premier personnage. Les joueurs placent ensuite un jeton sur un des personnages de départ et piochent quatre cartes.

DSC04508

Le jaune débute, place un jeton est pioche 4 cartes. Les autres joueurs feront pareil.

Que le carnage démarre !

A leur tour, chaque joueur pourra alors jouer 1 à 4 cartes ou changer des cartes de son jeu avec les pioches.

Le but du jeu sera alors de poser des personnages sur les bandes et d’en contrôler un maximum sous forme de  groupes. On contrôlera les personnages en plaçant des jetons à sa couleur sur le personnage et en restant majoritaire avec les jetons. Les groupes seront constitués de personnages adjacents.

DSC04532

Ici un groupe de trois personnages pour les rouges.

Parmi les cartes, nous aurons des personnages qui, une fois posés, permettent de poser un jeton à sa couleur sur un personnage adjacent (personnage à bords blancs) ou retirer un jeton ennemi sur un personnage adjacent (Personnage à bords noirs) et si il n’y a plus de jeton … Couic ! Il meurt et on gagne déjà un point. Un point par personnage tué, déjà on saisit mieux pourquoi ça finit dans un bain de sang …

DSC04509

On pose un personnage blanc…

DSC04510

On peut poser un jeton à soi sur un personnage adjacent. Ce que fait le joueur jaune ci-dessus

DSC04511

Le joueur rouge pose un personnage noir

DSC04512

Il élimine alors le jeton jaune adjacent qui le dérangeait

DSC04513

Certains personnages pourront utiliser le pouvoir blanc ou le pouvoir noir.

Le but sera donc en posant ou en retirant des jetons adverses, de créer des groupes de personnages avec ses jetons.

Certains personnages pourront agir au delà de la carte adjacente s’ils ont des flèches. Ceci est très pratique pour poser ou retirer des jetons ou tuer à des endroits hors de portée immédiate…

DSC04514

Ci-dessus, on pose le personnage noir mais il n’attaque pas de suite son voisin de gauche…

DSC04515

Le joueur décide plutôt d’enlever le jeton jaune à distance

Mais ce n’est pas tout ! Une fois le personnage posé, on peut lui faire utiliser des objets… Et là encore on ne fait pas dans la dentelle puisque la plupart des objets seront des armes de toutes sortes : couteaux, flingues, mitraillettes, chansons de Justin Bieber*… Ainsi on pourra encore trucider quelques personnages supplémentaires et gagner des points..

(* On me dit que non…)

DSC04519

Le vert utilise un pistolet pour tirer sur le personnage à gauche. On devrait enlever un jeton, mais comme il n’y en a plus, le personnage visé meurt ! Et des morts, il y en aura !

DSC04520

Lorsqu’un personnage meurt, le joueur garde la victime qui lui rapportera un point.

DSC04518

Ajoutons à cela quelques cartes avec texte pour pimenter le tout. Ces cartes viendront joyeusement faire écrouler votre stratégie.

DSC04521

Grâce à cette carte … Le joueur peut poser un personnage où il le veut.

DSC04522

Hop, en plein milieu du plateau pour être tranquille

Bon … et les figurines dans tout ça ?

Alors comme ça, on pensez rester en vie . Toi là bas le personnage bien loin des autres ?

Que nenni ! Sortez une carte RASPOUTINE et celui ci arrivera en se déplaçant jusqu’à trois cases et pourra tuer un personnage autour de lui, même si il a encore des jetons ! Et bim ! Encore des morts ! …

DSC04523

Une carte Raspoutine (avec la figurine en bas à gauche)

DSC04525

il se déplace alors

DSC04526

Et vient tuer le personnage orange à gauche (Jetons y compris)… Ah le fourbe !

Fort heureusement, une carte CORTO viendra mettre un peu d’amour dans ce monde de brutes. Celui-ci se déplace jusque trois cases et tous les personnages qui pensent à lui autour de lui donneront un point au possesseur de la carte, et permettra aussi de placer deux jetons… Ouf ! Pas de cadavre sur ce coup là …

DSC04527

Notre héros : Corto

DSC04528

Il se déplace et tous les personnages qui pensent à lui autour apportent un point ( Ici, 1 point pour le rouge et 2 points pour le jaune)

DSC04529

Corto permet en plus de poser deux jetons à sa couleur autour de lui. Ce que fait le joueur jaune

Enfin, chaque bande de plateau vous donneront des bonus supplémentaires. Je ne vais pas vous les expliquer toutes car ce serait vous embrouiller l’esprit. Mais la rouge, par exemple, fait passer un train que l’on pourra attaquer pour gagner de l’or (qui seront des points de victoires)…

DSC04530

La partie se termine lorsque deux bandes seront complétées de personnages ou si les pioches sont épuisées.

DSC04531

Deux bandes sont complètes : fin de partie

On regarde alors nos groupes, le plus grand rapportent 2 points par personnages. Par exemple, un groupe de 5 personnages adjacents donnera 10 points. Le second rapporte 1 point par personnage…

DSC04532

Ici, en fin de partie, le rouge aura un groupe de 3 personnages adjacents, cela lui donnera 6 points (2 points par personnages), le jaune aura 4 points avec ses deux personnages.

Hein quoi ? vous avez réussi à avoir deux groupes vous ?…. Mais bon sang, comment ont ils survécus ?

On ajoute à cela les morts qui apportent un point chacun et enfin les points liées aux aventures … Par exemple, ci-dessous on peut gagner deux points en ayant attaqué le train.

DSC04533

Le joueur jaune aura 6 points en plus des groupes : Six victimes… une bonne moyenne

DSC04536

Bonus aventure : L’attaque du train ramène de l’or ! Deux points par jeton.

Celui qui aura le plus de points gagne bien sûr …

Ce que j’en pense ?

Clairement, si vous voulez faire un métier d’avenir dans CORTO, choisissez meurtrier ou fossoyeur. Allez, j’exagère un peu.. mais il n’empêche que CORTO tient plus du jeu de combats et stratégie que du jeu de gestion aventure…

Pourtant, on y retrouvera bien un esprit d’aventure grâce aux superbes illustrations issues de la bande dessinées et aussi grâce aux aventures des bandes de plateau qui représenteront un défi parmi la lutte entre les personnages.

CORTO m’a vraiment surpris par son style mais agréablement surpris. il m’a surpris, pour commencer, par son contenu avec ses deux magnifiques figurines, ses plateaux modulaires et ses cartes qui nous rappellent bien l’univers de la BD. On sent, par ce jeu, un véritable effort de présentation et une volonté de qualité.

Même si on y trouve une part de hasard liées aux tirages de cartes,et même si il y a pas mal d’agressivité dans ce jeu, je me laisse emporter par son dynamisme et sa fluidité. J’ai beaucoup apprécié les retournements de situation. Pendant un instant, vous possédez 5 ou 6 personnages et un adversaire peut tout briser en un seul tour et vous tout « reconstruire » ailleurs au tour suivant… C’est très mouvementé, mais c’est cela qui m’a plu et qui fait de CORTO un jeu qui sort des sentiers battus !

Il faut dire que l’on a quand même une belle pointure dans le monde ludique parmi les auteurs de Corto  : Sébastien Pauchon

Enfin même si j’ai été un peu confus dans mes explications, il faut savoir que les règles de CORTO tiennent en 4 pages largement illustrées et presque en bande dessinée… Elles sont donc très agréable à lire. Un second livret nous donne le détail de chaque aventure des plateaux modulaires en nous faisant un lien avec la bande dessinée qui en a donné l’inspiration.

DSC04534

Le livret de règles : 4 pages, bien aérées et bourrées d’exemples

DSC04535

Le livret d’aventures pour chaque bande. Seul l’encadré blanc est l’explication. Le reste est une explication de l’aventure de la vraie BD

CORTO est une véritable réussite grâce à son thème, son dynamisme de combats et son magnifique matériel agrémenté des illustrations d’Hugo Pratt, père de la BD Corto. c’est l’un de mes coups de cœur pour cette fin d’année 2013. 

Nbre de joueurs : 2 à 4

Age : 10 ans (J’aurais dit 12)

Vous le voulez ? Cliquez ICI

4 commentaires sur “CORTO – Test de l’alchimiste

  1. Carole Moineau
    29 décembre 2013

    Un jeu bien sympa mais je pense qu’il faut plusieurs parties pour intégrer les petites subtilités et organiser une stratégie (que les autres se feront une joie de détruire)

  2. tapimoket
    29 décembre 2013

    En effet, malgré sa rapidité et une part de hasard dûe aux tirages des cartes, il n’en reste pas moins tactique et comme tu l’as évoqué, il a de la profondeur mais aussi une belle possibilité de combos.

  3. un autre fan du jeu
    28 juillet 2015

    Bel article.
    Une petite remarque cependant :
    chaque fois qu’un joueur pose une carte personnage sur le plateau, le règle précise bien qu’il doit mettre dessus un de ses jetons, et ce indépendamment des effets noirs ou blancs qui vont pouvoir être appliqués.
    Les photos illustrant ces derniers peuvent peut-être porter à confusion.

    Salutations.

    • tapimoket
      28 juillet 2015

      Tout à fait !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 décembre 2013 par dans 1-Plateau, 2-Raisonnable, 2-Stratégie, Aventures, Connaisseurs, Experts, Occasionnels, et est taguée .

Le Grimoire a eu

  • 264,087 visites
Follow Le grimoire de l'Alchimiste on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :