Le grimoire de l'Alchimiste

Vivre les jeux !

PROSPERITY – Test de l’Alchimiste

Et si vous pouviez offrir une nouvelle chance à l’écologie ?

prosperity

Après quelques lectures sur quelques blogs ou réseaux sociaux, je lis que  PROSPERITY ne brille pas de sa beauté intérieure. Mais bon sang ! Il n’en reste pas moins un très bon jeu de gestion et de ce coté là, il n’y a pas à chipoter…

DSC04431

Le plateau central. Oui, c’est vrai, il est plutôt… Enfin, tout ça est une affaire de goût… Mon pote, qui a une R12 orange, l’a trouvé joli, lui !… Bon voilà c’est fait, on ne va pas en faire un fromage ! …Bref c’est sûr c’est un look un peu ancien…

20110605_001

Et justement, dans PROSPERITY, on remonte le temps. On remonte en 1970 pour être plus précis…et pendant 60 ans, il va falloir recommencer les développement d’un pays d’Europe. Lui offrir une seconde chance pour sa croissance et surtout faire mieux que ses adversaires pour ramasser un maximum de points … de prospérité !

Mais attention, prospérer c’est bien gentil… On va planter des usines, des industries, pour gagner de l’argent et construire encore et encore. On va alimenter tout ça en énergie et forcement.. on va polluer !

Et on risque tellement de polluer l’atmosphère que l’on va gagner moins de points de prospérité, voir plus du tout . Et c’est là tout l’intérêt de PROPERITY : Se développer, d’accord, mais sans polluer ! Alors il faudra choisir les meilleurs possibilités pour équilibrer construction, énergie, argent et …écologie !

Entrons dans le détail…

On commencera par choisir un pays d’Europe…qui sera notre plateau de développement.

DSC04432

Ci dessus le plateau France

On y aura deux jauges : Une jauge pour l’énergie et une pour l’écologie. Nous revenons en 1970 et le niveau de pollution, représenté par les jetons noirs, est déjà à moitié ..Mmmm beuââ la fumée…. Et enfin, plus à droite on fera différents aménagements. Ces aménagements devraient nous apporter plus d’énergie, plus d’écologie, plus d’argent et plus de recherches. Enfin ça, c’est utopique, car on risque vite d’avoir quelques difficultés à maintenir tout ça correctement équilibré…

DSC04434

Le plateau individuel prêt pour un début de partie

Au centre de la table, on pose le plateau de recherches et les aménagements de départ.

DSC04437

Ci dessus, le plateau central prêt pour le départ. On a placé les constructions disponibles dès le début. A gauche, on sera plus énergie, à droite plus écologie. Plus les constructions sont hautes, plus elles sont puissantes, mais plus elles seront chères si vous n’avez pas augmenté votre recherche.

DSC04435

Les tuiles aménagements de départ ont la terre représentée sur le dos

On forme, ensuite, une pile avec les tuiles en partant de 1970 jusque 2030.

DSC04438

DSC04439

1970 !

DSC04456

Les joueurs sont prêts à démarrer

Microsoft1978

Ci dessus, les joueurs sont repartis en 1970…

Ensuite, à chaque fois qu’arrive le tour d’un joueur, celui-ci retourne une tuile. On ira alors vers 2030. Et même si il y a 36 tuiles à retourner, croyez moi, ça va vite !

Une fois la tuile retournée, tous les joueurs vont faire un décompte du symbole principal de la tuile (Celui entouré de blanc) retournée, en les comptant sur son plateau individuel. Par exemple, je retourne une tuile avec le symbole « Euro », tout le monde regarde combien il a de symboles « euros » visibles sur son plateau et touchera de l’argent…

Cinq possibilités :

Euro : Plus on aura de symboles « euro » visibles sur son plateau, plus on aura d’argent …

DSC04442

DSC04443

Ci dessus je prends 100 euros par symbole « Euro » visible sur mon plateau

Éclair : On regarde son niveau d’énergie, on a un bon niveau ? Ce sera de l’argent encore, mais si il est mauvais … Argh ! on augmente sa pollution ou on perd de l’argent.

DSC04444

DSC04445

Ci dessus, j’ai trois énergie en positif, je prendrais 50 euros par énergie, soit 150. La jauge d’énergie est calculée par un équilibre de symboles d’énergie positive (bleu) et négative (violet) sur le plateau individuel.

Arbre : On regarde son niveau d’écologie… Trop bas : pollution ! … Mais si il est bon, on va pouvoir enlever de la pollution.

DSC04446

DSC04447

Ici 4 écologie en positif…
DSC04448
Je peux donc retirer 4 jetons pollution !
La jauge d’écologie est calculée par un équilibre de symboles d’écologie positif (vert) et négatif (rouge) sur le plateau individuel.

Loupe : C’est la recherche On regarde les loupes visibles sur le plateau et on monte sur le plateau central nos petits cubes. Plus on est haut, moins les constructions seront à des coûts exorbitants…

DSC04449

DSC04450

4 loupes sur mon plateau

DSC04451

Je peux monter ma recherche de 4 niveaux réparties à ma guise à droite ou à gauche. Quand je construirais, les tuiles me coûteront moins chères

Terre : La voilà, la prospérité ! On marque directement des points de victoire sur les piste de score du plateau central pour chaque « Terre » visible sur son plateau …

DSC04452

DSC04453

3 symboles prospérité visibles (un sur une tuile et deux sur la jauge de pollution)

DSC04455

Je gagne alors trois points sur le plateau central !

DSC04454

Attention ! Trop de pollution et vous n’aurez plus de prospérité !

Une fois le décompte réalisé, on place la tuile à la vente au plateau central. et le joueur qui l’a retournée, dispose alors de deux actions. Soit avoir de l’argent, soit monter son cube de recherche, soit enlever une pollution, et enfin, la principale : Construire ! 

C’est en achetant des tuiles que vous allez pouvoir construire et avoir plus de symboles sur votre plateau pour les décomptes. Bien entendu, plus la tuile est puissante, plus elle sera chère.

DSC04457

Ci dessus quelques constructions ont été réalisées au cours de la partie. Certaines tuiles apportent des bonus immédiat et ne sont pas des constructions

Alors si vous avez compris, il faudra, de préférence, un maximum  de « Terres » visibles sur son plateau. Et même si vous dépolluez au maximum, vous ne verrez au mieux que trois « Terres ». Vous allez donc devoir construire pour en avoir plus. Mais en construisant, vous allez polluer, vous allez manquer d’argent ou encore, il faudra faire monter votre recherche …

Et oui … PROSPERITY est un cercle infernal où il faut tout équilibrer pour gagner….

2030 !

DSC04458

Arrivé à la fin des années 2030, quelques décomptes seront encore réalisés. On pourra transformer son argent en prospérité supplémentaires et les meilleures recherches seront également récompensées de quelques points.

PierreCardin1970

Ci dessus les joueurs en 2030… Finalement 70, ce n’est pas pire…

Celui qui a le plus de points de prospérité remporte la victoire

Ce que j’en pense ?

On reconnait bien dans PROPERITY le côté enchaînement d’actions des jeux de l’éditeur YSTARI. Si j’augmente ça, je risque de baisser ça, mais si je baisse ça, je ne pourrais plus faire ça, etc …. C’est vicieux, mais c’est cela qui plait non ?

Ce que j’ai surtout apprécié, c’est qu’on est dans le jeu de gestion de bon niveau mais avec des règles très simples et beaucoup de fluidité. Si je vous dit que j’ai expliqué et fait une partie à trois joueurs en une heure ?

PROPERITY fait partie de ces jeux de gestion qui commencent à se mettre à la portée des joueurs occasionnels, tout en captivant les joueurs experts.

Question look, le plateau central n’est pas spécialement joli, mais les plateaux individuels, essence même du jeu, ont le design adaptée et l’image de la boîte me plait beaucoup… Normal, elle est d’Arnaud Demaegd, un de mes illustrateurs préférés (Myrmes, serenisssima, …)

Vous le voulez ? Cliquez ICI 

Nbre de joueur : 4

Age : 13 ans

 

 

5 commentaires sur “PROSPERITY – Test de l’Alchimiste

  1. Carole Moineau
    23 décembre 2013

    Le sujet du jeu me touche, la mécanique (wouah, je me mets à parler comme toi!) a l’air intéressante, à tester!

  2. tapimoket
    23 décembre 2013

    Quand vous voulez….

  3. D.Maillard (@Kubenboa)
    23 décembre 2013

    Testé et approuvé, acheté même (normal, il y a le logo Ystari dessus). J’aime le design des tuiles, même si il manque à mon sens le nom des tuiles (ahh, l’internationalisation !!!) pour pouvoir s’imprégner encore plus du thème. C’est aride, très mécanique, mais il semblerait que ce genre de jeu me plaise !!

    • tapimoket
      23 décembre 2013

      La solution pour éviter que ce soit aride… Jouer en prenant une bonne bière ou un bon café. Rien de tel !

  4. Carole Moineau
    29 décembre 2013

    Testé et approuvé également. Il est vrai que ce serait sympa d’avoir le nom des bâtiments sur les tuiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 décembre 2013 par dans 1-Gestion, 1-Plateau, 2-Raisonnable, Connaisseurs, Divers, Experts, Occasionnels, et est taguée .

Le Grimoire a eu

  • 240,448 visites
Follow Le grimoire de l'Alchimiste on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :